Un dirigeant de Canal+ assassine Salto, la nouvelle plateforme de TF1, France Télé et M6

Partager l'article
Vous lisez:
Un dirigeant de Canal+ assassine Salto, la nouvelle plateforme de TF1, France Télé et M6
Maxime Saada et Franck Cadoret
Maxime Saada et Franck Cadoret © CANAL+
La future plate-forme vidéo de TF1, France Télévisions et M6 n'a pas encore vu le jour qu'elle est déjà la cible de concurrents.

Une première vouée à l'échec ? C'est en tout cas l'avis de Franck Cadoret, le directeur général France de Canal+, au sujet du futur service de streaming Salto, pour lequel TF1, France Télévisions et M6 se sont associés et où les internautes pourront retrouver tous leurs programmes télé. Le numéro 2 du groupe s'exprimait jeudi dans le cadre de la 5e édition du Trophée des apps et de la vie numérique qui avait lieu à Paris, comme le rapporte "Les Echos".

À lire aussi
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"

"Faire payer pour des trucs qui sont gratuits, c'est à la mode"

La plate-forme commune aux trois groupes permettra de regarder les programmes en direct mais aussi en replay, avec sans doute des fenêtres allongées par rapport au traditionnel J+7. Surtout, Salto sera payant et même si aucun tarif n'a pour l'heure été dévoilé, l'offre de base devrait tourner autour de 5 euros par mois. Au cours de son intervention, Franck Cadoret n'a donc pas manqué de faire allusion au conflit en cours qui oppose le groupe crypté à TF1, qui veut faire payer la distribution de ses chaînes. Le groupe dirigé par Gilles Pélisson a d'ailleurs assigné son concurrent en justice le mois dernier pour tenter d'obtenir gain de cause. "Il est vrai qu'en ce moment faire payer pour des trucs qui sont gratuits, c'est à la mode", a ironisé le dirigeant de Canal+.

Et de poursuivre sur le même ton mordant : "S'ils ont décidé de se lancer, c'est parce qu'ils ont dû avoir plein de clients qui leur ont dit oui, c'est super, on est d'accord pour payer des contenus qu'on a déjà en gratuit !". Franck Cadoret a également pointé du doigt un problème de cohérence entre l'offre et la demande. "Les gens qui regardent la télé, ils ont mon âge", a estimé le numéro 2, âgé de 60 ans. Or, le public fidèle à un service comme Netflix, dont Salto entend s'inspirer sans pour autant le concurrencer, se situe plutôt dans la cible des 15-34 ans.

Franck Cadoret a donc résumé de la façon suivante la philosophie qui préside selon lui à Salto : "un truc qui s'adresse à des vieux mais qui est pour des jeunes, qui était gratuit et qui devient payant... S'ils y arrivent, je suis prêt à leur apporter une bouteille de champagne à chacun !", s'est-il exclamé, confiant.

Le goût amer laissé par l'échec de CanalPlay

Mercredi dernier, auditionné par la commission culture du Sénat, le président du directoire de Canal+, Maxime Saada, avait "salué ce rapprochement" entre les principaux acteurs français de l'audiovisuel, tout en confiant que son groupe n'avait pas été sollicité pour intégrer le projet de plate-forme commune. Le dirigeant a également annoncé l'arrêt prochain de sa plate-forme de VOD CanalPlay après sept ans d'existence. Cette décision a été prise après la chute vertigineuse du nombre d'abonnés, passé de 800.000 à 200.000 utilisateurs, que Canal+ a mis sur le compte d'un cadre réglementaire trop contraignant. Un échec qui n'a pu qu'accroître la rancoeur de la filiale du groupe Vivendi à l'égard de Salto.

Sur le même thème
l'info en continu
France 2 diffuse le "Montreux Comedy fête ses 30 ans" avec Kev Adams ce soir
Programme TV
France 2 diffuse le "Montreux Comedy fête ses 30 ans" avec Kev Adams ce soir
Arnaud Lagardère publie les comptes de sa holding personnelle
Business
Arnaud Lagardère publie les comptes de sa holding personnelle
Estelle Denis prise d'un fou rire dans "L'Equipe d'Estelle"
TV
Estelle Denis prise d'un fou rire dans "L'Equipe d'Estelle"
Valérie Trierweiler écartée de "Paris Match"
Presse
Valérie Trierweiler écartée de "Paris Match"
Box-office : "Les Blagues de Toto" plus fort que "Greenland", les entrées repartent à la hausse
Cinéma
Box-office : "Les Blagues de Toto" plus fort que "Greenland", les entrées...
Audiences access 20h : "Tout le sport" au plus bas, "La gaule d'Antoine"' en hausse, "En famille" et "PBLV" proches
Audiences
Audiences access 20h : "Tout le sport" au plus bas, "La gaule d'Antoine"' en...
Vidéos Puremedias