"Ce n'est pas une sanction" : Léa Salamé explique son retrait provisoire de l'antenne de France Inter

Partager l'article
Vous lisez:
"Ce n'est pas une sanction" : Léa Salamé explique son retrait provisoire de l'antenne de France Inter
Léa Salamé explique son retrait provisoire de France Inter © France Inter
Son compagnon, Raphaël Glucksmann, mènera la liste Place Publique pour les élections européennes à venir.

Elle sera de retour le 27 mai. Vendredi dernier, France Inter a annoncé que son intervieweuse Léa Salamé se retirera provisoirement de la matinale de la station dès jeudi prochain afin d'éviter "tout soupçon de conflit d'intérêts" en raison de la présence de Raphaël Glucksmann à la tête de la liste Place Publique aux prochaines élections européennes. La journaliste sera remplacée par Alexandra Bensaïd, son joker habitel, qui co-animera la matinale avec Nicolas Demorand et assurera l'interview de 7h50 en son absence. Léa Salamé se retire également provisoirement de la présentation de "L'émission politique" sur France 2 mais continuera d'animer le magazine culturel "Stupéfiant".

À lire aussi
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour France Culture
Audiences
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour...
Incendie à Notre-Dame de Paris : "Quotidien" fait son mea culpa
TV
Incendie à Notre-Dame de Paris : "Quotidien" fait son mea culpa
Audiences radio : Quelle est la seule émission d'Europe 1 à progresser sur un an et sur une vague ?
Audiences
Audiences radio : Quelle est la seule émission d'Europe 1 à progresser sur un an...

"Cette décision me coûte mais je l'assume"

Ce matin, sur France Inter, la présentatrice a tenu à expliquer de vive voix sa décision. "Chers auditeurs, je me permets de mettre le pied dans la porte des lumineuses 80 secondes de Nicolas Demorand car vos habitudes matinales risquent d'être quelque peu perturbées ces prochaines semaines", a-t-elle débuté. Et de poursuivre : "Je vais me retirer provisoirement de l'antenne de France Inter parce que nous rentrons dans une période de campagne et que Raphaël Glucksmann, qui est mon compagnon à la vie, est candidat à ces européennes."

Elle a souligné que "cette décision" était "la sienne", "en accord avec la direction" : "Ce n'est pas une sanction. C'est moi qui ai pris l'initiative d'en parler en toute franchise avec mes patronnes avec lesquelles j'ai d'ailleurs eu la chance de discuter longuement et librement". "Cette décision me coûte mais je l'assume. Certains la jugeront critiquable, voire rétrograde. On pourrait targuer que ce serait faire insulte à votre intelligence, que personne ne tient mon stylo, que j'ai toujours placé ma neutralité et mon éthique professionnelle au-dessus de tout", a précisé Léa Salamé. Par ailleurs, la journaliste a estimé qu'on devrait "savoir en 2019 (...) qu'une femme n'a pas le cerveau de son mari" et "qu'elle ne devrait pas attendre à la maison que son mari fasse carrière".

"Je suis, je reste et je resterai toujours journaliste"

"Alors pourquoi cette décision ? Parce que ma profession de journaliste n'a jamais été aussi critiquée, attaquée et vilipendée. Nous vivons à l'ère du soupçon, largement relayé par les réseaux sociaux. Je ne veux pas prendre le risque d'être instrumentalisée pour l'abîmer davantage. (...) Je ne veux pas qu'on me reproche une quelconque collusion ou impartialité", a expliqué Léa Salamé. Et de conclure : "Je suis, je reste et je resterai toujours journaliste. C'est pour cela qu'une fois la campagne passée, je serai là au rendez-vous, à vous réveiller, avec cette magnifique équipe de la matinale qui va me manquer". puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Invité samedi dans "C l'hebdo" sur France 5, Raphaël Glucksmann s'est confié sur le retrait provisoire de sa campagne de France Inter et France 2 : "Je pense que c'est un acte d'amour incroyable parce que c'est quelqu'un qui a toujours placé son travail au-dessus de tout dans sa vie. Je vais culpabiliser...". "Ca me bouleverse, pour dire la vérité. C'est sa décision. Je la connais, je sais qu'on n'a pas tout le temps les mêmes idées, qu'elle a toujours placé sa déontologie au-dessus de tout, que jamais elle n'a été influencée par mes opinions dans la manière qu'elle a d'interroger les gens. Les auditeurs ou les téléspectateurs ne savent toujours pas quel est son parti pris politique dans la vie", a souligné la tête de liste aux européennes.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
FIAConsulting

C'est qu’elle me ferait chialer la plus grosse pistonnée du PAF.....



Gaillac1

Par contre, aux dernières nouvelles, Anne Sophie Lapix reste au 20h de France 2 !
2 poids 2 mesures !



Sir Tainly

En revoir ???? Aaaaaaahhhhhhhhhhh !



bigtv

C'est bo comme du feydeau ....



bigtv

non , il divorcera par amouuuurrrr....



Nono

Je te retourne la suggestion... pas besoin de me répondre...



Nono

Hater de hater... si tu veux.



Nono

Littleboots devrait la remplacer, pour qu'on puisse la haïre et la pousser dehors à son tour! C'est dingue comme tu détestes tout le monde... une hateuse primaire!



