"Je n'ai pas eu un coup de téléphone" : Patrick Sébastien raconte son éviction de F2 chez Thierry Ardisson

Partager l'article
Vous lisez:
"Je n'ai pas eu un coup de téléphone" : Patrick Sébastien raconte son éviction de F2 chez Thierry Ardisson
"Les Terriens du samedi !" sur C8 © C8
L'animateur de France 2 sera l'invité des "Terriens du samedi !" ce soir.

Patrick Sébastien de nouveau sur C8. Une semaine après avoir été invité des "Terriens du samedi !", l'animateur du "Plus grand cabaret du monde" sera de nouveau sur le plateau de Thierry Ardisson ce soir. Entre-temps, Patrick Sébastien a appris que sa chaîne avait décidé de se séparer de lui.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Sport
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
Musique
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1
TV
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1

Dans "Les Terriens du samedi !", programme enregistré et diffusé à partir de 19h30 sur C8, l'animateur commentera pour la première fois cette décision. D'après un enregistrement sonore révélé en avant-première par la chaîne, dont puremedias.com a pu prendre connaissance, il expliquera notamment comment il a appris la nouvelle. "La manière dont j'ai été viré là... Je n'ai vu personne. Depuis une semaine, je n'ai pas eu un coup de téléphone", va-t-il notamment raconter. Et Patrick Sébastien d'ajouter : "On a convoqué ma femme qui est la directrice de ma boîte (de production, ndlr) pour lui dire en cinq minutes : 'Vous lui direz que c'est fini'. Au bout de 22 ans où j'ai fait gagner beaucoup d'argent au service, où j'ai créé, où je n'ai jamais escroqué le service public car j'ai mis l'argent à l'antenne. Déjà ça, c'est quand même un peu violent".

La décision de France Télévisions d'évincer Patrick Sébastien à la fin de la saison fait suite aux nombreuses sorties critiques de l'animateur à l'encontre de France 2 et du service public en général. Au début du mois d'octobre, dans une interview à "TéléStar", celui qui vient de sortir l'ouvrage "Et si on était bienveillant", avait menacé de quitter France 2 s'il n'obtenait pas plus d'émissions en prime time. Longtemps protégé par ses bonnes audiences, l'animateur-producteur apparaissait fragilisé par les scores désormais plus modestes de ses divertissements.

Une histoire débutée en 1996

C'est donc une histoire débutée en 1996 qui s'achèvera d'ici quelques mois. Animateur star du TF1 très populaire de la fin des années 1980 et du début des années 1990, Patrick Sébastien avait rejoint la Deux après avoir quitté la Une en très mauvais termes. Sur France 2, il est devenu une figure incontournable des samedis soirs de la chaîne, dès 1998, avec son programme "Le plus grand cabaret du monde", qu'il produit via sa société Magic TV.

Outre le réveillon du 31 décembre qu'il présente depuis 2003, "Les années bonheur" est l'autre émission emblématique de Patrick Sébastien. Avant son départ en juin prochain, l'animateur a encore quatre prime des "Années bonheur" et deux numéros du "Plus grand cabaret du monde" - hors réveillon - à délivrer.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
mustard

bah si, sur le principe du "virer comme un mal propre" je pense qu'il s'y connait mieux que les patrons de Fr2.



tout_le_toutim

Ne soyez pas insultant vis-à-vis de M. Sébastien. Rappelez-vous de CARNAVAL.



Starlight

Cartonner ou ne pas cartonner sur les cibles commerciales après 20h n'est pas un problème pour une chaîne publique. Après 20h, les ménagères sont un public comme un autre qu'il ne faut ni prioriser, ni mépriser.
Figurez-vous que j'aurais aussi aimé une autre sortie mais quand pendant des mois, un fournisseur gueule contre son client en EXIGEANT des émissions supplémentaires, il ne faut pas s'étonner du retour de bâton. Je me demande d'ailleurs pourquoi la chaîne a autant attendu...



