Affaire Gilbert Rozon : Le producteur dénonce "une hystérie médiatique"

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Gilbert Rozon : Le producteur dénonce "une hystérie médiatique"
Gilbert Rozon s'est exprimé pour la première fois publiquement
Gilbert Rozon s'est exprimé pour la première fois publiquement © M6
Le producteur québecois, accusé de multiples agressions sexuelles, s'est exprimé pour la première fois hier devant le tribunal de Montréal.

Gilbert Rozon parle. Accusé par une vingtaine de femmes d'agression sexuelle, parmi lesquelles l'animatrice Julie Snyder, le producteur du festival "Juste pour rire" et juré de l'émission "La France a un incroyable talent" sur M6, s'est exprimé pour la première fois depuis que l'affaire a éclaté, selon "Le Journal de Montréal". Il était entendu par le tribunal de Montréal dans le cadre d'une autre affaire, ce qui ne l'a pas empêché de livrer son sentiment sur ses déboires actuels.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des maestros
TV
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"

"Je n'ai jamais fait l'amour à une personne qui m'a dit non"

L'ancien juré de M6 a dénoncé l'"espèce de folie, d'hystérie médiatique" qui l'a affecté, dans la foulée du hashtag #metoo lancé aux Etats-Unis. Gilbert Rozon réfute les accusations dont il est l'objet et estime être une victime dans cette affaire. "Je n'ai jamais fait l'amour à quelqu'un, à une personne qui m'a dit non. Jamais", a-t-il martelé, tout en regrettant que la présomption d'innocence ait été bafouée. "Il y a des allégations le matin, on est jugé à midi et exécuté en soirée". Il a cependant fait un début de mea culpa : "Je suis désolé si quelqu'un a pu se sentir offensé par un propos déplacé".

Après le scandale, Gilbert Rozon avait décidé de se retirer de toutes ses fonctions au sein de "Juste pour rire" et de vendre ses parts. C'est justement un litige lié à cette vente qui a amené le producteur québecois à se rendre au tribunal. "J'ai le coeur déchiré", a-t-il déclaré au sujet de cette vente, confiant n'avoir "jamais pensé à vendre" avant de faire l'objet de ces graves allégations.

En France, Gilbert Rozon a reçu le soutien de ses collègues artistes Dave et Hélène Segara. Dans une interview, la chanteuse avait assuré que le fondateur du festival "Juste pour rire" n'a jamais eu de geste déplacé à son égard. "Il n'y a jamais eu la moindre ambiguïté", avait-elle affirmé.

Sur le même thème
l'info en continu
Une série "Millenium" en préparation chez Amazon
Séries
Une série "Millenium" en préparation chez Amazon
HBO Max : La plateforme SVOD de Warner lancée aujourd'hui aux Etats-Unis
SVOD
HBO Max : La plateforme SVOD de Warner lancée aujourd'hui aux Etats-Unis
"Dark" saison 3 : Netflix dévoile la bande-annonce et la date de mise en ligne
Séries
"Dark" saison 3 : Netflix dévoile la bande-annonce et la date de mise en ligne
Harcèlement sexuel sur le tournage d'"Esprits criminels" : ABC et CBS poursuivies
Séries
Harcèlement sexuel sur le tournage d'"Esprits criminels" : ABC et CBS poursuivies
"Cent mille dollars au soleil", "Les tribulations d'un Chinois en Chine" : Les films de F3 et de F2 l'après-midi
Programme TV
"Cent mille dollars au soleil", "Les tribulations d'un Chinois en Chine" : Les...
"Quotidien" : Un journaliste et un élu caillassés en pleine interview à Strasbourg
TV
"Quotidien" : Un journaliste et un élu caillassés en pleine interview à Strasbourg
Vidéos Puremedias