"Journaliste investigateur délateur" : Ségolène Royal dénonce les méthodes de la cellule investigation de Radio France

Partager l'article
Vous lisez:
"Journaliste investigateur délateur" : Ségolène Royal dénonce les méthodes de la cellule investigation de Radio France
Ségolène Royal en colère sur France Inter © France Inter
L'ambassadrice des pôles conteste l'enquête parue la semaine dernière.

Un droit de réponse en direct. Ce matin, Ségolène Royal était l'invitée de l'interview de 7h50 de Léa Salamé sur France Inter. Un entretien sollicité par l'ancienne ministre, qui entendait répondre à l'enquête de la cellule investigation de Radio France. Parue le 15 novembre dernier et signée par Sylvain Tronchet, elle affirmait que Ségolène Royal, en tant qu'ambassadrice des pôles, utilise les moyens mis à sa disposition "pour des missions qui semblent éloignées de la diplomatie". "Notre enquête montre que son cabinet participe à des inaugurations en province, à la promotion de ses livres ou au fonctionnement de sa fondation", résumait le journaliste dans son introduction. Il avait tenté d'obtenir des réponses de la part de l'intéressée, sans succès.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
TV
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version

"Ces questions étaient déjà diffamatoires en tant que telles"

C'est d'ailleurs la première question que Léa Salamé a posé à Ségolène Royal. "Ils vous ont envoyé une liste de 29 questions factuelles, sans réponse. Pourquoi ne pas leur avoir répondu à ce moment-là ?", s'est interrogée la journaliste en évoquant ses confrères de la cellule investigation. Après avoir confié à quel point elle était "surprise d'être mise en cause de façon diffamatoire et très violente sur Radio France", la femme politique a estimé que "ces questions étaient déjà diffamatoires en tant que telles". Pour elle, "elles s'appuyaient sur une information de ce journaliste investigateur délateur qui faisait état de témoignages ou de documents en sa possession. J'ai écrit à la présidence de Radio France pour avoir connaissance de ces éléments d'information".

Ségolène Royal a également pour l'occasion rebaptisé la cellule investigation de Radio France, "cellule investigation délation". "Malheureusement pour ce journaliste - s'il mérite ce nom -, je connais la procédure : lorsqu'on est mis en accusation, puisqu'il se prend pour un procureur, on a communication des pièces", a-t-elle asséné. Elle a répondu sur le fond pour contester toutes les accusations dont elle fait l'objet, notamment sur le travail de ses collaborateurs. "Sur leur temps libre, il leur arrive de m'accompagner au long cours", a expliqué l'ambassadrice des pôles.

"Une actrice qui lit un faux témoignage"

Mais alors que Léa Salamé poussait plus loin les questions, Ségolène Royal n'a pas caché son agacement à l'antenne. "Est-ce que vous vous rendez compte du niveau de vos questions ? Est-ce que vous vous rendez compte du niveau d'investigation, par rapport à des activités bénévoles que je conduis ?", a-t-elle lancé, avant de s'en prendre de nouveau quelques minutes plus tard au journaliste auteur de l'enquête. "Ce journaliste a fait lire sur votre antenne une actrice qui lit un faux témoignage. Et il ose expliquer que comme, soi-disant, son témoin ne veut pas parler, il va chercher une autre voix ?", s'est-elle étonnée.

Enfin, Ségolène Royal a annoncé avoir porté plainte suite aux révélations de la cellule investigation. "Je ne peux pas faire autrement parce que je veux protéger mes équipes et protéger mes actions", a estimé l'ancienne candidate à l'élection présidentielle. puremedias.com vous propose de revoir un extrait de cette séquence.

Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé : "Oui, j'ai déjà pris la grosse tête"
France 2 arrête "Stupéfiant !", le magazine de Léa Salamé
"Game of Thrones" : Léa Salamé vante "les merveilleuses fesses sucrées" de Jon Snow dans "Quotidien" !
Voir toute l'actualité sur Léa Salamé
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
arno2marcq

Cette femme m'a toujours horrifiée, par son opportunisme, son arrogance, elle n'a jamais cessé de quêter des postes, de s'arranger avec la réalité... Et dire qu'on aurait pu avoir ça en présidente... Le pire c'est qu'elle va continuer sa petite vie politique bien pépère sans connaître les conséquences de ses actes. Comme (beaucoup) trop dans ce monde politique.



