Affaire Fun Radio : RTL trouve un accord avec Les Indés Radios

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Fun Radio : RTL trouve un accord avec Les Indés Radios
Bruno Guillon est depuis 2016 au coeur d'un scandale lié aux audiences radio.
Bruno Guillon est depuis 2016 au coeur d'un scandale lié aux audiences radio. © Marechal Aurore/ABACA
Évolution dans l'affaire dite des "audiences truquées" de Fun Radio. RTL serait parvenue à un accord avec Les Indés Radios selon "Le Figaro".

Un conflit vieux de plus d'un an en passe d'être résolu ? Selon Le Figaro, RTL a signé une transaction financière avec le groupement Les Indés Radios, suite à l'affaire dite des "audiences truquées". En juin 2016, Lagardère (Europe 1, Virgin Radio, RFM), Les Indés Radios, NextRadio TV (RMC), NRJ Group et Skyrock avaient écrit à Médiamétrie pour accuser Fun Radio de fraude à la mesure d'audience, avant de porter plainte contre le groupe RTL, maison mère de Fun Radio, devant le tribunal de commerce de Paris. Ces groupes demandaient pas moins de 53 millions d'euros, en réparation du préjudice subi.

À lire aussi
"C'est pour ça que vous m'invitez ce matin ?" : Anne Hidalgo agacée par Alba Ventura sur RTL
Radio
"C'est pour ça que vous m'invitez ce matin ?" : Anne Hidalgo agacée par Alba...
Laurent Ruquier veut "voter utile" : "Mon choix va de Mélenchon en passant par Jadot jusqu'à Macron"
Radio
Laurent Ruquier veut "voter utile" : "Mon choix va de Mélenchon en passant par...
Léa Salamé : "France Inter n'est pas une radio bobo parisienne"
Radio
Léa Salamé : "France Inter n'est pas une radio bobo parisienne"
"Frappé" par la mort de Gaspard Ulliel, Jérémie Rénier annule sa venue dans "La bande originale" de Nagui
Radio
"Frappé" par la mort de Gaspard Ulliel, Jérémie Rénier annule sa venue dans "La...

"Plus grand scandale de l'histoire de la radio"

Les stations reprochaient à l'animateur Bruno Guillon d'avoir incité à plusieurs reprises, depuis la rentrée 2015, les auditeurs à répondre "Fun Radio" s'ils étaient contactés par Médiamétrie, même s'il ne s'agissait pas de la radio qu'ils écoutent habituellement. Sur l'antenne d'Europe 1, les patrons des groupes NRJ, Lagardère et NextRadio TV n'avaient pas hésité à qualifier l'affaire de "plus grand scandale de l'histoire de la radio". En réaction, Fun Radio avait déposé plainte contre eux pour diffamation, dénonçant "des propos calomnieux".

Le directeur de la station, Tristan Jurgensen, avait reconnu dans "Le Parisien" une "maladresse" sur des "séquences à tonalité humoristique". Interrogé par puremedias.com, il s'était montré plus offensif, affirmant subir "une campagne de dénigrement concertée, menée par nos concurrents les plus directs". Dans la foulée, Médiamétrie avait exclu Fun Radio de ses mesures, avant de la réintégrer, en fin d'année, à la demande de la Cour d'Appel de Paris.

Un accord à 2 millions d'euros avec Les Indés Radios

"Le Figaro" affirme aujourd'hui que RTL aurait signé cet été une transaction financière avec le groupement de radios Les Indés Radios, qui représente 131 radios. Le quotidien évoque une somme proche de 2 millions d'euros, que RTL verserait aux Indés Radios, en échange de l'abandon des poursuites judiciaires réciproques. Le même montant serait envisagé pour parvenir à un accord avec Europe 1, radio avec laquelle les discussions seraient très avancées.

Cependant, aucune discussion n'est encore engagée entre Skyrock, NextRadioTV et NRJ Group. Jean-Paul Baudecroux, patron de NRJ, se dit cependant ouvert à la négociation en cas de proposition financière significative de la part de RTL. NRJ estime le manque à gagner causé par cette affaire à près de 14 millions d'euros, selon nos confrères.

Cette évolution du conflit vers des négociations est principalement due à l'arrivée de nouveaux acteurs. Le groupe M6 a pris le contrôle effectif du groupe RTL depuis le 1er octobre. Du côté d'Europe 1, la direction a été renouvelée.

De nouveaux défis à relever

Surtout, les différents protagonistes estiment qu'il est temps de redonner de la crédibilité à la mesure d'audience, écornée par cette affaire, alors qu'elle influe directement sur les revenus publicitaires des stations. Ces dernières doivent également se concentrer sur de nouveaux défis communs, tels que la transformation digitale ou l'évolution de la réglementation en matière de publicité (ouverture plus large de la publicité télé à la grande distribution notamment). Autant de paramètres qui devraient inciter les groupes Lagardère, NextRadio TV, NRJ et Skyrock à parvenir à leur tour à un accord à moyen terme.

- Christophe Gazzano

Fun Radio
Fun Radio
"Lovin'Fun" s'arrête sur Fun Radio
Fun Radio : Gregory Vacher à 16h avec Anne-So, Marion seule aux commandes du "Night Show"
Fun Radio : Wilfrid Pavageau, nouveau "Doc" de "Lovin'Fun"
Fun Radio modifie ses soirées à la rentrée
Voir toute l'actualité sur Fun Radio
l'info en continu
"Ozark", "Archive 81"... : Quels sont les contenus les plus regardés cette semaine sur Netflix ?
SVOD
"Ozark", "Archive 81"... : Quels sont les contenus les plus regardés cette semaine...
César 2022 : "Illusions perdues", "Annette" et "Aline" grands favoris, "Bac nord" et "Boîte noire" en embuscade
Cinéma
César 2022 : "Illusions perdues", "Annette" et "Aline" grands favoris, "Bac nord"...
Un "biopic" sur Cyril Lignac en préparation pour le cinéma
Cinéma
Un "biopic" sur Cyril Lignac en préparation pour le cinéma
"Léo Mattei" : Jean-Luc Reichmann accueille Stomy Bugsy et Lola Dubini dès le jeudi 17 février sur TF1
Programme TV
"Léo Mattei" : Jean-Luc Reichmann accueille Stomy Bugsy et Lola Dubini dès le...
Ehpad Orpéa : 15 millions d'euros proposés au journaliste Victor Castanet pour le "dissuader" d'enquêter
TV
Ehpad Orpéa : 15 millions d'euros proposés au journaliste Victor Castanet pour le...
"Stars à domicile" de retour avec Flavie Flament sur TF1 le vendredi 18 février après 18 ans d'interruption
Programme TV
"Stars à domicile" de retour avec Flavie Flament sur TF1 le vendredi 18 février...