Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Edwy Plenel, patron de "Mediapart"
Edwy Plenel, patron de "Mediapart" © Abaca
Un post publié hier soir sur un blog de "Médiapart" évoquait des vidéos à caractère sexuel attribuées à Benjamin Griveaux.

Le site d'investigation ne voulait pas que ces images apparaissent sur sa plateforme. Hier soir, une vidéo et une correspondance intimes attribuées à Benjamin Griveaux, candidat de La République en Marche à la mairie de Paris, ont été évoquées sur un blog hébergé sur le site "Mediapart". Après la suppression de cet article dès hier soir, ces éléments à caractère sexuel ont été de nouveau publiés sur une autre plateforme et partagée sur les réseaux sociaux. Face à cette polémique, Benjamin Grivaux a annoncé ce matin renoncer à poursuivre sa campagne pour les municipales. Par ailleurs, un artiste Russe, Piotr Pavlenski, a affirmé dans plusieurs médias être à l'origine de la publication de ces vidéos.

À lire aussi
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8 et France 5 au million
Audiences
Audiences : "A bras ouverts" leader sur M6 devant France 3, TF1 faible, Arte, C8...
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
TV
Horaires de début des primes : Le CSA épingle TF1 et TMC
Affaire Griveaux : Juan Branco saisit le CSA après son interview sur BFMTV
TV
Affaire Griveaux : Juan Branco saisit le CSA après son interview sur BFMTV

Des vidéos datées de "deux ou trois ans"

Ce midi, "Mediapart" a rédigé plusieurs articles pour évoquer cette affaire, dont un dans lequel il réagit à l'évocation de ces vidéos et de ces messages sur sa plateforme. Dans cet article, "Mediapart" dévoile que Piotr Pavlenski a rencontré la rédaction du site d'investigation le 10 février dernier pour faire publier ses vidéos et ses captures d'écran attribués à Benjamin Griveaux. Lors de l'échange, l'artiste russe aurait expliqué trouver "choquant qu'un candidat à la mairie de Paris qui s'affiche avec son épouse" et "qui met en avant sa vie de famille", "ait une relation adultère avec une autre femme".

Selon leur récit, les journalistes de "Mediapart" auraient alors expliqué à Piotr Pavlenski que le "paradoxe" qu'il voyait leur semblait "hors de propos". "Que des modèles de famille, il y en a des milliers. Que de l'adultère, s'il est avéré, est légal, qu'il relève d'un principe sacré, le respect absolu de la vie privée. Et que ce principe n'est pas seulement un choix moral, il est aussi de droit", écrit la rédaction du site d'Edwy Plenel. Par ailleurs, l'artiste russe a précisé lors de cet entretien que les vidéos étaient datées de "deux ou trois ans", soit avant que Benjamin Griveaux ne se déclare candidat à la mairie de Paris.

"Il s'agit d'un délit pénal"

Après avoir échangé longuement avec Piotr Pavlenski, "Mediapart" a considéré que "ces messages et ces vidéos ne sont rien d'autre qu'une atteinte manifeste à la vie privée ou de la pornodivulgation" : "Dans les deux cas, il s'agit d'un délit pénal". C'est la raison pour laquelle le site d'Edwy Plenel révèle avoir refusé de publier les documents.

"Mediapart" a profité de cette mise au point pour s'expliquer sur l'existence hier soir d'un post de blog publié sur son site et relayant les vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux. "S'il a été fait mention des vidéos de Griveaux sur 'Mediapart', c'est dans 'Le Club', la partie en accès libre réservée aux abonnés du journal, où la modération se fait a posteriori...", a expliqué la rédaction de "Mediapart". Le journal a également précisé avoir "passé une partie de la soirée à dépublier les billets qui livraient les messages et les vidéos attribués à ce proche d'Emmanuel Macron".

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Ysabel

et il ne faut pas négliger le fait que ce petit bonhomme prétentieux avaient beaucoup d'ennemis et qu'il a fait l'erreur de le sous estimer.
ca ne serait pas arrivé comme ca une personne bonne et compétente.



Ysabel

oui et bien justement, grivoix était détesté, un vilain petit monsieur prétentieux. il a meme eux la bétise de sous estimer ses ennemis.



Ysabel

oui mais justement, c'est parceque le bonhomme était déjà détesté avant que cette mésaventure a pu lui arriver. dans le cas contraire, le scandale aurait été différent. La, on s'en donne à coeur joie !



Prof2tout

Ben voyons ...

ça ne change rien puisque l’accès est libre pour les abonnés et la modération à postériori .
Donc une personne peut mettre un LIEN vidéo et celui-ci supprimé dix minutes après comme c'est le cas précis dans ce cas .



Stéphane Jardin

Qui parle de lien ? Je parle d'u blog qui héberge des articles. tu captes la différence ?? .. On voit que que tu n'es jamais allé sur Médiapart, tu verrais que l’habillage est le même, ce qui leur est reproché par de nombreux abonnés d'ailleurs .
N'essaye pas d'intervenir quand tu sais pas , merci.