Vanessa Ritchi

Virer Sebastien pourquoi pas ! Mais il mérite une vraie sortie digne de ce nom parce qu'il a été une locomotive pour france2 pendant plus de 20 ans ! Son seul véritable problème : ne pas cartonner sur les cibles commerciales c'est ça qui dérange à France tv .Nagui s'est tapé des gros bides en primes sans que ça dérange FRANCE TV .



La Sardine

J'ai vu et il se défend super bien. rien à dire, chapeau !

On pouvait sans doute revoir la copie des émissions de Sébastien dans la forme mais sur le fond, je ne vois rien qui remplace aujourd'hui l'originalité de ses programmes.

A la fin de l'émission, on voit 2 dinosaures de la télé des années 80 s'embrasser. voila c'est fini.



Starlight

C'était 21h30 exactement pour "Apostrophe". C'était un horaire fort accessible mais pas autant que celui de "La Grande librairie" aujourd'hui.



Anne Bour

Très bon moment, tout en retenue de Patrick Sébastien et qu'on l'aime ou pas il a montré que c'est 1 GRAND monsieur ..



EiffelNord

Beaucoup "d'erreurs" dans l'interview de Sébastien chez Ardisson
(la faute à Sébastien, la faute à Ardisson qui fait semblant de tout gober) :

1) Sébastien n'a pas été viré, il n'a pas été reconduit... comme un salarié en CDD (que ce soit sont 1er ou le dernier d'une même série au sein d'une même entreprise)... cas qui m'est arrivé souvent (je n'ai jamais été viré).

2) Oui, ces audiences ont décliné sur ses 2 formats actuels (Le plus grand cabaret du monde et les années bonheur) et il y a eu des demi-(car résultat inconstants)-réussites (Ze Fiesta et La Fête de la musique), des échecs (Le Grenier de Sébastien) et des bides (Le Grand Burlesque... dont il n'assume qu'au mieux à moitié l'échec)... qui posent des questions sur l'avenir à court ou moyen terme en fonction du coût de ses émissions.

3) France 2 n'a peut-être pas été réglo (je parle de l'étude d'opinion dont il parle pas de l'absence de coup de téléphone [dans mon cas, j'en ai jamais eu]) mais lui encore moins avec ses sorties pluriannuelles dans les médias.

4) Si France 2 lui a proposé moins de primes, elle lui en a proposé plusieurs quand même (et financé plusieurs fictions de ou avec Sébastien comme scénariste et/ou acteur ces dernières années... et laissé promouvoir ces chansons légères au sein de ses émissions), c'est lui qui a fait du chantage (ultimatum) permettant de le prendre au pied de la lettre et de stopper les discussions (et directement c'est plus probablement lui qui a mis ses équipes en difficulté).

5) A la différence de Lepers, il n'y a pas de quoi s'inquiéter de l'avenir de Sébastien, il peut comme il le dit se passer de la TV (il peut écrire, faire des scénario télé ou ciné, jouer sur scène, écrire des chansons...)... comme après Osons où il ne disait qu'il ne reviendra pas à la télé après avoir été viré de TF1 (viré ou pas ? je crois pas qu'il ait mobilisié les prud'hommes comme l'a fait récemment et à juste titre Biraben)... il reviendra dans l'année à la télé (mais TF1 et M6 s'intéresse-t-elle à lui, et lui acceptera-t-i de venir sur France 3 et C8 avec des budgets moindres et un esprit corporate ?).

6) Et personnellement, il y a bien eu et il y a toujours une sureprésentation de l'homme blanc de plus de 50 ans à la télévision donc aussi sur France 2 donc des ajustements étaient nécessaires. En est-il directement victime... pas certain.

... malgré tout cela, je suis plutôt pour - trop tard ? - son maintien sur France 2 ou France 3 - même si je le regardes peu ou pas - pour l'atypisme actuelle de ses formats et des formats qu'il pourrait potentiellement incarné et le public qu'il touche et pourrait toucher.

