"Qu'ils fassent leur boulot" : Après son interview d'Emmanuel Macron, Edwy Plenel s'en prend à ses confrères

Partager l'article
Vous lisez:
"Qu'ils fassent leur boulot" : Après son interview d'Emmanuel Macron, Edwy Plenel s'en prend à ses confrères
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Edwy Plenel sur Europe 1 ce matin © Dailymotion
Le patron de "Mediapart" a debriefé sur Europe 1 ce matin son interview du président de la République.

Faut pas le chercher. Trois jours après son interview d'Emmanuel Macron, qu'il a menée aux côtés de Jean-Jacques Bourdin, Edwy Plenel était l'invité de "Village Médias" sur Europe 1 pour commenter cet exercice particulier et surtout les commentaires acerbes des journalistes et des éditorialistes politiques qui ont visé son confrère et lui-même au sujet de leur prestation - notamment dans l'émission "C dans l'air" lundi. Philippe Vandel en a diffusé un extrait sonore, avec cette remarque de Catherine Nay, éditorialiste politique sur Europe 1, qui a estimé que "quand Plenel sourit, on a l'impression qu'il suce un citron" après l'avoir comparé tour à tour à un juge, un policier, voire à un inquisiteur.

À lire aussi
France Culture : Géraldine Muhlmann prend la relève d'Adèle Van Reeth dans la case philosophie
Radio
France Culture : Géraldine Muhlmann prend la relève d'Adèle Van Reeth dans la case...
France Inter : Le témoignage bouleversant de Judith Chemla, victime de violences conjugales
Radio
France Inter : Le témoignage bouleversant de Judith Chemla, victime de violences...
"Je vais péter les plombs !" : L'impressionnant coup de gueule d'un supporter de l'OM dans "L'after foot"
Radio
"Je vais péter les plombs !" : L'impressionnant coup de gueule d'un supporter de...
France Inter : Augustin Trapenard arrête finalement "Boomerang", Rebecca Manzoni le remplacera
Radio
France Inter : Augustin Trapenard arrête finalement "Boomerang", Rebecca Manzoni...

"Le problème ce n'est pas moi"

Le fondateur de "Mediapart" a fait mine de prendre la critique avec détachement, affichant un large sourire. Il avait auparavant confié que cette interview a permis à son site de recruter un millier d'abonnés supplémentaires, un nombre toutefois en deçà de ce que peut rapporter un passage dans le talk-show de Laurent Ruquier, "On n'est pas couché", sur France 2.

Philippe Vandel a alors enfoncé le clou en diffusant un nouvel extrait sonore dans lequel on pouvait entendre le président de la République demander au journaliste au cours de l'entretien si une de ses questions en était vraiment une ou s'il s'agissait d'un plaidoyer. Ce mercredi, Edwy Plenel a eu devant l'animateur la même réaction que face à Emmanuel Macron en rappelant que, selon lui, "il n'y a jamais de mauvaises questions, il n'y a que de mauvaises réponses". "En voulant déconstruire la question, le problème ce n'est pas moi, le problème c'est que lui, du coup, ne parle à personne d'autre qu'aux convaincus", a-t-il estimé.

"J'ai sorti beaucoup plus d'informations que Mme Catherine Nay"

Edwy Plenel a ensuite dressé la liste de tous les mensonges proférés selon lui par le président de la République au cours des 2h39 d'interview retransmises sur BFMTV, renvoyant les auditeurs vers son site pour en savoir plus. "Le vrai travail journalistique, ce n'est pas de savoir si j'avais besoin d'avoir une cravate ou de dire 'Monsieur le président' ou si je suis un gauchiste ou un journaliste", a-t-il estimé. L'occasion pour lui de réaffirmer son statut de journaliste - métier qu'il exerce depuis plus de 40 ans - et de s'en prendre à son tour à Catherine Nay. "J'ai sorti beaucoup plus d'informations que Madame Catherine Nay ou que quiconque commentateur, éditorialiste, qui font la brosse à reluire des puissants, quels qu'ils soient. Donc qu'ils aillent se rhabiller", a-t-il lancé. "En revanche, qu'ils fassent leur boulot. Et qu'ils regardent ce qu'a dit Emmanuel Macron et qu'ils fassent le vrai travail de 'check news' (vérification de l'information, ndlr)", les a tancé Edwy Plenel.

Un peu plus tôt dans "Village Médias", Philippe Vandel a voulu avoir la réaction du patron de "Médiapart" sur la Une de "Charlie Hebdo" où il est caricaturé cette semaine en compagnie de Jean-Jacques Bourdin avec ce titre : "Deux journalistes molestés par un chef d'Etat en plein Paris !". "Quel effet ça fait ?", lui a demandé l'animateur d'Europe 1. "Aucun effet particulier", s'est contenté de répondre le principal intéressé, quelques mois après la vive polémique qui l'avait opposé au journal satirique dans l'affaire Tariq Ramadan. puremedias.com vous propose de découvrir un extrait du passage d'Edwy Plenel.

Edwy Plenel
Edwy Plenel
Pour Edwy Plenel, "l'oligarque" Vincent Bolloré pose un "vrai problème de pluralisme" dans les médias
Edwy Plenel sur "l'affaire De Rugy" : "Les révélations de 'Mediapart' sont utiles à la République"
"C'est totalement mesquin" : Edwy Plenel vexé par une remarque d'Emmanuel Macron sur "Mediapart"
Voir toute l'actualité sur Edwy Plenel
Autour de Edwy Plenel
l'info en continu
Rentrée de France Télévisions : Ces incarnations qui héritent de nouvelles émissions
TV
Rentrée de France Télévisions : Ces incarnations qui héritent de nouvelles...
"Le château de mes rêves" : M6 diffuse un nouveau pré-access dès le lundi 25 juillet
Programme TV
"Le château de mes rêves" : M6 diffuse un nouveau pré-access dès le lundi 25...
France Culture : Géraldine Muhlmann prend la relève d'Adèle Van Reeth dans la case philosophie
Radio
France Culture : Géraldine Muhlmann prend la relève d'Adèle Van Reeth dans la case...
Arrêt du "12/13" et du "19/20" : Que vont devenir les visages de l'information de France 3 ?
TV
Arrêt du "12/13" et du "19/20" : Que vont devenir les visages de l'information de...
"Des chiffres et des lettres" : France 3 arrête le jeu en quotidienne à la rentrée
TV
"Des chiffres et des lettres" : France 3 arrête le jeu en quotidienne à la rentrée
La SDJ de "Paris Match" s'indigne de la Une sur le cardinal Sarah
Presse
La SDJ de "Paris Match" s'indigne de la Une sur le cardinal Sarah