"Libération" : le mois de mars sera crucial pour la survie du journal

Partager l'article
Vous lisez:
"Libération" : le mois de mars sera crucial pour la survie du journal
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
La survie de <em>Libération</em> en question
La survie de Libération en question
Alors que la tension est à son comble à "Libération", le journal doit vite trouver une solution pour éviter de disparaître.

L'avenir de Libération reste pour l'instant précaire. Comme le rapporte aujourd'hui Le Figaro, le journal perdrait actuellement près de 100.000 euros par mois et n'aurait plus assez de trésorerie pour passer le mois prochain. "Le mois de mars est une échéance cruciale", a ainsi confirmé à nos confrères François Moulias, membre du directoire de "Libé". D'après Le Figaro, une audience devant le tribunal de commerce a eu lieu hier pour faire un point sur la situation financière du quotidien. Le 3 février dernier, le journal avait déjà obtenu un rééchelonnement jusqu'en 2017 de sa dette estimée à 6,4 millions d'euros.

À lire aussi
Isabelle Saporta virée de la direction de Fayard en raison de &quot;différends stratégiques&quot;, des noms circulent déjà pour la remplacer
Presse
Isabelle Saporta virée de la direction de Fayard en raison de "différends...
&quot;Natacha Polony s&#039;éloigne de Daniel Kretinsky intellectuellement&quot; : CMI France réfléchit à céder &quot;Marianne&quot;
Presse
"Natacha Polony s'éloigne de Daniel Kretinsky intellectuellement" : CMI France...
&quot;C&#039;est une règle qu&#039;on applique à tous&quot; : Fabrice Fries, le PDG de l&#039;AFP, explique pourquoi l&#039;agence ne qualifie pas le Hamas de terroriste
Presse
"C'est une règle qu'on applique à tous" : Fabrice Fries, le PDG de l'AFP, explique...

La survie de Libération reste toujours suspendue à la mise en oeuvre d'un plan d'économies de 4 millions d'euros. Mais le week-end passé a largement aggravé une tension déjà palpable entre la direction et la rédaction du journal. Vendredi soir, les journalistes ont ainsi découvert le projet de leurs actionnaires de faire de Libération "un réseau social, créateur de contenus monétisables sur une large palette de supports multimédias" mais aussi de transformer l'immeuble actuel du journal en "un espace culturel et de conférence". Un projet qui a provoqué la colère des salariés, exprimée sans détour dans l'édition de samedi du journal.

La tension est encore montée d'un cran après la révélation samedi par BFM Business d'un email envoyé aux autres actionnaires par Bruno Ledoux, propriétaire de 26% du capital à parité avec Édouard de Rothschild. Dans ce dernier, l'homme d'affaires visait en des termes assez durs ses propres journalistes, expliquant notamment vouloir "rendre ringards tous ces esprits étriqués" et "prendre (...) à témoin tous les Français, qui raquent pour ces mecs".

Renouer le dialogue

Des déclarations qui ont mis le feu aux poudres bien que Bruno Ledoux ait tenté d'arrondir les angles dans un entretien accordé à l'AFP. Dans l'édition d'aujourd'hui, les salariés ont ainsi fait part sur deux pleines pages de leur malaise face aux méthodes employées par la direction tout comme ils ont rappelé leur désaccord avec le projet dévoilé vendredi.

Les actionnaires semblent désormais vouloir jouer l'apaisement. François Moulias devrait ainsi rencontrer les syndicats aujourd'hui pour tenter de renouer le dialogue. Un conseil de surveillance se tiendra par ailleurs vendredi 14 février. Dans un éditorial paru lundi, Fabrice Rousselot, le directeur de la rédaction, a appelé pour sa part à "la reprise du dialogue entre les salariés et les actionnaires". Le temps presse.

Libération
Libération
"Libération" accusé de "fake news" : La direction s'explique après la Une polémique contenant une photo générée par l'IA
"Une procédure indigne d'un pays démocratique" : Trois journalistes de "Libération" convoqués par la police judiciaire de Lille
Une journaliste de "Libération" écartée d'un déplacement d'Emmanuel Macron au Gabon
"Des méthodes de voyou" : Jordan Bardella annonce attaquer "Libération" pour diffamation après un article sur ses impôts
Voir toute l'actualité sur Libération
l'info en continu
Gaumont développe une série consacrée à Brigitte Macron
Séries
Gaumont développe une série consacrée à Brigitte Macron
&quot;Mauvais joueurs&quot; : ALP (&quot;Koh-Lanta&quot;) lance sur Netflix son nouveau jeu de survie présenté par Claude Dartois
SVOD
"Mauvais joueurs" : ALP ("Koh-Lanta") lance sur Netflix son nouveau jeu de survie...
&quot;Pékin Express&quot; 2024 : Pourquoi la date de diffusion de la finale est encore incertaine sur M6
TV
"Pékin Express" 2024 : Pourquoi la date de diffusion de la finale est encore...
Audiences Netflix : En une semaine, cette mini-série française cartonne et s&#039;inscrit dans le top 5 mondial
Plateforme
Audiences Netflix : En une semaine, cette mini-série française cartonne et...
&quot;On se voit dans les couloirs et on se dit bonjour&quot; : Inès Reg revient sur son altercation avec Natasha St-Pier dans &quot;DALS&quot; sur Europe 1
Radio
"On se voit dans les couloirs et on se dit bonjour" : Inès Reg revient sur son...
Audiences : Quel score pour la remontada du PSG face au FC Barcelone en Ligue des champions sur Canal+ Foot ?
Audiences
Audiences : Quel score pour la remontada du PSG face au FC Barcelone en Ligue des...