Alessandra Sublet ("C'est Canteloup") : "Je vais proposer des primes événementiels à TF1"

Partager l'article
Vous lisez:
Alessandra Sublet ("C'est Canteloup") : "Je vais proposer des primes événementiels à TF1"
Alessandra Sublet et Nicolas Canteloup
Alessandra Sublet et Nicolas Canteloup © TF1
puremedias.com s'est entrenu avec la nouvelle partenaire de jeu de Nicolas Canteloup, qui fait sa rentrée ce soir sur la Une.

Changement de partenaire pour Nicolas Canteloup ! Ce soir, à 20h50 sur TF1, l'humoriste de la Une fera sa rentrée aux côtés d'Alessandra Sublet. Discrète en télé la saison dernière, l'animatrice a été choisie par la direction de TF1 pour succéder à Nikos Aliagas, qui animait le programme depuis son lancement. Pour son grand retour, Alessandra Sublet s'est confiée à puremedias.com, évoquant "C'est Canteloup", le retour de la série-documentaire "Confidentiel" sur TMC ou encore l'avenir de "La Cantine", son programme de confidences sur les tournages de films lancé la saison dernière sur Altice Studio.

À lire aussi
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...
"Je vous quitterai le coeur brisé" : Jean-Jacques Bourdin évoque son départ de RMC à l'antenne
TV
"Je vous quitterai le coeur brisé" : Jean-Jacques Bourdin évoque son départ de RMC...

Propos recueillis par Pierre Dezeraud.

Comment TF1 a eu l'idée de venir vous chercher pour "C'est Canteloup" ?
J'avais accompagné Nikos sur une émission spéciale en novembre dernier lors de la journée de la femme. Je pense que l'idée de me faire venir aux côtés de Nicolas est née à ce moment-là dans la tête de Jean-Marc Dumontet (producteur de l'émission, ndlr). Je crois qu'il ne se doutait pas encore du départ de Nikos mais il s'était dit que, si demain il partait, je pouvais être une solution pour le remplacer.

Quand cette proposition est arrivée, vous avez été surprise ?
Oui car honnêtement, je n'avais pas dans l'idée de faire de l'antenne en cette rentrée. Je produis mes documentaires à côté donc je ne me posais pas la question. J'ai trouvé que la proposition était suffisamment surprenante pour relever le challenge. Ce n'est pas si simple. C'est un programme de sept minutes, très suivi, et qui demande un vrai travail d'ajustement avec les auteurs. Je vais essayer de déstabiliser un peu plus Nicolas et d'être moins dans le rire car une femme en souffre plus en télé.

Vous connaissiez bien Nicolas Canteloup ?
Nous nous sommes beaucoup croisés à Europe 1 donc nous nous connaissions un peu. Surtout, je savais que nous avions la même vie à savoir que nous sommes tous les deux des gens loin des mondanités et de la ville.

Ils ont dit
"On rigole de moins en moins en télé"
Alessandra Sublet

Est-ce vraiment un programme qui vous correspond ?
Ce qui me correspond vraiment, c'est qu'on me propose autre chose que de l'animation pure, un talk-show ou un gros barnum de prime. Là, mon rôle va être différent et je trouve ça chouette de pouvoir expérimenter autre chose.

Il n'y a pas de changement particulier à attendre dans le déroulé du programme ?
Non, il n'y aucune raison d'en faire. C'est déjà un gros changement d'avoir une nouvelle incarnation aux côtés de Nicolas. Et, en plus, la formule marche comme ça ! Je tiens d'ailleurs à préciser que, peu importe les audiences, je ne prendrai aucune pression ! Je ne suis pas la vedette de ce programme (rires).

Qu'est-ce qui vous fait rire en télé ?
J'aime les programmes d'humour. Avant de travailler avec Nicolas, je rigolais déjà de ses blagues. Je me marre aussi quand je regarde "Burger Quiz" parce que c'est un humour auquel j'ai été habitué à l'époque de Canal+ et qui est très générationnel. Malheureusement, on rigole de moins en moins en télé.

Ils ont dit
"J'aimerais refaire 'La Cantine' sur une chaîne du groupe TF1"
Alessandra Sublet

Nikos Aliagas a fait "C'est Canteloup" pendant sept ans. Prête à signer un bail pour la même durée ?
Il n'y a aucune prescription, ni dans un sens, ni dans un autre. Si je commence à me dire qu'il faut que je fasse aussi longtemps que Nikos, je ne m'en sortirais pas. C'est juste une question d'envie et d'opportunités. À cette question, je réponds donc : "Nous verrons !".

