"Mediapart" modifie sa gouvernance pour rendre son indépendance "éternelle"

Partager l'article
Vous lisez:
"Mediapart" modifie sa gouvernance pour rendre son indépendance "éternelle"
Edwy Plenel, fondateur de Mediapart.
Edwy Plenel, fondateur de Mediapart.
Tous les actionnaires du site d'information vont céder leur participation à un fonds de dotation à but non-lucratif.

"Mediapart" veut assurer son indépendance. Hier, Edwy Plenel, médiatique co-fondateur du site d'information lancé en 2008, a présenté un plan visant à doter "Médiapart" d'un nouveau cadre juridique censé empêcher toute prise de contrôle. "Il s'agit d'une invention capitalistique, qui vise à sanctuariser le capital de 'Mediapart' pour le rendre incessible, inviolable et inattaquable. L'indépendance de 'Mediapart' sera éternelle", a expliqué le célèbre journaliste à moustache.

À lire aussi
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
TV
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi

Prévu pour une mise en place cet automne, ce plan passera par la cession à 100% du capital de "Médiapart" à une structure, un fonds de dotation dénommé le Fonds pour la Presse Libre, non-capitaliste et à un but non-lucratif. C'est la première fois que ce statut sera expérimenté par un titre de presse en France. Outre la détention des titres de "Mediapart", le fonds, dont la mission sera d'agir en faveur de la liberté de la presse et du pluralisme de l'information, pourra notamment collecter des dons.

"L'événement le plus important depuis la création du journal"

Fruit de trois ans de concertation, ce nouveau système est "l'événement le plus important depuis la création du journal" a commenté Fabrice Arfi, responsable des enquêtes. "On ne travaille pas pour demain mais pour les vingt, quarante ou soixante années à venir", a ajouté le journaliste précisant que "ça ne changera rien au modèle économique et éditorial de 'Médiapart'". François Bonnet, Edwy Plenel, Laurent Mauduit et Marie-Hélène Smiejan, les quatre co-fondateurs de "Médiapart" ont indiqué s'être inspirés du modèle du "Scott Trust", la structure sanctuarisée qui protège le capital du quotidien britannique "The Guardian" depuis 1936.

D'ici cet automne, les 42% de parts qu'ils détiennent aux côtés des salariés, et d'une "Société des amis", avec laquelle ils forment un "pôle d'indépendance" (soit 62% du capital), vont être rachetés par la Spim (société pour la protection de l'indépendance) de "Médiapart". Les parts détenus par les investisseurs partenaires (Doxa et Écofinance) seront également reprises. L'ensemble sera racheté sur la base d'une valorisation, par des experts indépendants, de "Médiapart" à 16,3 millions d'euros. Le rachat sera financé par les excédents de "Médiapart" (4,4 millions d'euros), par les donations des actionnaires (1 million d'euros) et par un emprunt de 10,9 millions d'euros.

La direction de "Médiapart" a précisé que ce nouveau dispositif a été validé par le fisc et approuvé par les salariés à hauteur de 93% lors d'une consultation interne.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Robert

Je ne suis pas un fan de la presse poubelle Donc pour moi sans intérêt.



Tho

Je conseille "Edwy Plenel" de Laurent Huberson aux Editions Plon, une biographie passionnante, qui explique parfaitement les origines de ses obsessions et les paradoxes du personnage.



guilem2

Plenel n'est plus au Monde depuis longtemps. Je parle de ce qu'il y a changé en en dirigeant la rédac/ A l'époque, il a imposé ses obsessions identitaires dans la ligne éditoriale, mais sur le plan économique, la ligne Minc-Colombani n'avait rien de Bolchévique. Et Balladur qui fut soutenu officiellement par le journal en 95 n'était pas un soviétique notoire.

Plenel est libéral à l'anglo-saxonne. En gros, il est de gauche si Hilary Clinton est de gauche, quoi.

Pigasse, disciple de DSK, n'aime pas Macron parce qu'il aurait voulu être Macron.



suissedoncneutre

Très belle opé financière en effet, le top management va toucher au moins 5 fois leur mise de départ. Ce n'est pas choquant car il y a eu une grosse prise de risque au départ (Plenel a mis plus de 500 000 euros, puis remettait au pot régulièrement)



bigtv

Oula , je n ai rien compris ...



max

désolée je n'ai pas été très classe je le reconnais ;(

mais la Face cachée du Monde date de 2003. del'eau a coulé sous les ponts depuis.... ils ont un actionnaire pro Mélenchon qui a voté pour lui en 2017 et qui a dit après l'élection de Macron qui lui a fortement déplu "  Moi, maintenant, à ma modeste place (oui il a osé), par les médias, par la
culture, avec mon groupe, en toute indépendance, je veux porter une autre voix. » ce même actionnaire Pigasse pour ne pas le nommer a même vendu 49 % de ses parts à un grand ami de Poutine....



guilem2

Merci pour cette réaction de fond. Je vous conseille d'aller lire La Face Cachée du Monde si ça vous intéresse.



max

ahahah vous ne devez pas lire ni écouter beaucoup ni Plenel ni Médiapart.....
ahahah le Monde un journal libéral wtf



guilem2

Je ne peux absolument pas blairer Plenel, mais il n'a à ma connaissance jamais tenu de discours anticapitaliste. Son cheval de bataille c'est la haine de la France. Il a laissé avec beaucoup de joie le Monde, sous sa direction, devenir économiquement libéral, ça devrait vous plaire.



max

ah mais moi je ne critique ni je ne haÏs les actionnaires, bien au contraire, les entreprises ont besoin d'actionnaires et les actionnaires doivent recevoir des plus-values ou dividendes car ils prennent des risques.

je laisse la haine des autres à Plenel et ses sbires.mais on ne peut pas reprocher aux autres, ce qu'on prend avidement pour soi ;)



max

c'est beau créer un fonds à but non lucratif qui recevra des dons plus ou moins importants mais qui sera indépendant... et qui sera très très lucratif pour Plenel. ah le capitalisme et ces actionnaires tant détestés que dis-je haïs par Plenel et Médiapart mais pour les autres, pas pour eux



max

très beau coup financier de la part de Plenel et de ses potes fondateurs. chez Médiapart on a une sainte horreur du capitalisme, de ces odieux actionnaires, mais quand on peut faire un bon coup financier pour sa pomme, on ne rechigne devant rien. et comme il a attendu plus de 10 ans il va bénéficier de ces horribles abattements fiscaux votés par ces non moins horribles politiques.



LeMoi

Parce qu'il y avait un risque de ne plus être indépendant dans les prochains mois/années ?



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"The Voice Kids" : La saison 6 débarque ce soir sur TF1
Programme TV
"The Voice Kids" : La saison 6 débarque ce soir sur TF1
"Audrey & Co" : Yann Moix et Zineb El Rhazoui deviennent éditorialistes dans l'émission d'Audrey Crespo-Mara sur LCI
TV
"Audrey & Co" : Yann Moix et Zineb El Rhazoui deviennent éditorialistes dans...
"Pékin Express" : Lydia se retrouve le pantalon déchiré après avoir été attaquée par une vachette
TV
"Pékin Express" : Lydia se retrouve le pantalon déchiré après avoir été attaquée...
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
TV
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
Nouveaux visages, nouvelles tranches : franceinfo remanie sa grille avant sa quatrième rentrée
TV
Nouveaux visages, nouvelles tranches : franceinfo remanie sa grille avant sa...
CNews : Sonia Mabrouk le midi, Thomas Hugues récupère les soirées
TV
CNews : Sonia Mabrouk le midi, Thomas Hugues récupère les soirées
Vidéos Puremedias