• Accueil »
  • News
  • »
  • Nagui, l'interview P3 : "France Télévisions est aujourd'hui plus une maison familiale qu'une famille"
14H00 Le 13/12/12 News 5
Nagui, l'interview P3 : "France Télévisions est aujourd'hui plus une maison familiale qu'une famille"

Nagui, l'interview P3 : "France Télévisions est aujourd'hui plus une maison familiale qu'une famille"

Troisième partie de notre entretien avec Nagui. Au programme : ses relations avec France Télévisions et son association avec Stéphane Courbit et son groupe Banijay.
Nagui sur le plateau de "Tout le monde veut prendre sa place"
Nagui sur le plateau de "Tout le monde veut prendre sa place"

Dans ce troisième des quatre volets de notre entretien avec Nagui, nous revenons sur le métier de producteur de Nagui, et notamment ses relations avec son premier client, France Télévisions. Au sommaire également : son association avec Stéphane Courbit et Banijay.

Propos recueillis par Julien Bellver et Julien Lalande

@puremedias : On a toujours entendu dire que les producteurs télé faisaient beaucoup de bénéfices avec une seule émission. Mais depuis quelques années, le secteur se plaint régulièrement de la baisse des budgets. Aujourd'hui, si vous continuez de mettre autant d'argent à l'antenne comme vous le dîtes, est-ce que cela signifie que le taux de marge de votre société a baissé ?

@Nagui : Oui, évidemment. Il y a une baisse du taux de marge. Mais pour moi, le plus important n'est pas là. Le seul discours que je tiens à France 2 quand ils me demandent de baisser le prix d'une émission, c'est de continuer à m'accorder de la visibilité. Quand une chaîne vous commande pour un an voire deux ans, tous vos coûts diminuent. Or ce n'est pas mon cas, je n'ai pas de contrat d'un an ou plus. Un CDD coûtera toujours plus cher qu'un CDI. Pourtant, je suis un CDD qui arrive à faire des coûts de CDI parce que je me bats pour réussir et avoir des résultats. Je ne suis pas jaloux de ce qu'il y a dans l'assiette des autres. Ce que je ne veux pas, c'est qu'on sous-entende que je bénéficie de cadeaux, de protections, etc. Combien de fois j'ai entendu que, quoiqu'il arrive, je gardais l'access de France 2. Mais vous plaisantez ? J'ai des clauses d'audience, j'ai un contrat avec des portes de sortie tous les trois mois. Non, l'access n'est pas à moi.

Hormis "Que le meilleur gagne", toutes les nouveautés que vous avez proposées en access étaient des créations de votre société. Votre association avec Stéphane Courbit et Banijay n'était pas censée vous apporter des gros formats internationaux ?

Non. L'idée de Banijay, c'est d'être un conglomérat de sociétés de production partout à travers le monde qui mettent en commun leur catalogue plutôt que d'en acheter un. "Volte/face", pour prendre cet exemple, Air Productions y travaille depuis deux ans. Banijay a financé les pilotes (je n'aurais jamais eu les épaules pour le faire seul), a présenté le projet à ses filiales à l'international pour perfectionner le format et a permis de le distribuer dans le monde entier. En France, à la demande de France 2, nous avons édulcoré le format original. Mais sans Banijay, ce projet aurait été impossible. Je suis entièrement satisfait de ma collaboration avec Stéphane Courbit.

Au quotidien, quel est le rôle de Stéphane Courbit à vos côtés ? Est-ce qu'il s'occupe des négociations commerciales avec France 2 par exemple ?

Stéphane me conseille beaucoup, c'est un grand professionnel de l'audiovisuel. Il me permet de prendre du recul, il me conseille sur la stratégie. Mais au quotidien, je fais tout de A à Z. Non pas que je veuille fonctionner comme ça, mais parce que j'ai toujours fonctionné comme ça. Et puis j'ai un rapport avec France Télévisions qui est un peu familial. Je suis attaché à beaucoup de gens là-bas.

Ca veut dire que pour vous, votre carrière se terminera à France Télévisions ?

(Long silence) Je ne sais pas ce que l'avenir me réserve. France Télévisions, aujourd'hui, c'est plus une maison familiale qu'une famille, c'est-à-dire qu'il y a quelques membres de la famille auxquels je suis attaché humainement. Mais il y a quelques fois où il faut savoir quitter la maison familiale, surtout lorsque certains qui l'ont intégrée par mariage, cousinage ou voisinage te font comprendre qu'ils ne t'aiment pas. Moi, j'ai juste besoin d'être aimé. C'est très bête comme sentiment, mais ce n'est pas nouveau. Je suis un très très bon soldat dans les efforts de budget, dans la recherche de propositions et de solutions.

Et que ressentez-vous quand on vous écarte des "Victoires de la musique" ou de la "Fête de la musique" alors que tout le monde connaît votre goût pour la musique ?