_



Sir Tainly

Petite rectification : Apostrophes a été diffusée tôt dans la soirée à une époque. Et par la suite Bouillon de culture à 22h15-22h30, ce qui n'était pas si mal par rapport à aujourd'hui.



June Dupilon

Pauvre déchet !



ben-jamin2

A moi, oui en tout cas! A part lui et Nagui, qui sait faire des émissions de divertissements aujourd'hui sur le service public? Personne selon moi.



Starlight

Je fais référence à vos colères que l'on devine facilement et qui vous empêchent d'être constructive ma chère Vanessa. Un débat enrichissant m'a opposé à guilem2. Je vous suggère de le lire. Vous verrez alors qu'on peut être constructif en étant précis et sans avoir besoin de s'énerver :)



Starlight

Les économies imposées ne facilitent rien mais de ce que lis ici et là (les comptes rendus des CCE de la CGT par exemple), je ne note pas de défiance. Les grèves se font très rares même si les effectifs continuent de diminuer. De son côté, la rédaction n'a plus manifesté de colère depuis la motion de défiance votée l'année dernière. Bref, je ne sais pas d'où vous tenez vos infos d'autant que la rentrée du groupe est bonne sur le plan des résultats.
A propos de la réduction des effectifs, il se murmure qu'en plus des départs naturels non remplacés, un plan de départs volontaires serait sur le point d'être annoncé. Comme un tel plan coûte cher, Ernotte aurait négocié avec l'Etat pour que le coût de ce plan soit supporté par l'Etat (via le fonds pour la transformation de l'action publique) et non par son groupe. A suivre.



Starlight

Mais quand on investit autant, on arrive forcément à se distinguer au niveau des contenus, aussi bien dans l'information que dans la création. Rien que pour le documentaire, le privé y est absent.

A propos des exemples que vous citez, "La grande librairie" est certes diffusée sur France 5 mais en première partie de soirée. Pour mémoire, ça n'a jamais été le cas d'"Apostrophe" même quand la mesure d'audience n'existait pas. Pareil pour la case cinéma avec Besnehard le lundi dont le format rappelle un peu "La Dernière séance". Il y a "Taratata" pour la musique live une fois par mois mais il y a des concerts sur France Ô également. Je ne suis pas exhaustif car je n'ai pas la prétention de tout connaitre. Pour connaître toute l'offre culturelle, je suggère d'aller sur la plateforme france.tv. Tout y est centralisé et on découvre parfois des émissions inconnues.
Alors, je ne dis pas que cela suffit. Le service public peut toujours mieux faire. Mais ce n'est pas dans le privé qu'on retrouvera une telle offre.
Je suis d'accord en revanche sur le manque d'émissions de débat façon Taddeï (par contre, je ne vois pas ce que Hanouna vient faire là ^^). Sur le décryptage médias, j'aimerais le retour d'une émission même si sur la plateforme Franceinfo, toute l'offre de l'audiovisuel public en matière d'anti fake news y est maintenant regroupée.



guilem2

Il y a eu communiqué de la SDJ même à l'époque.

Il y avait vraiment volonté, après son éviction par Bolloré, d'imposer le Van Kim. Il a récupéré C Dans l'air très vite et dans des conditions assez politiques dont là encore, la presse pas spécialement complotiste ( l'Obs et Télérama )avait largement parlé.

Encore une fois je ne dis pas que les programmes sont mauvais (j'aime bien Stupéfiant!, C Dans l'Air est loin d'être pire que sous Bellay, et les émissions politiques de France 5 sont de bonnes surprises, sans parler du carton d'audience de Davant). Juste que quitte à réformer le service public, ce serait bien de rompre avec cette culture des faveurs et du lobbying.