Bernard59

Ce serait bien aussi de publier la réponse de Sylvain Tronchet :

https://twitter.com/Sylvain...



Marc Paget 7️⃣5️⃣

Elle coule même -)



DansTonTube

Aux prochaines présidentielles je vote Thomas Ngijol.



DansTonTube

Et en disant ça, elle laisse entendre que le présumé faux témoignage n'est pas annoncé comme étant lu par une comédienne ou une journaliste.



Kuston Peiffer

En gros elle menace le journaliste, mais ne nie pas.



Anne Bour

la pauvre prise la main dans le panier , vivre se promener aux frais e la princesse , pas bien



Jon75

C'est une opportuniste qui est dans la mythomanie.



erwan

Désastreux. Mais "l'exception" française se maintient malgré les promesses: elle n'a toujours pas démissionné ni été virée...



Jon75

Elle s'enfonce.



Steph3333

Dehors. Il faut arrêter tous ces privilèges sur le dos du commun des mortels. C'est tellement facile de faire payer les autres. Ecoeurant.



ajusta quinoa

Mais pourquoi cette ancienne magistrale ne cite t'elle pas la protection des journalistes et le secret de la protection de leurs sources. la loi est celle là portant:
Depuis la loi du 4 janvier 2010 relative à la protection du secret des sources des journalistes (dite Loi Dati), l’article 2 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse prévoit que le secret des sources des journalistes «est protégé dans l’exercice de leur mission d’information du public».

Une série d'amendements visant à renforcer le droit à la protection des sources des journalistes a été introduit par le gouvernement au cours de l'examen de la proposition de loi "Bloche" "visant à renforcer la liberté, l'indépendance et le pluralisme des médias".



Emrata.

Ben surtout en radio, un texte il faut bien le lire... Son argument est débile.



LeMoi

"Ils vous ont envoyé une liste de 29 questions factuelles, sans réponse. Pourquoi ne pas leur avoir répondu à ce moment-là ?"
Pas faux...

"Ce journaliste a fait lire sur votre antenne une actrice qui lit un faux témoignage. Et il ose expliquer que comme, soi-disant, son témoin ne veut pas parler, il va chercher une autre voix ?", s'est-elle étonnée
Il me semble que c’est assez habituel en radio ou à la TV, juste pour éviter de lire simplement le texte..



Flora-Lyse

Elle était pathétique. Elle s'est ridiculisée. Zéro argument sur le fond, une de ses " saines colères " dont elle nous abreuve depuis 2007 sur la forme. Agressivité gratuite. Des grands mots complètement creux. Lamentable.



Emrata.

C’est assez minable tous ces gens qui essaient de disqualifier les accusations contre eux en parlant de délation (sous entendu : chez Radio France on aurait été collabo) ou de parler de clash (comme Thomas N’Gijol quand il plagie) pour ne pas avoir à répondre sur le fond. Ça convainc peut être des fans aveugles, rien de plus.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
L'année médias 2019 vue par... Karine Ferri
Interview
L'année médias 2019 vue par... Karine Ferri
Audiences : Record historique pour "Tout le monde a son mot à dire" sur France 2
Audiences
Audiences : Record historique pour "Tout le monde a son mot à dire" sur France 2
Audiences access 20h : Record pour "Le 20h, le mag", "28 minutes", "C'est Canteloup" et "Scènes de ménages"
Audiences
Audiences access 20h : Record pour "Le 20h, le mag", "28 minutes", "C'est...
Audiences access 19h : Ingrid Chauvin et Nagui au coude-à-coude, "Quotidien" au million devant "TPMP"
Audiences
Audiences access 19h : Ingrid Chauvin et Nagui au coude-à-coude, "Quotidien" au...
Audiences : "Le Bazar de la Charité" puissant leader en hausse, final au plus bas pour "L'amour est dans le pré"
Audiences
Audiences : "Le Bazar de la Charité" puissant leader en hausse, final au plus bas...
Ligue 1 : Canal+ rachète le lot de beIN Sports et diffusera finalement la compétition jusqu'en 2024
Sport
Ligue 1 : Canal+ rachète le lot de beIN Sports et diffusera finalement la...
Vidéos Puremedias