Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Edwy Plenel, patron de "Mediapart"
Edwy Plenel, patron de "Mediapart" © Abaca
Un post publié hier soir sur un blog de "Médiapart" évoquait des vidéos à caractère sexuel attribuées à Benjamin Griveaux.

Le site d'investigation ne voulait pas que ces images apparaissent sur sa plateforme. Hier soir, une vidéo et une correspondance intimes attribuées à Benjamin Griveaux, candidat de La République en Marche à la mairie de Paris, ont été évoquées sur un blog hébergé sur le site "Mediapart". Après la suppression de cet article dès hier soir, ces éléments à caractère sexuel ont été de nouveau publiés sur une autre plateforme et partagée sur les réseaux sociaux. Face à cette polémique, Benjamin Grivaux a annoncé ce matin renoncer à poursuivre sa campagne pour les municipales. Par ailleurs, un artiste Russe, Piotr Pavlenski, a affirmé dans plusieurs médias être à l'origine de la publication de ces vidéos.

À lire aussi
Vincent Bolloré en passe de céder "Voici" et "Gala" ?
Presse
Vincent Bolloré en passe de céder "Voici" et "Gala" ?
"France-Soir", critiqué pour la publication de thèses complotistes, perd son agrément de site d'information en ligne
Presse
"France-Soir", critiqué pour la publication de thèses complotistes, perd son...
"Honte à toi 'Libération'" : Carla Bruni fustige le quotidien après son enquête sur l'affaire Sofiane Bennacer
Presse
"Honte à toi 'Libération'" : Carla Bruni fustige le quotidien après son enquête...
Vincent Bolloré condamné par la justice après sa plainte contre "Le Monde diplomatique"
Presse
Vincent Bolloré condamné par la justice après sa plainte contre "Le Monde...

Des vidéos datées de "deux ou trois ans"

Ce midi, "Mediapart" a rédigé plusieurs articles pour évoquer cette affaire, dont un dans lequel il réagit à l'évocation de ces vidéos et de ces messages sur sa plateforme. Dans cet article, "Mediapart" dévoile que Piotr Pavlenski a rencontré la rédaction du site d'investigation le 10 février dernier pour faire publier ses vidéos et ses captures d'écran attribués à Benjamin Griveaux. Lors de l'échange, l'artiste russe aurait expliqué trouver "choquant qu'un candidat à la mairie de Paris qui s'affiche avec son épouse" et "qui met en avant sa vie de famille", "ait une relation adultère avec une autre femme".

Selon leur récit, les journalistes de "Mediapart" auraient alors expliqué à Piotr Pavlenski que le "paradoxe" qu'il voyait leur semblait "hors de propos". "Que des modèles de famille, il y en a des milliers. Que de l'adultère, s'il est avéré, est légal, qu'il relève d'un principe sacré, le respect absolu de la vie privée. Et que ce principe n'est pas seulement un choix moral, il est aussi de droit", écrit la rédaction du site d'Edwy Plenel. Par ailleurs, l'artiste russe a précisé lors de cet entretien que les vidéos étaient datées de "deux ou trois ans", soit avant que Benjamin Griveaux ne se déclare candidat à la mairie de Paris.

"Il s'agit d'un délit pénal"

Après avoir échangé longuement avec Piotr Pavlenski, "Mediapart" a considéré que "ces messages et ces vidéos ne sont rien d'autre qu'une atteinte manifeste à la vie privée ou de la pornodivulgation" : "Dans les deux cas, il s'agit d'un délit pénal". C'est la raison pour laquelle le site d'Edwy Plenel révèle avoir refusé de publier les documents.

"Mediapart" a profité de cette mise au point pour s'expliquer sur l'existence hier soir d'un post de blog publié sur son site et relayant les vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux. "S'il a été fait mention des vidéos de Griveaux sur 'Mediapart', c'est dans 'Le Club', la partie en accès libre réservée aux abonnés du journal, où la modération se fait a posteriori...", a expliqué la rédaction de "Mediapart". Le journal a également précisé avoir "passé une partie de la soirée à dépublier les billets qui livraient les messages et les vidéos attribués à ce proche d'Emmanuel Macron".

Mediapart
Mediapart
La justice interdit à "Mediapart" de publier une enquête sur Gaël Perdriau, Edwy Plenel fustige une "censure préalable"
"Mediapart" et "L'équipe" ont-ils été la cible d'une "armée numérique" téléguidée par le PSG ?
"Mediapart" arbore une santé économique de fer en 2021
"Mediapart" affiche une santé insolente en 2020
Voir toute l'actualité sur Mediapart
l'info en continu
"Ca fait un an que ça dure..." : La streameuse Ultia dépose plainte pour "cyberharcèlement"
Internet
"Ca fait un an que ça dure..." : La streameuse Ultia dépose plainte pour...
Vincent Bolloré en passe de céder "Voici" et "Gala" ?
Presse
Vincent Bolloré en passe de céder "Voici" et "Gala" ?
"A vivre en direct... et jusqu'aux derniers instants" : La pique de beIN SPORTS à TF1 dans un spot pour France/Pologne
TV
"A vivre en direct... et jusqu'aux derniers instants" : La pique de beIN SPORTS à...
"Le 12.45" : Kareen Guiock Thuram s'absente plusieurs mois de M6 pour se consacrer à sa carrière de chanteuse
TV
"Le 12.45" : Kareen Guiock Thuram s'absente plusieurs mois de M6 pour se consacrer...
Audiences : Quel bilan pour "L'homme de nos vies" avec Jonathan Zaccai et Odile Vuillemin sur M6 ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour "L'homme de nos vies" avec Jonathan Zaccai et Odile...
"Ça m'a cassé en deux" : Ému, Kev Adams rend hommage à Mylène Demongeot dans "C à Vous"
TV
"Ça m'a cassé en deux" : Ému, Kev Adams rend hommage à Mylène Demongeot dans "C à...