Starlight

J'ai relu cet article avec intérêt. Avec encore plus d'intérêt quand on voit les scores exceptionnels réalisés par "Affaire conclue" un an plus tard. Donc oui, la case a été "promise" à Warner mais c'est bien la seule si je ne m'abuse. Et c'est un succès aussi bien quantitatif que qualitatif (les études qualitatives dont on parle dans cet article et qui ont conduit à la mise à l'antenne de ce programme ne se sont pas trompées).
Pareil pour Laurent Bon. Que pourrait-on reprocher à Bangumi au juste ? Il ne me semble pas que "Stupéfiant" ait volé sa place. D'ailleurs Elise Lucet et "Envoyé Spécial" font également appel à Bangumi pour certains reportages. Or, on ne peut guère reprocher à Elise Lucet d'être à la botte de qui que ce soit.
Pour Le Van Kim, il y a eu en effet la crise avec la rédaction. C'est Field qui avait décidé ça mais il n'y a pas eu de suite et ce n'est peut-être pas plus mal. Il faudra que j'étudie un peu plus la question cependant.



Vanessa Ritchi

A quoi faites vous référence?



guilem2

Les investissements sur la fiction, comme sur le régional avec France 3, ce sont des missions de service public. C'est la raison d'être du groupe d'équilibrer des écosystèmes. Idem pour l'animation.

Mais des obligations ne sont pas des choix de contenus. Au niveau éditorial, on peut faire de la télé de flux qui soit différente. Pourquoi reléguer l'hebdo littéraire, formidable par ailleurs, sur France 5? Pourquoi renoncer à parler ciné? Pourquoi renoncer à une vraie émission régulière de musique live? Pourquoi dégager des émissions débats différenciantes comme celles de Taddei ou FOG le vendredi soir pour laisser la place à Hanouna? Pourquoi abandonner tout décryptage médias dans le groupe à l'heure où les contenus nous inondent plus que jamais? Il y a un nivellement par le bas dans la diversité de l'offre de flux. A quel moment, aujourd'hui, au milieu de deux éclats de rires entre anciens de Canal, France 5 reste la chaine du savoir et de la connaissance?



STRENFEU

Ça fait des années qu'il les traîne dans la boue et maintenant il se plaint d'être évincé comme un mal propre ? c'est à mourir de rire.



guilem2

Le management est brutal, de l'aveu même des équipes en interne, ce que vous devez savoir mieux que moi. Et c'est avant tout dû aux économies imposées par la tutelle, certes. Comme pour France Télécom qui est dans une situation en elle-même très violente. Mais sur la forme, elle revendique elle-même une certaine froideur. Les critiques touchant Ernotte sont parfois purement misogynes, mais pour le coup, si le patron de France Télés était un homme ça serait plus facile de critiquer une certaine violence de management sans se voir immédiatement opposer la carte du sexisme. Tout le monde aime Laurence Bloch à Inter par exemple. Et ce n'est pas non plus u'une allergie aux recrutement extérieurs: même Gallet et son profil techno à casseroles a fini par se faire accepter. Il y a une vraie défiance envers les équipes d'Ernotte et leur méthode.



Starlight

Je suis d'accord pour dire que Radio France se distingue mieux des radios commerciales que France TV de ses homologues du privé. Il n'empêche que dire qu'il n'y aurait pas l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette entre public et privé est profondément injuste au regard des investissements très importants réalisés dans l'information (en quantité et en qualité) et dans la création qui regroupe la fiction et l'animation mais aussi le documentaire et le spectacle vivant (plus de 400 millions d'euros investis par an contre 150 au groupe TF1 par exemple) sans compter le cinéma (60 millions). En fait, le genre où il est le plus difficile pour le service public de se différencier est le divertissement vu que les chaînes privées en diffusent beaucoup. Mais ce n'est peut-être pas une raison pour ne plus en diffuser.
Alors moi je dis attention. A force de dire qu'il n'y a plus de différence, on finira par accréditer cette idée et on en finira avec le service public. Et ce jour-là, on verra VRAIMENT la différence.



