Après-midis de France 2 : "Si le public n'est pas au rendez-vous, nous en tirerons les conséquences"

Partager l'article
Vous lisez:
Après-midis de France 2 : "Si le public n'est pas au rendez-vous, nous en tirerons les conséquences"
Les nouveaux après-midi de France 2
Les nouveaux après-midi de France 2 © GUYON Nathalie - FTV
Vincent Meslet, patron de France 2, a commenté dans la presse les premiers résultats d'audience, pour l'instant décevants, des nouveaux après-midis de France 2.

Vincent Meslet commente pour la première fois les audiences des nouveaux après-midis de France 2. Lancé lundi, les nouvelles émissions de Frédéric Lopez, Stéphane Bern, Amanda Scott et Thomas Thouroude, ont toutes connu un démarrage difficile, avec des scores particulièrement faibles pour "Amanda" et "AcTualiTy".

À lire aussi
"The Voice" : Quand les coachs cherchent une idée pour la bande-annonce de la saison 11
TV
"The Voice" : Quand les coachs cherchent une idée pour la bande-annonce de la...
France 2 déprogramme "La grande soirée du pouvoir d'achat" avec Julian Bugier le jeudi 3 février
TV
France 2 déprogramme "La grande soirée du pouvoir d'achat" avec Julian Bugier le...
Canal+ annonce le retour des "Nouveaux explorateurs"
TV
Canal+ annonce le retour des "Nouveaux explorateurs"
"Mission convaincre" : LCI lance sa nouvelle émission politique avec Ruth Elkrief et David Pujadas le lundi 31 janvier
TV
"Mission convaincre" : LCI lance sa nouvelle émission politique avec Ruth Elkrief...

Interrogé par Le Figaro, le patron de France 2 a livré une analyse lucide de la situation. "Nous avons fait un changement stratégique pour renforcer nos après-midi sachant que c'était un risque d'audience et que les nouveautés ont du mal à s'installer en général", souligne Vincent Meslet.

"Des améliorations sont en cours. Un premier bilan sera effectué début octobre. Si le public n'est pas au rendez-vous, nous en tirerons les conséquences", a-t-il prévenu. Et d'ajouter : "Le reste de la chaîne se porte bien, ce qui nous permet de tenir pour tenter d'imposer de nouveau formats".

"On n'a pas à avoir honte de ces lancements"

Dans Le Parisien, Vincent Meslet a défendu ses choix : "On n'a pas à avoir honte de ces lancements, tempère Vincent Meslet. Mais ils ne sont pas à la hauteur des attentes du public. On a préféré miser sur la créativité plutôt que d'acheter des formats étrangers. Ce chantier était risqué. On va encore y travailler", a-t-il assuré.


l'info en continu
"The Voice" : Quand les coachs cherchent une idée pour la bande-annonce de la saison 11
TV
"The Voice" : Quand les coachs cherchent une idée pour la bande-annonce de la...
France 2 déprogramme "La grande soirée du pouvoir d'achat" avec Julian Bugier le jeudi 3 février
TV
France 2 déprogramme "La grande soirée du pouvoir d'achat" avec Julian Bugier le...
"La bataille de l'Elysée" : TF1 de retour dans les coulisses de la présidentielle ce soir
Programme TV
"La bataille de l'Elysée" : TF1 de retour dans les coulisses de la présidentielle...
Canal+ annonce le retour des "Nouveaux explorateurs"
TV
Canal+ annonce le retour des "Nouveaux explorateurs"
Mineurs isolés : Eric Zemmour condamné pour provocation à la haine raciale
Justice
Mineurs isolés : Eric Zemmour condamné pour provocation à la haine raciale
"Mission convaincre" : LCI lance sa nouvelle émission politique avec Ruth Elkrief et David Pujadas le lundi 31 janvier
TV
"Mission convaincre" : LCI lance sa nouvelle émission politique avec Ruth Elkrief...