Vous êtes donc repassée en contrat d'exclusivité avec TF1 ?
Oui, ce serait compliqué d'être en quotidienne sur TF1 et d'apparaître en même temps sur d'autres chaînes.

Donc "La Cantine", qui était diffusée cette saison sur Altice Studio, ne reviendra pas ?
J'espère continuer à faire exister ce format. Cela fait partie de ce que je vais proposer aux patrons de TF1, pour le faire sur une chaîne du groupe. Cela pourrait permettre de promouvoir les films co-produits par TF1 par exemple. Mais j'ai conscience qu'on ne fait pas un programme comme ça non plus. Avec les producteurs, Bonne Pioche, je vais me battre pour que cette émission puisse revenir parce que j'ai pris un plaisir fou à la faire. Je retrouvais d'ailleurs un peu de "C à vous" dans "La Cantine". Ce programme était une vraie parenthèse enchantée, pourquoi ne pas tenter de la faire durer ?

Ils ont dit
"Je ne ferai pas dix numéros de 'Confidentiel' sur TMC"
Alessandra Sublet

Vous avez d'autres projets avec TF1 ?
Il y aura de nouveaux documentaires dans la lignée de "Griezmann Confidentiel" sur TMC. Mais il n'y aura pas dix numéros ! Je n'en ferai que quelques uns car il faut trouver les bonnes personnalités, le bon point de vue et les bonnes idées. Pour le reste, nous discutons mais je ne suis pas pressée d'être à l'antenne plus souvent.

Vous avez trouvé la deuxième personnalité qui participera à "Confidentiel" ?
Oui mais je ne peux pas encore vous dire qui c'est.

Pourquoi dites-vous que vous n'en ferez pas "dix numéros" ?
J'ai un deal très simple avec TMC. Il n'y a pas de contrat avec un nombre de numéros défini. J'appelle la chaîne quand je pense avoir trouvé une personnalité qui correspond au programme. Nous lançons beaucoup de pistes avant d'en avoir une très bonne. Si "Griezmann Confidentiel" a marché, c'est parce qu'il n'apparaît pas beaucoup en interview et que nous le suivons vraiment dans sa vie. C'est comme un film, il faut qu'il y ait beaucoup de petites étoiles qui s'alignent pour que ça se fasse. Il faut prendre le temps et TMC me le laisse. Je ne peux pas demander mieux !

Ils ont dit
"L'animation de 'Danse avec les stars' ? Il n'en a strictement jamais été question"
Alessandra Sublet

Pour vous, "Confidentiel" s'inscrit dans la continuité de "Fais-moi une place" ?
Oui, complètement. Si j'avais pu garder le nom, je l'aurais fait mais c'est compliqué avec un changement de chaîne. J'ai conscience que je n'ai rien inventé. Laurent Boyer l'a fait avant moi et d'autres encore avant. C'est une façon de découvrir une personnalité de manière totalement différente par rapport aux émissions de plateau. Il y a une vraie valeur ajoutée.

Au printemps dernier, votre nom a circulé pour l'animation de "Danse avec les stars". Y a-t-il vraiment eu des discussions dans ce sens avec TF1 ?
Pas du tout ! Il n'en a strictement jamais été question. Ara Aprikian, qui me connaît bien, savait que je n'allais pas multiplier les expériences d'antenne en plus de la quotidienne. Il savait aussi que ce n'est pas ce que je recherche et je pense qu'il avait déjà le nom de Camille Combal en tête.

Vous renoncez définitivement à l'animation de gros divertissements de prime ?
J'ai déjà donné en la matière mais, dans ce métier comme ailleurs, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Tout dépend du programme. Si le format est adapté à ce que je recherche, oui, c'est possible. Je ne crois qu'à la bonne fonctionnalité de l'antenne que si l'animateur est motivé par le projet. Donc, ça dépend de ce que l'on me propose et ce n'est pas non plus impossible que je fasse aussi des propositions à la chaîne.