guilem2

Je ne parle pas de volume, ce qui était le cas à une époque et notament sous Tessier. Je parle davantage de réserver des cases à des boites identifiées. Et vous le savez bien, que ce soit Le Van Kim, Laurent Bon ou la Warner, ils ont été parachutés sur leurs cases. C'est tellement une question de copinage qu'on a bricolé en vitesse une deuxième émission à Le Van Kim sur France 5 face au tollé de son projet avorté après le JT de France 2. Ou qu'avant même de savoir ce que serait la nouvelle émission culturelle de France 2, on savait que ça serait du Laurent Bon. Pour la Warner, c'est le site sur lequel vous êtes qui parle de "case promise" http://www.ozap.com/actu/cr...



guilem2

Quand on Ecoute Inter, Culture, Info ou même FIP (ah là là FIP, quel bonheur) ou Musique, on sait clairement qu'on n'est absolument pas sur le privé. Il y a une vraie couleur service public. Le seul choix indéniablement différenciant de cette direction de Francetélés ca a été de donner de la place à l'investigation. Mais sur le flux, tout ce que fait Francetélé pourrait aller sur M6, Canal ou TF1. Ce n'est pas du tout le cas des émissions de Radiofrance.



Starlight

Très franchement, je ne trouve pas que France TV soit obligé de donner des cases à tel ou tel. En plus, rares sont les contrats signés à l'année maintenant. Il en reste bien sûr mais on est loin des voleurs de patates des années 90 même si ce système externalisé perdure. Notons également que France TV se met de plus en plus en coproduction pour ne plus revivre le départ des émissions vers la concurrence sans pouvoir les retenir.
Je n'ai par exemple pas l'impression que Bangumi soit une boîte privilégiée. Pareil pour Warner. Cette boîte est-elle omniprésente ? Absolument pas. D'ailleurs, "Affaire conclue" est d'abord une émission originaire du service public allemand (ZDF) qui a cartonné et qui a donc intéressé le service public français.
Le seul qui pourrait à mon avis être considéré comme privilégié est Nagui. Mais il faut bien reconnaître que c'est un remarquable concepteur et qu'il ramène avec lui une audience très importante.



guilem2

La situation s'est améliorée sur les baronies, clairement. En revanche, les casages par copinage sont assumés et peut-être plus ouvertement qu'avant. Il faut donner telle case à Bangumi, il faut donner telle case à Toghther, il faut trouver un truc à Bern vu qu'il n'a pas eu de quotidienne. J'ai même lu ici une responsable programme dire que c'est moins le concept d'Affaire Conclue qui avait décidé sa programmation que le fait que la case était "promise" à la Warner. Je trouve ça un peu choquant.Et pourtant en soi c'est un très grand succès et une émission qui fait le boulot. Mais la méthode est pas hyper "service public".



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Tombeau de Michael Jackson : L'énorme raté du gros scoop d'Europe 1
Radio
Tombeau de Michael Jackson : L'énorme raté du gros scoop d'Europe 1
"Stars tout-terrain" : Christophe Dechavanne emmène Jean-Marc Généreux et Héléna Noguerra le 16 juillet sur TF1
Programme TV
"Stars tout-terrain" : Christophe Dechavanne emmène Jean-Marc Généreux et Héléna...
Tous les programmes de la télé du 13 au 19 juillet 2019
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 13 au 19 juillet 2019
"Story" : Baptiste Mathon arrive le 14 juillet sur M6
Programme TV
"Story" : Baptiste Mathon arrive le 14 juillet sur M6
"Pékin Express" : La saison 12 démarre le 18 juillet sur M6
Programme TV
"Pékin Express" : La saison 12 démarre le 18 juillet sur M6
"Le Grand Bazar" : M6 dégaine sa nouvelle comédie familiale avec Grégory Montel ce soir
Programme TV
"Le Grand Bazar" : M6 dégaine sa nouvelle comédie familiale avec Grégory Montel ce...
Vidéos Puremedias