Affaire Benalla : "Mediapart" va assigner l'Etat en justice pour "faute lourde" après la perquisition avortée

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Benalla : "Mediapart" va assigner l'Etat en justice pour "faute lourde" après la perquisition avortée
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Fabrice Arfi dans "C Politique" © France 5
Pour le journaliste Fabrice Arfi, il s'agit d'une tentative d'atteinte à la protection des sources.

"Mediapart" contre-attaque. Invité de l'émission "C Politique" dimanche soir sur France 5, le journaliste Fabrice Arfi est revenu sur l'affaire Benalla qui a encore été au coeur de l'actualité ces derniers jours avec la publication d'un rapport au vitriol du Sénat sur la gestion de ce dossier par l'Elysée. Mais le co-responsable du pôle enquête du pure player a également évoqué de nouveau la tentative de perquisition dont les locaux de son journal ont fait l'objet le 4 février dernier.

À lire aussi
Pub pour CNews : Pourquoi "Libération" et "Le Monde" ont rétropédalé
Presse
Pub pour CNews : Pourquoi "Libération" et "Le Monde" ont rétropédalé
Pascal Praud accuse "Le Monde" et "Libération" d'avoir refusé une campagne publicitaire de CNews
Presse
Pascal Praud accuse "Le Monde" et "Libération" d'avoir refusé une campagne...
Baromètre de "La Croix" : La confiance des Français dans les médias remonte
Presse
Baromètre de "La Croix" : La confiance des Français dans les médias remonte

Après la mise en ligne, le 31 janvier, d'enregistrements compromettants pour Alexandre Benalla, ex-chargé de mission à l'Elysée, et Vincent Crase, ex-responsable de la sécurité de La République en marche, le parquet de Paris avait décidé d'ouvrir une enquête préliminaire pour atteinte à l'intimité de la vie privée et détention illicite d'appareils ou de dispositifs techniques pouvant permettre l'interception de télécommunications ou de conversations, alors même que les deux protagonistes, qui n'avaient pas le droit de se rencontrer suite à leur mise en examen, n'avaient pas encore porté plainte, ce qui fut fait quelques jours plus tard. Alexandre Benalla et Vincent Crase ont depuis été placés en détention provisoire pour violation de leur contrôle judiciaire.

Des enregistrements remis à la justice

C'est dans le cadre de cette enquête que deux procureurs, accompagnés de trois policiers, s'étaient présentés dans les locaux de "Mediapart", en vue de se procurer les fameux enregistrements. Comme la loi le leur autorise, les journalistes ont opposé une fin de non recevoir. Pour les responsables du site, Edwy Plenel en tête, il s'agissait là d'une atteinte à la protection des sources alors même que le pure player avait donné son accord pour remettre ses enregistrements à la justice. Le journal les a d'ailleurs transmis quelques heures plus tard.

Sur le plateau de "C Politique", Fabrice Arfi a affirmé que "Mediapart" s'apprête ainsi à "assigner l'agent judiciaire de l'Etat, en fait le parquet de Paris, pour une faute lourde qui a été commise derrière la tentative de perquisition inédite - dans la manière dont ça s'est passé dans le cadre judiciaire - de 'Mediapart'". Le journaliste a déploré le fait que le parquet a ouvert selon lui une enquête "sans bases légales" au seul motif de "trouver les sources d'un journal qui publie des informations qui embêtent le pouvoir exécutif".

Fabrice Arfi n'a pas manqué de souligner que c'est un signalement du cabinet du Premier ministre qui a entraîné l'ouverture de cette enquête. Pour lui, le combat mené par "Mediapart" vise à défendre l'ensemble des journalistes. "Sans les sources, les citoyens ne peuvent pas être informés librement", a-t-il souligné. Une trentaine de sociétés de journalistes ont d'ailleurs affiché leur soutien au média dans une tribune publiée au début du mois. puremedias.com vous propose de revoir les explications de Fabrice Arfi.

Mediapart
Mediapart
La justice interdit à "Mediapart" de publier une enquête sur Gaël Perdriau, Edwy Plenel fustige une "censure préalable"
"Mediapart" et "L'équipe" ont-ils été la cible d'une "armée numérique" téléguidée par le PSG ?
"Mediapart" arbore une santé économique de fer en 2021
"Mediapart" affiche une santé insolente en 2020
Voir toute l'actualité sur Mediapart
l'info en continu
Une suite de la mini-série "Le jeu de la dame" sur Netflix ? Un tweet frauduleux sème la confusion
SVOD
Une suite de la mini-série "Le jeu de la dame" sur Netflix ? Un tweet frauduleux...
"Koh Lanta" 2023 : Découvrez les visages de 20 aventuriers de la saison du "Feu sacré"
TV
"Koh Lanta" 2023 : Découvrez les visages de 20 aventuriers de la saison du "Feu...
"Arrêtez de me faire la morale !" : Enorme clash entre deux auditrices sur RTL, Pascal Praud désabusé
Radio
"Arrêtez de me faire la morale !" : Enorme clash entre deux auditrices sur RTL,...
"Koh-Lanta" 2023 : Date de diffusion, aventuriers, nouveautés... Tout ce qu'il faut savoir sur la prochaine saison
TV
"Koh-Lanta" 2023 : Date de diffusion, aventuriers, nouveautés... Tout ce qu'il...
L'Incroyable geste du youtubeur MrBeast qui a rendu la vue à 1.000 personnes
Internet
L'Incroyable geste du youtubeur MrBeast qui a rendu la vue à 1.000 personnes
Guillaume Meurice se paye Yaël Goosz et Dominique Seux après leur déjeuner avec Emmanuel Macron
Radio
Guillaume Meurice se paye Yaël Goosz et Dominique Seux après leur déjeuner avec...