Ils ont dit
"Je ne crois pas à la compartimentation du public"
Alessandra Sublet

Quelles propositions allez-vous faire à TF1 ?
Avec Pierre-Antoine Capton, mon mentor et associé, nous aimerions refaire du prime-time événementiel dans la veine du divertissement "Les Inconnus, c'est leur destin", qui avait été un carton d'audience sur France 2 en 2013. Nous avons envie de décliner ce programme avec d'autres troupes et personnalités. Je préfère revenir en prime sur des programmes événementiels de ce type qui me ressemblent. Et l'avantage avec TF1, c'est que maintenant on se connait bien.

Vous avez expérimenté la deuxième partie de soirée à deux reprises avec "Un soir à la tour Eiffel" (France 2) puis "Action ou vérité" (TF1). Vous êtes vaccinée ?
C'est compliqué et ce n'est pas forcément dans mes envies. Je ne sais pas non plus si on remettrait un budget et des moyens pour le faire. Je pense qu'il faut vraiment un concept très original pour aller en deuxième partie de soirée car il y a déjà une offre riche. J'ai eu la chance incroyable de faire un talk qui a cartonné avec "C à vous" et une deuxième partie de soirée qui a très bien marché avec "Un soir à la tour Eiffel". J'ai envie d'expérimenter autre chose. En ce sens, la quotidienne avec Canteloup tombe à point nommé.

Vous avez été une figure de France 5 où vous avez lancé "C à vous". Est-ce que vos goûts ne sont pas plus en affinités avec ceux du public de France Télévisions ?
Je ne crois pas à la compartimentation du public. Je pense plutôt que les gens circulent entre TF1, France Télévisions ou encore M6. Le téléspectateur qui regarde "L'amour est dans le pré" peut aussi suivre le "20 Heures" de Gilles Bouleau. En ce qui me concerne, de par les sept années que j'ai eu la chance de vivre sur France Télévisions, les gens ont peut-être plus l'habitude de me voir là mais la preuve que le public bouge, c'est que la première d'"Action ou vérité" sur TF1 a rassemblé plus de 2,1 millions de téléspectateurs. Il y avait forcément du public de France Télévisions.

Ils ont dit
"Tous les ans, Cyril Hanouna me propose de travailler avec lui"
Alessandra Sublet

"Rendez-vous en terre inconnue", que Frédéric Lopez délaisse, c'est une émission qui aurait pu vous correspondre ?
Oui, c'est l'une des plus belles émissions du PAF. À l'époque de "C à vous", on a fait un grand switch entre les animateurs durant une semaine. Frédéric avait pris ma place un jour et je lui avais dit : "Je ne te la prête que si tu me prêtes la tienne !". Évidemment, je suis absolument fan de cette émission-là. Et c'est très courageux de sa part de laisser sa place car je sais qu'il affectionne son bébé.

Dans une interview au "Parisien" au printemps dernier, vous avez dit : "J'aurais aimé aider Canal à se relever". Quelles ont été les propositions de Canal ?
Il y a eu des discussions. Ça ne s'est pas fait parce que les projets n'étaient pas là mais je maintiens ce que je dis. Ça a été "ma" chaîne pendant toute mon enfance et mon adolescence. J'y ai travaillé pendant trois ans. J'ai une vraie affection pour cette chaîne. J'aurais adoré l'aider à se redresser parce que je pense que c'est une chaîne qui peut encore en avoir sous le pied. Canal+ a été une chaîne merveilleuse et je leur souhaite de pouvoir se remettre à niveau.

Tous les ans, la rumeur de votre arrivée sur C8 circule. Est-elle fondée ?
Oui, elle l'était parce que je m'entends très bien avec Cyril Hanouna. Chaque année, il me propose de travailler avec lui. Il y a deux raisons pour laquelle ça ne se fait pas. Premièrement, j'ai envie de conserver mon amitié avec lui. Et je ne suis pas sûre que travailler avec lui serait la bonne solution parce qu'on se marre vraiment ensemble. La deuxième, c'est parce que je ne pense pas qu'il a besoin de moi. Il a un talent fou et il rayonne tellement sur sa chaîne que c'est compliqué d'exister à côté.

Ça vous évite aussi de devenir la collègue de Thierry Ardisson...
Il s'intéresse à plein d'autres gens que moi en ce moment, j'ai la paix ! (rires)

Ils ont dit
"Animer 'Burger Quiz' ? Certainement pas !"
Alessandra Sublet

Si Alain Chabat quitte l'animation de "Burger Quiz" sur TMC, vous seriez candidate à sa succession ?
Certainement pas ! Je pense que personne d'autre n'a le talent d'Alain pour faire "Burger Quiz". Et puis, ce programme, c'est tellement lui ! Alain a fait naître cette émission. Il l'incarne et la pense tellement qu'il est, à mon sens, irremplaçable. Ce n'est pas comme l'animation d'un talk-show ou d'un divertissement.