"Les Victoires de la musique", ce sont en fait les maisons de disques qui décident. Je le prends donc davantage mal de la part des professionnels de ce secteur. Pour "La Fête de la musique", quand tu présentes pendant trois ans l'événement sans démériter et que la quatrième année un appel d'offres est organisé parce qu'il s'agit d'un "événement", je reste étonné. La nuit de la St Sylvestre, c'est bien un événement ; pourtant je n'ai pas vu passer d'appel d'offres... J'ai tout de même demandé s'il était utile que je réponde à l'appel d'offres. On m'a assuré que oui. J'ai répondu à l'appel d'offres et je ne l'ai pas gagné. Je précise par ailleurs que le budget alloué à l'événement était le même quelque soit le producteur parce que j'ai lu dans la presse que j'aurais perdu le marché en raison d'une offre trop chère...

Finalement, "La Fête de la musique" sera produite cette année par Daniela Lumbroso sur France 2. Ca vous énerve ?

Depuis des années, on m'explique que chaque animateur est associé à une chaîne et pas à une autre. C'est pour ça qu'on m'a demandé de me concentrer sur France 2 par exemple. En bon soldat, j'ai donc délaissé France 3 et France 4. Mais j'ai vu que Daniela n'allait peut-être pas présenter "La Fête de la musique"...

En vous écoutant, j'ai l'impression d'entendre Patrick Sébastien quand il confie son sentiment d'être mal aimé à France 2.

Non, pas du tout. Vous avez ce sentiment-là ?

Oui, un peu. Vous nous avez expliqué que France 2 ne vous appelle pas lors de bonnes audiences notamment.

Peut-être qu'ils ont pris l'habitude des bons scores sur le jeu du midi. Mais, aujourd'hui, il n'y a aucun message de France 2 sur les bonnes performances de "Tout le monde veut prendre sa place" et "N'oubliez pas les paroles" sur les ménagères de moins de cinquante ans. Mais je pense qu'ils ont d'autres chats à fouetter. J'ai vraiment l'impression de travailler et d'échanger avec eux. J'ai Philippe Vilatmijana (le N°2 de France 2, NDLR) une fois par jour au téléphone par exemple.

NDLR : L'entretien s'est déroulé vendredi matin. La veille, les jeux du midi et du soir avaient réalisé respectivement 23,1% et 11,8% de parts d'audience. La moyenne de la chaîne sur cette cible était inférieure à 10% cette journée-là.

Sommaire

P1. Le nouvel access de France 2 : "J'avais très envie d'arriver avec un nouveau jeu en janvier"

P2. Taratata : "Je me bats pour que Taratata reste à l'antenne"

P4. Ses autres activités : "J'ai très envie de revenir à la radio"


Qu'en pensez vous ?
  • Génial0
  • Incroyable !0
  • Prévisible0
  • Déprimant1
  • Rien à faire0


Plus sur
Nagui

LANCER LE DIAPORAMA
"Taratata" bientôt de retour sur Netflix ?

Dans "Télé 7 Jours", Nagui évoque cette option pour le retour de son émission musicale.

Nagui : "Il faut absolument que 'Taratata' revienne"

Dans une interview à TéléObs, Nagui revient sur la suppression de "Taratata" de l'antenne.

France Inter : Nagui se moque des gamers avant de s'en excuser

Après s'être attiré les foudres des fans de jeux vidéos pour s'être moqué d'eux jeudi dans son...

Rentrée télé 2014 : Les gagnants et perdants de l'access prime time

Nagui, "Touche pas à mon poste", le 20 Heures de David Pujadas : puremedias.com fait la liste des succès...

"Que le meilleur gagne" bientôt de retour sur France 2

Lors de sa conférence de presse de rentrée, France 2 a annoncé le retour de "Que le meilleur gagne", le...



Voir toute l'actualité sur Nagui

comments powered by Disqus
l'infoen continu
13:02 L'année médias vue par... Denis Brogniart
12:24 Le groupe NRJ change le positionnement éditorial de ses chaînes
11:52 Kev Adams présente la météo avec le Père Noël sur iTELE
11:19 George Clooney : "Personne n'a voulu signer ma pétition pour soutenir Sony"
10:45 Jean-Luc Mélenchon donne une longue interview à... "Closer" !
10:14 Cyril Hanouna : "On n'a rien contre 'Nouvelle Star'"
09:31 "Tout peut arriver" : Premières images du nouveau divertissement de M6, avec Guillaume Pley et Jérôme Anthony
09:08 Audiences : "Léo Mattéï" leader en hausse, TMC en grande forme, "Nouvelle Star" remonte
18/12 "Nouvelle Star" 2015, épisode 4 : "Je propose qu'on vous bombarde en Irak"
18/12 La carrière de Natalie Portman plombée par "Star Wars" : "Personne ne voulait m'embaucher"
18/12 Charts US : J. Cole détrône Taylor Swift, Ed Sheeran au plus haut
18/12 Box-office : Démarrage impressionnant pour "Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées"
18/12 L'année médias vue par... Cyril Féraud
18/12 "N'oubliez pas les paroles" : Record de gains historique pour une candidate
18/12 Nabilla est sortie de prison
18/12 M6 : Bibiane Godfroid quitte la direction des programmes de la chaîne
18/12 "Les Enfoirés" : Maurane tacle "les artistes qui viennent juste pour être filmés"
18/12 Radio : Quelles matinales pendant les fêtes ?

Ce soir que regardez vous ?

En direct avec Arthur

Je regarde 216

Les petits meurtres...

Je regarde 153

Le grand bêtisier de...

Je regarde 67

One Piece : 3D2Y...

Je regarde 57
Tout afficher