Affaire Bygmalion/France Télévisions : "Le Canard Enchaîné" dévoile de nouveaux contrats

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Bygmalion/France Télévisions : "Le Canard Enchaîné" dévoile de nouveaux contrats
Le Canard Enchaîné révèle l'existence d'autres contrats entre France Télévisions et Bygmalion
Le Canard Enchaîné révèle l'existence d'autres contrats entre France Télévisions et Bygmalion © France TV
Ce mercredi, "Le Canard Enchaîné" révèle dans ses colonnes l'existence de deux autres contrats entre France Télévisions et des filiales de Bygmalion.

Nouvel acte dans le volet télé de l'affaire Bygmalion. Ce mercredi, Le Canard Enchaîné révèle dans ses colonnes que d'autres contrats ont été passés entre la société de Bastien Millot et France Télévisions. L'hebdomadaire affirme ainsi qu'une filiale du groupe audiovisuel public, Multimédia France Productions, a versé 50.528 euros à Bygmalion pour ce qui est présenté comme de l'"accompagnement stratégique" en 2009 et 2010. Le Canard Enchaîné souligne par ailleurs que le directeur général de Multimédia France Productions n'est autre qu'un ami de Bastien Millot, nommé peu avant le départ du même Bastien Millot de France Télévisions, en 2008.

À lire aussi
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"

Mais Le Canard Enchaîné ne s'arrête pas là et affirme que la régie publicitaire de France Télévisions a elle signé un autre contrat juteux avec Bygmalion sur la période 2009-2010... et également jusqu'en 2013. Selon l'hebdomadaire, France Télévisions Publicité aurait versé 490.360 euros sur la première période, alors que France Télévisions était sous la direction de Patrick de Carolis, puis 468.832 euros sous la direction de Rémy Pflimlin, sous couvert d'"accompagnent stratégique" et de "surveillance d'e-réputation". Là encore, Le Canard Enchaîné lie ces versements à au même ami de Bastien Millot qui était également directeur délégué de France Télévisions Publicité Conseil.

Ces nouvelles révélations du Canard Enchaîné sur les contrats de Bygmalion avec France Télévisions interviennent une semaine après les précédentes, qui suivaient les déclarations du président du groupe audiovisuel public, Rémy Pflimlin, au Monde. Le président de France Télévisions affirmait que seulement "deux (prestations de Bygmalion) étaient identifiées pour être poursuivies, les autres étaient soit ponctuelles, soit n'avaient pas lieu d'être poursuivies" et qu'elles étaient "nécessaires". Dans la foulée, l'hebdomadaire avait accusé Rémy Pflimlin de jouer "sur les mots" et d'avoir "servi un gros bobard à la presse". Le journal satirique écrivait qu'un troisième contrat "beaucoup plus discret" avait été signé sous la présidence de Rémy Pflimlin avec une filiale de Bygmalion pour un "accompagnement stratégique", à 15.000 euros par mois, soit 180.000 euros par an.

Sur le même thème
l'info en continu
Roselyne Bachelot candidate des "Reines du Shopping" sur M6 !
TV
Roselyne Bachelot candidate des "Reines du Shopping" sur M6 !
"Grand hôtel" : La mini-série avec Carole Bouquet démarre le 3 septembre sur TF1
Programme TV
"Grand hôtel" : La mini-série avec Carole Bouquet démarre le 3 septembre sur TF1
Tous les programmes de la télé du 29 août au 4 septembre 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 29 août au 4 septembre 2020
"Quotidien", Hanouna, "C à vous", "28 minutes"... : Les access font leur rentrée le 31 août
Programme TV
"Quotidien", Hanouna, "C à vous", "28 minutes"... : Les access font leur rentrée...
"C l'hebdo" accueille deux nouvelles recrues
TV
"C l'hebdo" accueille deux nouvelles recrues
Lagardère : Bolloré et Amber s'allient pour réclamer 4 sièges au conseil de surveillance
Business
Lagardère : Bolloré et Amber s'allient pour réclamer 4 sièges au conseil de...
Vidéos Puremedias