"C dans l'air" plus fort qu'Yves Calvi

Partager l'article
Vous lisez:
"C dans l'air" plus fort qu'Yves Calvi
Yves Calvi, Bruce Toussaint et Caroline Roux.
Yves Calvi, Bruce Toussaint et Caroline Roux. © LCI/FTV
Malgré le départ de son animateur vedette, "C dans l'air" se maintient à un très haut niveau sur France 5.

Avant l'été, on n'était pas très serein dans les couloirs de France 5. Yves Calvi parti brutalement sur LCI allait-il affaiblir "C dans l'air", format le plus puissant de la grille ? Un mois après le lancement de la nouvelle formule, incarnée par Caroline Roux en semaine et Bruce Toussaint le week-end, tout le monde souffle un bon coup. Le bilan est très bon, "C dans l'air" n'a pas vacillé et affiche une incroyable stabilité. 1,17 million de téléspectateurs en moyenne en septembre 2016 (11,6% du public), contre 1,24 million un an plus tôt (11,3%).

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"

"Il n'y a rien qui se dérègle plus facilement qu'une quotidienne"

Ce n'était pourtant pas gagné, nombreuses sont les émissions à avoir sombré après le départ de leur tête de gondole. Surtout qu'Yves Calvi ne s'est pas réfugié seul dans le groupe TF1, emmenant dans ses bagages une partie de ses équipes et Jérôme Bellay, producteur historique de l'émission depuis 2001. "Il n'y a rien qui se dérègle plus facilement qu'une quotidienne", commente aujourd'hui son remplaçant, Bruno Gaston. Maximal, la société qui produit le format, a donc mis les bouchées doubles pour amortir le choc de ce départ. Elle s'est notamment associée à Renaud Le Van Kim (Together médias) "pour démarrer un nouveau cycle". Les fondamentaux n'ont pas bougé mais "C dans l'air" s'est modernisée par petites touches, avec plus de reportages, d'infographies et une présence accrue sur les réseaux sociaux. "Personne n'a sous-estimé l'ampleur de la tâche, on a pris ce changement très au sérieux, explique Nathalie Darrigrand, directrice de la chaîne. Car depuis quinze ans, 'C dans l'air' est au coeur de France 5, l'émission porte notre promesse de décryptage".

Les experts, vraie force de l'émission, n'ont pas déserté. Et les téléspectateurs ont vite adopté la nouvelle patronne, Caroline Roux. "Elle a beaucoup progressé, s'est assouplie, se félicite Bruno Gaston. Elle est plus chaleureuse, rassurante. Caroline a plus de temps de jeu comme on dit en football". Bruce Toussaint a lui aussi transformé l'essai le samedi, avec 734.000 téléspectateurs en moyenne depuis la rentrée, pour 7,3% de part de marché. La case progresse de 70%. "On avait un peu abandonné l'access le week-end. Avec 'C dans l'air', 'C l'hebdo', et 'C Pol', France 5 redevient puissante le week-end", se félicite Nathalie Darrigrand. La chaîne est la seule du service public à progresser en septembre, à 3,5% de PDA (+0,6 sur un an).

Yves Calvi booste LCI

La bonne santé de "C dans l'air" n'a pas gêné l'atterrissage d'Yves Calvi sur le canal 26 de la TNT. "24 Heures en questions" ne cesse de progresser depuis sa mise à l'antenne, passant de 80.000 téléspectateurs pour la première à 164.000 fidèles le 20 septembre dernier, le record du mois. La moyenne s'établit à 118.000 téléspectateurs, soit 1,2% du public entre 18h15 et 19h55. Un excellent bilan. C'est certes dix moins moins que "C dans l'air" mais Yves Calvi a réussi le pari de multiplier la case de LCI par cinq, avec une moyenne trois fois supérieure à la chaîne (0,4% en septembre). Très régulièrement, il dépasse même iTELE à cette heure. La progression de son "24 Heures en questions" devrait se poursuivre, l'heure d'hiver étant généralement favorable aux émissions d'access.

Très souvent, les thèmes des deux émissions se recoupent. Lundi, France 5 consacrait son débat à "Montebourg qui défie Hollande" et LCI titrait "Primaires, ça se complique !". Les angles varient parfois. Jeudi, Yves Calvi s'intéressait au chaos à Alep tandis que Caroline Roux zoomait sur le coup de force de Poutine en Syrie. "L'actualité est la même pour tout le monde, c'est donc assez logique que nos thématiques soient similaires", commente le producteur, qui garde toujours un oeil sur la concurrence. Mais un mois après la transition, un constat s'impose : le format "C dans l'air" était plus fort que son animateur.

Sur le même thème
l'info en continu
"La France a un incroyable talent" : Eric Antoine profondément touché par la prestation d'un candidat
TV
"La France a un incroyable talent" : Eric Antoine profondément touché par la...
"Charlie Hebdo" moque le président Erdogan à sa Une, un vice-ministre turc agonit le journal d'insultes
Presse
"Charlie Hebdo" moque le président Erdogan à sa Une, un vice-ministre turc agonit...
"Oh non ! Je vous en supplie ! J'en ai marre !" : Quand Maïwenn refuse de parler du féminisme dans "C à vous"
TV
"Oh non ! Je vous en supplie ! J'en ai marre !" : Quand Maïwenn refuse de parler...
Après avoir appelé à "l'insurrection civique" à l'antenne, Ivan Rioufol quitte subitement le plateau de CNews
TV
Après avoir appelé à "l'insurrection civique" à l'antenne, Ivan Rioufol quitte...
Audiences access 20h : Bouleau en forme, Lapix au top, Barthès en hausse, Hanouna sous le million
Audiences
Audiences access 20h : Bouleau en forme, Lapix au top, Barthès en hausse, Hanouna...
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" faible, "Quotidien" en forme au million
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" faible, "Quotidien" en forme au million
Vidéos Puremedias