"C'est un déshonneur !" : Richard Malka dénonce le silence des politiques et des associations dans "l'affaire Mila"

Partager l'article
Vous lisez:
"C'est un déshonneur !" : Richard Malka dénonce le silence des politiques et des associations dans "l'affaire Mila"
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Richard Malka sur le plateau de "C à vous" © Dailymotion
L'avocat de "Charlie Hebdo" a dénoncé hier dans "C à vous" le silence des responsables politiques et associatifs sur ce qui arrive à la jeune fille qui a insulté l'Islam.

Coup de gueule hier dans "C à vous". Anne-Elisabeth Lemoine, Patrick Cohen et leurs camarades recevaient hier Richard Malka, avocat de "Charlie Hebdo", et Zineb El Rhazoui, ex-journaliste du journal satirique. Ces derniers étaient invités à commenter "l'affaire Mila", du nom de cette jeune lycéenne ciblée par de nombreuses menaces de morts après avoir insulté l'islam sur les réseaux sociaux. Pour rappel, dans une vidéo publiée le 18 janvier sur Instagram, la jeune femme avait notamment déclaré : "L'Islam est une religion de haine. Le Coran c'est de la merde (...) Votre religion c'est de la merde, votre Dieu je lui mets un doigt dans le trou du cul, merci au revoir". Mila avait expliqué avoir tenu ces propos après avoir été insultée et harcelée par des internautes, venus l'inquiéter après qu'elle a refusé les avances de l'un d'eux. Depuis la publication de sa vidéo, la jeune femme est victime d'un tel cyberharcèlement qu'elle a dû être déscolarisée.

À lire aussi
Coupe du monde 2022 : Quand l'équipe de France jouera-t-elle son huitième de finale ?
TV
Coupe du monde 2022 : Quand l'équipe de France jouera-t-elle son huitième de...
"J'emmerde les journalistes de merde" : Le coup de gueule de Jean-Pascal Lacoste après ses confidences sur Armande Altaï
TV
"J'emmerde les journalistes de merde" : Le coup de gueule de Jean-Pascal Lacoste...
"Ça ne se refuse pas" : Gims justifie sa présence à la cérémonie de clôture de la Coupe du monde de football
TV
"Ça ne se refuse pas" : Gims justifie sa présence à la cérémonie de clôture de la...
"Une caricature du Juif dans les années 40" : Jean-Pierre Elkabbach accuse "Les Guignols" d'antisémitisme sur i24News
TV
"Une caricature du Juif dans les années 40" : Jean-Pierre Elkabbach accuse "Les...

Interrogé sur cette affaire dans "C à vous", Richard Malka a exprimé sa colère. Invoquant le "droit au blasphème", l'avocat a ainsi déclaré : "Ce que je vois aujourd'hui, c'est qu'une adolescente de 16 ans ne fait qu'exercer un droit acquis lors de la Révolution française, un droit qui fonde notre société, qui fonde le fait qu'on puisse tous vivre ensemble, parce que si on ne peut plus critiquer une religion, on est dans une théocratie, on n'est plus dans une république, et encore moins dans une république laïque".

"C'est un discrédit ! Comment peut-on accepter ça ?!"

L'avocat de "Charlie Hebdo" a ensuite dénoncé le silence des responsables politiques et associatifs dans cette affaire. "Je vois que cette jeune fille ne peut plus aller au lycée. On ne lui trouve plus de lycée, elle reçoit des milliers de menaces de mort, elle est insultée : il n'y a pas une association des droits de l'Homme qui a réagi depuis 10 jours, pas une association féministe, pas une association LGBT (Mila a été victime d'insultes homophobes sur les réseaux sociaux, ndlr). La gauche est à peu près totalement silencieuse, l'Observatoire de la laïcité, qui n'a de laïcité que le nom, évidemment est aux abonnés absents comme toujours. Mais c'est un déshonneur ! C'est un discrédit ! Comment peut-on accepter ça ?! C'est insupportable !", a-t-il estimé.

Richard Malka a enfin dénoncé les propos sur cette affaire de Nicole Belloubet. Interrogée hier matin sur Europe 1, la ministre de la Justice avait déclaré "inacceptables" les "menaces de mort" dans une démocratie, mais avait aussi affirmé que l'insulte contre une religion constituait "évidemment une atteinte à la liberté de conscience". Devant le tollé provoqué par ses propos, considérés par certains comme une restauration du délit de blasphème, Nicole Belloubet avait rétropédalé quelques heures plus tard devant l'Assemblée nationale, évoquant une "expression maladroite". puremedias.com vous propose de découvrir la séquence diffusée dans "C à vous".

Aujourd'hui, le parquet de Vienne (Isère) a annoncé sa décision de classer sans suite la procédure pour "provocation à la haine à l'égard d'un groupe de personnes" ouverte contre Mila. Le parquet a estimé dans un communiqué que l'adolescente iséroise avait seulement exprimé "une opinion personnelle à l'égard d'une religion".

Richard Malka
Richard Malka
"Zone interdite" sur l'Islam radical : Richard Malka invite les chaînes à diffuser l'enquête d'Ophélie Meunier
l'info en continu
"On était persuadés que c'était terminé" : L'énorme bourde de TF1 qui balance la pub avant la fin du match des Bleus
Sport
"On était persuadés que c'était terminé" : L'énorme bourde de TF1 qui balance la...
Coupe du monde 2022 : Quand l'équipe de France jouera-t-elle son huitième de finale ?
TV
Coupe du monde 2022 : Quand l'équipe de France jouera-t-elle son huitième de...
"Champs-Elysées" : France 3 célèbre les 40 ans de l'émission culte de Michel Drucker le mercredi 21 décembre
Programme TV
"Champs-Elysées" : France 3 célèbre les 40 ans de l'émission culte de Michel...
"La grande expérience" : Le youtubeur Fabien Olicard décroche un prime time sur TMC le mercredi 21 décembre
Programme TV
"La grande expérience" : Le youtubeur Fabien Olicard décroche un prime time sur...
Affaire Gaël Perdriau : La justice autorise finalement "Mediapart" à publier son enquête sur le maire de Saint-Étienne
Internet
Affaire Gaël Perdriau : La justice autorise finalement "Mediapart" à publier son...
Audiences Netflix : Une série réalise le meilleur démarrage de l'histoire de la plateforme en seulement 5 jours
Audiences
Audiences Netflix : Une série réalise le meilleur démarrage de l'histoire de la...