Alexia Laroche-Joubert ("#QHM"): "C'est difficile d'égaler 'Koh-Lanta'"

Partager l'article
Vous lisez:
Alexia Laroche-Joubert ("#QHM"): "C'est difficile d'égaler 'Koh-Lanta'"
Alexia Laroche-Joubert, invitée du #QHM © Puremédias
La patronne d'ALP est l'invitée de "#QHM" à l'occasion du retour de "Koh-Lanta" sur TF1.

Après Yannick Letranchant, Frédéric de Vincelles et Anne Marcassus, place à un nouveau numéro de "#QHM", le quart d'heure médias de puremedias.com. A l'occasion du grand retour de "Koh-Lanta" sur TF1, Alexia Laroche-Joubert, patronne d'ALP, la société de production fabriquant le jeu d'aventure, a accepté de répondre aux questions de la rédaction.

À lire aussi
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
TV
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Séries
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"

Un peu moins d'un an après l'annulation d'une saison de "Koh-Lanta" suite à une affaire d'agression sexuelle présumée, Alexia Laroche-Joubert présente la nouvelle saison placée sous le sceau de l'innovation. La productrice aborde aussi les autres émissions d'ALP, dont "L'aventure Robinson" sur TF1, "10 couples parfaits" sur TFX, les trente ans de "Fort Boyard" sur France 2 ou encore les "Minikeums" sur France 4. Alexia Laroche-Joubert nous révèle aussi ses projets d'émissions.

Sur la nouvelle saison de "Koh-Lanta"
Il y a une image qui va marquer cette saison. On a décidé de commencer par la fin. Les aventuriers, au nombre de 21, vont se retrouver sur autant de poteaux. Les trois gagnants seront les trois chefs et composeront les équipes (...) Il y aura aussi des poteaux à la fin. Jamais on ne touchera aux poteaux de "Koh-Lanta". C'est le jeu signature de "Koh-Lanta". On est le seul pays à avoir les poteaux.

Sur la difficulté de renouveler la marque "Koh-Lanta"
La marque "Koh-Lanta" a des rituels. C'est important de les préserver car les familles qui regardent "Koh-Lanta" ont envie de retrouver cela. Ca leur permet aussi de comparer les aventuriers. Tout le travail pour nous est justement d'apporter une nouveauté dans les mécaniques tout en ne perturbant pas ce que dans notre jargon on appelle les "format pilars", ce qui constitue le programme. Là, par exemple, on fait trois chefs, ce qui n'avait jamais été fait et qui vont avoir chacun un bracelet d'immunité. Les jeux de stratégie vont être perturbés par ces trois chefs. Ca va changer la donne de cette saison. L'important pour nous, c'est de perturber le téléspectateur et de le surprendre, mais aussi les aventuriers. Après 16 ans d'existence, la plupart des gens qui s'inscrivent à "Koh-Lanta" connaissent parfaitement le programme.

Sur la longévité de la marque "Koh-Lanta"
La marque est pure. Elle est simple à comprendre. Elle n'est pas sur-produite. Beaucoup de gens peuvent s'identifier aux candidats. C'est le dépassement de soi. Ce sont des valeurs très fortes, de cohésion (...) Il y a cette notion d'aventure, de rêve, d'imaginaire, très fort. Il y aussi une incarnation de Denis Brogniart qui est exceptionnelle qui véhicule beaucoup de choses.

Sur le retour du rythme de deux saisons de "Koh-Lanta" par an
C'est difficile pour moi de m'exprimer là-dessus. Ca appartient plutôt à la chaîne. On fait très attention à préserver l'appétence et la curiosité du téléspectateur. Il sera possible qu'on varie.

Sur l'avenir de "L'aventure Robinson"
On va continuer à en produire pour TF1. On est en post-production pour un prochain numéro.

Sur la difficulté des programmes d'aventure de M6
Il y a plein d'éléments. Il faut savoir que "Koh-Lanta" est une super-production. Quand je suis arrivée sur le tournage, j'ai eu un choc. C'est le fruit d'années et d'années d'expertise, de professionnalisme et d'investissement dans le programme. C'est difficile d'égaler ça. La plupart des programmes lancés par nos camarades de M6 sont un peu des ersatz qui ne bénéficient pas de cette aura et de ces moyens. C'est difficile d'égaler "Koh-Lanta".

Sur le sort des "Minikeums" de France 4, chaîne amenée à disparaître en 2020
L'émission "Les Minikeums" se consomme beaucoup sur le digital. C'est un programme digital-compatible. C'est important pour une chaîne qui va passer du linéaire au digital. Je crois que la chaîne est confiante quant à la capacité de cette marque à faire le basculement sur le digital.

"On avait fait une petite erreur sur la saison 2 de 'Dix couples parfaits'"

Sur le retour de "10 couples parfaits" sur TFX
On avait fait une petite erreur sur la saison 2 en mettant des personnalités référencées. Or, il y a quelque chose qui plaisait au public - car nous sommes le seul programme de télé-réalité désormais à faire cela - c'est de mettre des anonymes. Vous découvrez de nouvelles personnalités qui sont moins des professionnels de la télé-réalité. Ils sont vraiment très authentiques et c'est une saison qui s'en ressent car il y va y avoir une multitude d'histoires et de rebondissements, avec une fraîcheur qui fait du bien.

Sur les trente ans de "Fort Boyard"
Toute la saison va être "brandée" sur les 30 ans. Il y aura évidemment énormément de surprises sur cette saison anniversaire mais nous sommes en train de valider avec la chaîne.

Sur les projets d'ALP
On a deux gros projets qui vont arriver mais dont je ne peux pas parler car je suis tenue au secret (...) On produira probablement prochainement sur M6 (...) Depuis mon arrivée, on a un portfolio de programmes très divers, dans beaucoup de genres, ce qui est rare pour une société de production. On tourne prochainement pour France Télévisions un nouveau numéro du "Test qui sauve" avec Michel Cymes.

Sur l'arrivée du format ALP "Lip Sync Battle" sur une chaîne de télévision
On n'a pas réussi à le vendre. Je le regrette. Le format est de 30 minutes sur les chaînes américaines. Ce format a fait un peu peur aux chaînes françaises. On produit des primes très longs en France. Trente minutes, ça leur a fait peur.

A VOIR AUSSI l

- Alexia Laroche-Joubert (#QHM") : Après "l'affaire Candide Renard", "nous n'avons pas changé notre manière de travailler".

Sur le même thème
l'info en continu
"Fourniret, la traque" : François-Xavier Demaison et Philippe Torreton à l'affiche d'un téléfilm pour TF1
TV
"Fourniret, la traque" : François-Xavier Demaison et Philippe Torreton à l'affiche...
Dieudonné banni de Facebook et Instagram
Internet
Dieudonné banni de Facebook et Instagram
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Internet
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche prochain" au plus bas
Audiences
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche...
Audiences : "Dalida" leader sur TF1 devant "Commissaire Montalbano", "Amélie Poulain" au million sur Arte
Audiences
Audiences : "Dalida" leader sur TF1 devant "Commissaire Montalbano", "Amélie...
"Scream" : Courteney Cox de retour pour le cinquième opus
Cinéma
"Scream" : Courteney Cox de retour pour le cinquième opus
Vidéos Puremedias