La Sardine

C'est tout à fait ça !



La Sardine

Joli billet à l'exception du début ! N'étant pas féministe pour moi une discrimination est une discrimination, une violence est une violence et ne doit en aucune manière être minimisé selon le sexe de la victime. Bref, je ne suis pas féministe et j'espère que la société le sera de moins en moins.



Vanessa Ritchi

Elle a un certain charme et naturel mais elle savait que ce genre de problème se poserait tot ou tard vu son choix de compagnon .Faut arreter au bout d'un moment c'est insupportable ces relations politiques /journalistes .Enfin vu le charisme de son compagnon elle risque pas grand chose et sera certainement de retour très rapidement .



Je Soutiens Hugo

Démission vacance+rtt ?
c'est le genre de coco qui demande a être payé sans travailler, un peu comme les chroniqueurs des grandes gueules, le cheminot, les profs et les travailleurs sociaux je ne sais pas comment ils font pour être autant présents dans cette émission.



bigtv

Oh c'est bon entre elle et lui , ils ne vont pas nous faire iech avec ca pendant 6 mois ...alors qu'il s'agit TOUT SIMPLEMENT d’éviter tous conflits d’intérêts , allo quoi ...



Rafael Diraz

Est-ce bien nécessaire de se retirer pour un candidat qui va faire 0,000000001% des voix ?




Du coup, s'il est élu quelque part, elle démissionne ?



walter

Et allez il faut encore qu'elle nous parle des femmes plus nombreuses à se sacrifier pour les idéaux des hommes même si elle reconnaît qu'elle se retire de son plein gré et que c'est SA décision. Ben, j'ai un conseil, Mesdames les journalistes, arrêtez d'être séduites par les hommes de pouvoir, maquez-vous avec des messieurs qui n'ont pas d'ambition politique et alors votre carrière restera au sommet et n'aura pas besoin d'être mise en retrait pour satisfaire les ambitions de votre moitié.



Jacques

Tous les jours dans ce pays on a des citoyens (hommes comme femmes) qui se déportent de certaines missions, de certains votes ou de certaines décisions dans le cadre de leurs fonctions, afin de ne pas prêter le flanc à des accusations de conflit d'intérêt. Ça ne veut pas dire qu'ils auraient forcément indûment avantagé leurs proches s'ils ne s'étaient pas retirés, ça veut simplement dire qu'ils se plient à certaines règles d'éthique ou de déontologie qui ont pour but d'assainir les prises de décision en elles-mêmes ainsi que leur perception. C'est à la fois souhaitable, positif, mais aussi très banal et courant.

Mais alors là quand ça touche à un journaliste, on a droit à une dramaturgie extraordinaire : "preuve d'amour incroyable", Demorand qui nous explique qu'il pourrait en chialer et tout le bazar. Sérieusement qu'ils arrêtent de se mettre en scène et de se balancer des fleurs quand ils font preuve d'un minimum d'éthique, ça en devient franchement ridicule.



Mathilde

PS : du coup, vu que son conjoint sait pas pour qui elle vote, il ne saura même pas si elle a voté pour lui aux Européennes. AIE !



Mathilde

Comme j'ai dit dans un précédent article, j'adore Léa Salamé, et sa neutralité est honorable. Mais je trouve qu'elle force trop le trait de cette neutralité exigée, en prétendant à outrance que même son conjoint ne sait pas pour qui elle vote. Je sens qu'elle dit vrai, car elle met sa carrière au dessus de sa vie de couple, et elle aurait trop peur que son conjoint balance ses opinions dans la presse s'ils venaient à se déchirer. Du coup, je m'interroge énormément sur cette obstination quasi obsessionnelle de ne surtout pas dire, à personne, pour qui elle vote. C'est si honteux que ça ???



hélium

N'empêche, quand on voit le nombre d'accointances dans ce milieu, on comprend pourquoi la défiance envers les médias traditionnels s'accroît...



LittleBoots

C'est une sacrée bonne nouvelle. En revoir Léa et à jamais.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Fabrice Bailly (#QHM) : "Je ne suis pas du tout inquiet pour 'The Voice'"
#QHM
Fabrice Bailly (#QHM) : "Je ne suis pas du tout inquiet pour 'The Voice'"
"Empire" : Les acteurs de la série réclament le retour de Jussie Smollett
Séries
"Empire" : Les acteurs de la série réclament le retour de Jussie Smollett
"The Resident", "Deep Water", "Louna" avec Alice Taglioni : Fabrice Bailly dévoile les nouvelles fictions de TF1
#QHM
"The Resident", "Deep Water", "Louna" avec Alice Taglioni : Fabrice Bailly dévoile...
Mort de Jean-Pierre Marielle : Les chaînes bouleversent leur programmation pour rendre hommage à l'acteur
TV
Mort de Jean-Pierre Marielle : Les chaînes bouleversent leur programmation pour...
Fabrice Bailly (#QHM) : "Gims sera l'un des invités du 'Carpool Karaoke' sur TF1"
#QHM
Fabrice Bailly (#QHM) : "Gims sera l'un des invités du 'Carpool Karaoke' sur TF1"
"Avengers: Endgame" : Démarrage record pour son premier jour au box-office
Box-office
"Avengers: Endgame" : Démarrage record pour son premier jour au box-office
Vidéos Puremedias