Dotv

La je crois concernant le sexe qu'il ne faut être surpris de rien , si l'on savait ce qui se passe chez chacun d'entre nous ds ce domaine la on comprendrait plus personne ...



blt

Et il y a des articles sur Mélenchon avec chirouki !



Dotv

Le mec faisait qd même campagne en mettant sa femme et ses gosses en avant , avec tout ce que cela implique comme messages concernant "La famille" , ca fait qd même tache au niveau crédibilité même si tous ses agissements restent légaux et que la plupart d'entre nous s'en foutent royalement .



Jacques D.

Remarque, ce pays est tellement con qu'il a sa chance !



Jacques D.

Le quinquennat Hollande, il est quand même sobre comparé aux 3 premières années Macron !



pierre kiroule

C'est quand même inquiétant de voir qu'un homme qui ambitionne un haut poste politique puisse se retrouver comme un vulgaire footeux pris dans une affaire sexuelle. Après Castagneur en boite de nuit avec une jeune femme qui pourrait être sa fille ça fait désordre pour le nouveau monde macronien qui donne sans cesse des leçons..



EiffelNord

C'est pour ça que je ne comprends pas qu'il démissionne.

Il y a probablement des fautes familiales (son couple, sa famille... encore que...) et des fautes d'affichage (utiliser sa famille pour faire campagne - beaucoup trop le font et ne comprennent pas le problème - en étant pas toujours clair si la montrer veut dire quelque chose en terme de projet politique ou de "valeur") voire des fautes individuelles et sociales (peut-on être virer d'une entreprise ou d'un organisme pour des photos privées non dévoilées avec consentement juste sur un registre de la sexualité ? probablement oui dans plusieurs cas)

... mais cela envoie plein de mauvais messages :
_ la sexualité, la nudité, c'est sale voire illégal (on n'a pas à tomber pour une histoire de fesses sauf si elle présente réellement un caractère illégal [viol, détournement de mineur...])
_ il n'assume rien donc n'aurait pas fait un bon candidat (on apprécie rétrospectivement son manque de douceur avec Vilani)... et tout son passé politique (élu et nomination) pose alors problème
_ il fait encore plus chuter la macronie (proche, co-création, potentiel chef de parti, membre du gouvernement dont porte-parole...)

Et puis marre de ces défenses en carton plein de mots excessifs, creux et flous : "Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée", non ; "des captations privées de moi ont été illégalement diffusées et contre ma volonté par sur Internet. Des réseaux sociaux les ont relayés. Je porte plainte.", oui.



TéléQuaNon

Ah bon



eviradnus

Perso, je veux bien que l'on reproche à Griveaux sa politique. Mais sa vie perso, je m'en fous! Qu'un politique nous fasse un bon programme et fasse des lois utiles et qui aident c'est bien. Qu'il fasse une politique qui pique le pognon, qu'il dégage! Mais qu'il fasse ce qu'il veut de sa vie perso et que son entourage l'engueule ou le largue si c'est mérité, je m'en fiche!



Alex

Ah bon



TéléQuaNon

Mme Dati, je la soutiens!



EiffelNord

Dans ces conditions, aucun géant du net (ex : YouTube) ni même des sites privés ou publics français (Dailymotion, Wat.tv même quand elle appartenait au groupe TF1, PureMédias...) sont incapables de gérer leurs sites respectifs. Les contrôles se font tous a posteriori et principalement via des signalements individuels.



Arnaud



The Eye

C'est ce qu'on appelle branler dans le manche !



Arnaud

J'en n'ai pas dit que ça m'empêcherait de voter mais que je serai vraiment hésitant.



The Eye

Et en plus, j'suis pas parisien.



The Eye

Eh bien, pour le coup, je suis plus progressiste que toi.
Je ne voterai pas pour lui, non pas parce qu'il s'astique le manche, mais parce qu'il fait partie d'une formation dont les idées ne sont pas les miennes.



Robert

Triste Plenel incapable de gérer son site ou heureux que cela se produise. Le bal des faux culs. À quand des révélations intimes sur lui et son équipe pour voir.



Arnaud

Bien sûr que ce sont les qualités et les résultats qui comptent mais personnellement cela me dérange quand même de voter pour un mec qui s'astique le manche devant une webcam.



The Eye

Certes, c'est un paradoxe (un de plus...), mais cela ne justifie en rien les méthodes qui ont été employées pour le faire tomber et l'acharnement qui en découle.



comments powered by Disqus
l'info en continu
Harvey Weinstein reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol
Justice
Harvey Weinstein reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol
"Atypical" s'arrêtera sur Netflix après la saison 4
Programme TV
"Atypical" s'arrêtera sur Netflix après la saison 4
"Faites entrer l'accusé" quitte France 2 ce soir
TV
"Faites entrer l'accusé" quitte France 2 ce soir
RT France recrute Alain Juillet, ancienne figure de la DGSE
TV
RT France recrute Alain Juillet, ancienne figure de la DGSE
"Un si grand soleil" : Une comédienne historique quitte le feuilleton de France 2
Séries
"Un si grand soleil" : Une comédienne historique quitte le feuilleton de France 2
Disney+ dévoile son premier spot publicitaire en France
SVOD
Disney+ dévoile son premier spot publicitaire en France
Vidéos Puremedias