"Zone interdite" sur l'Islam radical : Ophélie Meunier "menacée" et placée sous protection avant diffusion

Partager l'article
Vous lisez:
"Zone interdite" sur l'Islam radical : Ophélie Meunier "menacée" et placée sous protection avant diffusion
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Nicolas de Tavernost, auditionné au Sénat, vendredi 28 janvier 2022. © Benjamin DECOIN/M6
Avant la diffusion de l'enquête dimanche dernier, le président du directoire de M6 s'est assuré que sa présentatrice, "menacée", soit "protégée".

Feu vert. Le président du directoire du groupe M6, Nicolas de Tavernost, a personnellement donné son autorisation à la diffusion du dernier numéro du magazine "Zone interdite", a-t-il indiqué ce vendredi au Sénat. Très commentée, l'enquête, diffusée dimanche 23 janvier, était consacrée au "danger de l'islam radical". Elle a notamment abouti à la fermeture d'un restaurant de Roubaix sur ordre de la préfecture du Nord.

À lire aussi
"Drag Race France" : France 2 diffusera finalement l'émission chaque samedi soir
TV
"Drag Race France" : France 2 diffusera finalement l'émission chaque samedi soir
Grève à France Télévisions : Le "13 Heures" de Julien Bugier raccourci
TV
Grève à France Télévisions : Le "13 Heures" de Julien Bugier raccourci
BFMTV : La tranche d'Yves Calvi se prolonge jusqu'à 20h30 la saison prochaine
TV
BFMTV : La tranche d'Yves Calvi se prolonge jusqu'à 20h30 la saison prochaine
"TPMP", "Quotidien", "C à vous" : Quelle séquence a le plus buzzé cette saison sur Twitter ?
TV
"TPMP", "Quotidien", "C à vous" : Quelle séquence a le plus buzzé cette saison sur...

"J'ai été ingérent sur cette émission"

Interrogé par la commission d'enquête sur la concentration des médias sur le droit de regard qu'il s'accordait sur le contenu des programmes d'information du groupe M6, Nicolas de Tavernost a défendu sa définition de l'ingérence. "Il n'y a pas une intervention - et je le dis sous serment - que j'ai faite de manière politique en 35 ans", a-t-il assuré dans un premier temps. Avant de développer : "Pour faire mon métier, je suis obligé de juger d'un certain nombre de critères. Je vais vous donner un exemple extrêmement précis : nous avons fait une émission 'Zone interdite' dimanche dernier, qui a eu pas mal de répercussions, sur l'islam radical. (Avec Thomas Valentin, directeur des programmes de M6), nous avons discuté de cette émission. Si vous appelez cela de l'ingérence M. Assouline (nom du rapporteur de la commission d'enquête, ndlr), j'ai été ingérent sur cette émission", a-t-il assumé.

Et Nicolas de Tavernost de préciser : "J'ai demandé si nous avions les garanties, si c'était une émission extrémiste entre guillemets, j'ai demandé si la présentatrice (Ophélie Meunier, ndlr) qui est menacée, était protégée, j'ai demandé si les témoins qui parlaient étaient bien floutés etc... J'ai fait le métier que j'estime devoir faire sur une émission dont in fine la décision m'est revenue. Je revendique d'avoir autorisé cette émission. Mais parce qu'on me l'a demandé. On aurait pu prendre la décision contraire. J'estime que c'est mon devoir de responsabilité : si vous appelez cela de l'ingérence, moi j'appelle cela l'exercice de mon métier", a-t-il martelé.

"Je me suis opposé à ce que Jean-Pierre Pernaut soit invité sur RTL"

L'homme fort de M6 a été sommé, quelques instants plus tard, d'éclaircir une phrase prononcée dans "Le nouvel économiste". "Je considère avoir un droit d'ingérence professionnel. Étant responsable de tout, j'ai le droit d'intervenir sur tout", expliquait-il. Jusqu'à mettre son holà quand des enquêtes journalistes pouvaient porter atteinte à l'image des annonceurs du groupe, ont interrogé les sénateurs ?

Défendant "la liberté complète" d'informer des journalistes de M6 et de RTL, Nicolas de Tavernost a garanti qu'il pourrait "donner beaucoup d'exemples de reportages qui sont très défavorables à nos clients". Simplement, "il y a des cas qui me sont présentés sur lesquels je tranche. Par exemple, lorsque vous faites un reportage sur la comparaison entre M6 mobile et Free, je pense que personne n'imaginera que ceci est objectif", a-t-il développé en référence à un reportage sur les forfaits bloqués qu'il n'avait pas validé.

Autre exemple éloigné du champ économique qui avait déjà été révélé par la presse : "Je me suis opposé un jour à ce que Jean-Pierre Pernaut soit invité sur RTL, j'ai considéré que jusqu'à présent, Xavier de Moulins n'avait pas été invité à TF1. Dans un souci d'équilibre, je ne vois pas l'utilité d'inviter Jean-Pierre Pernaut sur RTL. Si c'est cela, mon droit d'ingérence qui peut m'être reproché, je l'assume", a-t-il conclu.

Nicolas de Tavernost
Nicolas de Tavernost
Fusion TF1/M6 : Nicolas de Tavernost va toucher un gros bonus
Fusion TF1-M6 : Nicolas de Tavernost annonce des échanges d'animateurs entre les deux chaînes
Groupe M6 : Face aux rumeurs de retrait de Bertelsmann, Nicolas de Tavernost rassure ses salariés
Voir toute l'actualité sur Nicolas de Tavernost
Autour de Nicolas de Tavernost
l'info en continu
Ligue des champions : Canal+ rafle tout
Sport
Ligue des champions : Canal+ rafle tout
Chris Pratt, Channing Tatum, Liam Neeson... : Quelles nouveautés sur Amazon Prime Video en juillet 2022 ?
SVOD
Chris Pratt, Channing Tatum, Liam Neeson... : Quelles nouveautés sur Amazon Prime...
Programmes de rentrée : La chaîne M6 mise sur la continuité... et quelques nouveautés
Programme TV
Programmes de rentrée : La chaîne M6 mise sur la continuité... et quelques...
"Stranger Things", "Better Call Saul", "Resident Evil"... : Quelles sorties sur Netflix en juillet 2022 ?
SVOD
"Stranger Things", "Better Call Saul", "Resident Evil"... : Quelles sorties sur...
Dana Hastier quitte Radio France
Radio
Dana Hastier quitte Radio France
"Drag Race France" : France 2 diffusera finalement l'émission chaque samedi soir
TV
"Drag Race France" : France 2 diffusera finalement l'émission chaque samedi soir