"Cette fois, c'est vraiment la dernière" : Charline Vanhoenacker annonce la fin de son émission "Le grand dimanche soir" après une seule saison sur France Inter

Partager l'article
Vous lisez:
"Cette fois, c'est vraiment la dernière" : Charline Vanhoenacker annonce la fin de son émission "Le grand dimanche soir" après une seule saison sur France Inter
Par Ludovic Galtier Lloret Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
"La chanson des gauchos" a achevé "Le grand dimanche soir" de France Inter ce dimanche 23 juin 2024.
L'humoriste a acté, ce dimanche 23 juin 2024, "la dissolution" du "Grand dimanche soir".

"Résister de l'intérieur ou résister de l'extérieur". Il semblerait que Charline Vanhoenacker ait tranché. "Cette fois, c'est vraiment la dernière" du "Grand dimanche soir" sur France Inter, a-t-elle prévenu ce 23 juin "après avoir assisté au démantèlement de cette émission". "Vous ne trouvez pas que c'est exceptionnel de pouvoir assister à un enterrement un dimanche soir", a-t-elle plaisanté.

À lire aussi
Après ses propos sur Cyril Hanouna, la chanteuse Zaho de Sagazan boycottée par Europe 2 et RFM, radios du groupe Bolloré ?
Radio
Après ses propos sur Cyril Hanouna, la chanteuse Zaho de Sagazan boycottée par...
Europe 1 annonce la fin de la quotidienne de Sophie Davant et rétrograde l'animatrice le week-end
Radio
Europe 1 annonce la fin de la quotidienne de Sophie Davant et rétrograde...
"Fiers d'être Europe 1 !" : Sophie Davant, Pascal Praud, Laurence Ferrari et d'autres salariés défendent la ligne éditoriale de la station, attaquée dans une tribune
Radio
"Fiers d'être Europe 1 !" : Sophie Davant, Pascal Praud, Laurence Ferrari et...
"Vous êtes des fous" : Les adieux émouvants d'Houssem Loussaïef pour sa dernière dans "L'After libre antenne" sur RMC
Radio
"Vous êtes des fous" : Les adieux émouvants d'Houssem Loussaïef pour sa dernière...

À LIRE AUSSI : "Il faudra une fois encore m'adapter" : Charline Vanhoenacker réagit au licenciement de Guillaume Meurice pour "faute grave" par Radio France

"Depuis deux mois, on perd un chroniqueur par semaine"

"Alors, on s'y attendait tous bien sûr ! Depuis deux mois, on perd un chroniqueur par semaine. Là, je me demande à quel moment de l'émission, quelqu'un va m'annoncer qu'il se barre. Je suis sur le qui-vive", a ironisé Charline Vanhoenacker, en référence à la vague de départ d'humoristes de l'émission depuis le licenciement de Guillaume Meurice, le 11 juin dernier, pour faute grave.

Radio France, dirigé par Sibyle Veil, a reproché à l'humoriste sa "déloyauté répétée" après qu'il a répété à l'antenne une blague comparant Benyamin Netanyahou, le Premier ministre israélien, à "un nazi sans prépuce". Comme un pied de nez à sa direction, Charline Vanhoenacker a diffusé à 19h24, horaire habituel de sa chronique, un vieux reportage de Guillaume Meurice. Proposé dans "Si tu écoutes, j'annule tout" du 9 juin 2017, celui-ci compilait de nombreux propos racistes, homophobes et complotistes.

"Radio France nous a envoyé une grenade dégoupillée"

"Radio France nous a envoyé une grenade dégoupillée dans les jambes et la dissolution a été très très longue", a analysé, pour sa part, Charline Vanhoenacker, reprenant à son compte certains des propos prêtés à Emmanuel Macron par "Le Monde", après qu'il a acté la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. "Vous savez, la roue tourne. Tenez, rien que cette semaine, le gouvernement chinois a demandé à Apple de supprimer les applications Radio France au prétexte que nos radios influenceraient la population chinoise. Résultat, la direction de Radio France se retrouve victime d'atteinte à la liberté d'expression", a-t-elle glissé dans un sourire.