Vous avez parlé de relancer "La Cantine" sur une chaîne du groupe TF1. Une émission dans la veine de "Mardi Cinéma", ça vous intéresserait ?
Malheureusement, quand on ne parle que de cinéma à la télévision, les gens s'ennuient. En revanche, les gens y trouvent leur compte quand on fait rentrer le cinéma dans une émission un peu plus ludique. La preuve, c'est que, dans "C à vous", des acteurs sont régulièrement reçus. Bizarrement, les émissions de cinéma, cela n'a jamais vraiment marché en télévision. Faire une émission sur le cinéma pour faire une émission sur le cinéma, cela ne m'intéresse pas. En revanche, j'adorerais reprendre une émission comme "Recto-Verso" de Paul Amar. C'était ludique et extrêmement bien fait.

"L'amour est dans le pré", "La France a un Incroyable Talent" et "C à vous" sont encore à l'antenne. Vous avez participé au lancement de ces trois programmes. Lesquels regardez-vous encore ?
Très honnêtement, je ne regarde plus la télé. Je suis atteinte du syndrome Netflix (rires). Mais j'aurais forcément toujours un penchant sur "C à vous". Avec Pierre-Antoine Capton, on a créé cette émission de A à Z. Ce n'est pas un format adapté, comme les deux autres. Ça restera toujours notre bébé. Et je pense qu'aujourd'hui, ce programme a vraiment rencontré son animatrice avec Anne-Elisabeth Lemoine qui a brillamment relevé le défi. Et pourtant, ce n'était pas évident de succéder à Anne-Sophie Lapix.

Ils ont dit
"On m'a proposé de revenir en radio pour la rentrée"
Alessandra Sublet

Vous avez été une voix d'Europe 1. En êtes-vous toujours une auditrice ?
Oui ! J'ai passé mon enfance avec Europe 1. Ce n'est pas parce que je n'y suis plus que je la boude. Au contraire, je souhaite ardemment que cette station retrouve des couleurs parce que c'est une jolie radio. J'ai forcément une pensée particulière pour mon ami Nikos.

Que pensez-vous du ton adopté par la station depuis la rentrée ?
Je trouve ça génial. Je suis une grande fan de Wendy Bouchard. Je trouve aussi que c'est une très bonne idée d'être allé chercher Olivier Delacroix. Il faut leur laisser du temps. Le problème, aujourd'hui, c'est qu'on laisse de moins en moins de temps aux programmes pour s'installer. On a la mémoire courte. Même Laurent Ruquier avait mis du temps à s'installer sur Europe 1 à l'époque.

Pourriez-vous revenir en radio ?
On me l'a proposé pour la rentrée. En l'occurence, avec la quotidienne sur TF1 et la préparation des documentaires, ce n'était pas possible. J'ai une vie de famille qui fait que, pour l'instant, je fais une croix sur une quotidienne en radio.

Sur le même thème
l'info en continu
"Un taxi pour Tobrouk", "Garde à vue"... : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Un taxi pour Tobrouk", "Garde à vue"... : Les films prévus sur France 3...
Audiences : Très bon bilan pour "Koh-Lanta" saison 21
Audiences
Audiences : Très bon bilan pour "Koh-Lanta" saison 21
"The Voice" : Les primes en direct démarrent ce soir, après plus d'un mois d'interruption
Programme TV
"The Voice" : Les primes en direct démarrent ce soir, après plus d'un mois...
Audiences access 20h : Canteloup puissant, "28 minutes" en forme, Alex Goude au million
Audiences
Audiences access 20h : Canteloup puissant, "28 minutes" en forme, Alex Goude au...
Audiences access 19h : "N'oubliez pas les paroles" leader, Camille Combal en hausse, "C à vous" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "N'oubliez pas les paroles" leader, Camille Combal en...
Audiences : Carton pour la finale de "Koh-Lanta" au plus haut depuis 2013, "La maison France 5" en forme
Audiences
Audiences : Carton pour la finale de "Koh-Lanta" au plus haut depuis 2013, "La...
Vidéos Puremedias