"Il y a quand même un lot de consolation dans cette ambiance de merde", a estimé plus tard dans l'émission l'humoriste Waly Dia. "C'est que peu importe qui prend le pouvoir : Sibyle Veil et Adèle Van Reeth (directrice de France Inter, ndlr), ça dégage ! Bye bye Satanas et Diabolo !", s'est-il réjoui. "Si c'est le RN, ils privatisent. Si c'est le Front populaire, ils sont foutus de mettre Guillaume Meurice à leur place. Ça leur fera les pieds, à Javotte et Anastasie. Ça sent la convocation pour licenciement, donc ne partez pas trop loin en vacances, les filles !".

"Aujourd'hui, on nous sépare à l'antenne mais pas dans la vie"

Sur un ton plus solennel, Charline Vanhoenacker a chargé "les patrons tentés par le vote d'extrême droite". "Eux, cela ne suffit pas d'entendre le bruit des bottes, ils proposent un petit coup de cirage par-dessus. C'est, en bourse, ce que l'on appelle l'indice du 'FAF' 40", a-t-elle dénoncé.

"Ce qui nous arrive là, c'est peut-être annonciateur de ce qui vous attend vous aussi demain dans vos entreprises, dans vos associations, dans vos familles. C'est-à-dire que, dès le 7 juillet, vous risquez de vous retrouver dans cette situation à l'heure du choix : rester ou claquer la porte. Résister de l'intérieur ou résister à l'extérieur. Et là, chacun fera comme il peut", a-t-elle alerté dans une émission appelant à la lutte contre le Rassemblement national. "Alors un dernier souhait : que le 7 juillet, les Français choisissent l'option de rester à l'intérieur parce que pour exprimer sa solidarité envers la démocratie, c'est compliqué de démissionner de la France".

À l'heure du bilan, Charline Vanhoenacker "retient surtout que dans une société individualiste comme la nôtre, une troupe de camarades saltimbanques aura vécu 10 ans ensemble, dans le milieu médiatique en plus. Une décennie sans jamais se séparer. Aujourd'hui, on nous sépare à l'antenne mais pas dans la vie". Deux heures plus tard, Charline Vanhoenacker a procédé à une longue liste de remerciements – "On souhaite une bonne retraite à Laurence Bloch, qui nous a mis à l'antenne" – puis l'a rendu en parodiant "La chanson des Restos" – devenue "La chanson des gauchos" – et sans rien dire explicitement de son avenir. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
France Inter : Après l'arrêt du "Grand dimanche soir", Charline Vanhoenacker rebondit en quotidienne dans le "7/10" avec Nicolas Demorand et Léa Salamé
"On roule sur les jantes" : L'émission de Charline Vanhoenacker réalisée dans des "conditions rocambolesques" suite à la mise à l'écart de Guillaume Meurice et la grève à Radio France
"Chaque semaine, on perd un chroniqueur !" : Charline Vanhoenacker ironise sur l'absence d'Aymeric Lompret en soutien à Guillaume Meurice sur France Inter
Voir toute l'actualité sur Charline Vanhoenacker
Autour de Charline Vanhoenacker
l'info en continu
Face aux Jeux olympiques de Paris 2024 sur France Télévisions, TF1 dégaine une avalanche de rediffusions
TV
Face aux Jeux olympiques de Paris 2024 sur France Télévisions, TF1 dégaine une...
"C'est son 'Camping' à lui" : Franck Dubosc donne son avis tranché sur Artus et son film "Un p'tit truc en plus"
Cinéma
"C'est son 'Camping' à lui" : Franck Dubosc donne son avis tranché sur Artus et...
"Danse avec les stars" 2024 : Pour Anthony Colette, le clash entre sa partenaire Natasha St-Pier et Inès Reg "les a aidés" à remporter l'émission de TF1
TV
"Danse avec les stars" 2024 : Pour Anthony Colette, le clash entre sa partenaire...
"Transformers : Le commencement" : Après Audrey Fleurot et Philippe Lacheau, Julien Fébreau (Canal+) rejoint le cast du film d'animation
Cinéma
"Transformers : Le commencement" : Après Audrey Fleurot et Philippe Lacheau,...
Audiences "Drag Race France" 2024 : Quel bilan pour la saison 3 du concours sur France 2 et france.tv ?
Audiences
Audiences "Drag Race France" 2024 : Quel bilan pour la saison 3 du concours sur...
"Je n'ai pas hésité" : Laura Smet se confie sur son rôle de flic défigurée dans une série de France 2 avec Tomer Sisley
TV
"Je n'ai pas hésité" : Laura Smet se confie sur son rôle de flic défigurée dans...