C. Nayl (TF1) : "Le FN n'a pas récusé A-C. Coudray mais a dit avoir un problème avec elle"

Partager l'article
Vous lisez:
C. Nayl (TF1) : "Le FN n'a pas récusé A-C. Coudray mais a dit avoir un problème avec elle"
"L'instant M" sur France Inter © Dailymotion
La directrice de l'information de TF1 a évoqué ce matin sur France Inter la polémique autour de l'organisation du débat d'entre-deux-tours.

Catherine Nayl se fait funambule. Invitée ce matin de France Inter, la directrice de l'information du groupe TF1 est notamment revenue sur l'organisation polémique du débat d'entre-deux-tours entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Celle-ci avait été marquée par la récusation d'Anne-Claire Coudray sur demande du Front national, lors d'une réunion préparatoire au Conseil supérieur de l'audiovisuel, mardi 25 avril.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en forme, Europe 1 au plus bas
Audiences
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en...

Pas commentée par TF1 à l'époque, l'éviction de sa présentatrice avait été confirmée en direct par Emmanuel Macron lors du débat du 3 mai dernier, devant une Marine Le Pen restée coite. Ni elle, ni ses proches n'ont d'ailleurs jamais démenti cette information, Florian Philippot se contentant d'affirmer sur Twitter qu'Emmanuel Macron avait fait de même avec deux autres journalistes.

Visiblement seule à bien se souvenir de la réunion du 25 avril, Catherine Nayl a donné une version surprenante des évènements. Interrogée par Sonia Devillers, elle s'est ainsi lancée dans une longue explication alambiquée, après avoir affirmé que "cela ne s'est pas passé comme ça". "Le point a porté sur la parité. Nous avions proposé avec Michel Field (son homologue de France Télévisions, ndlr) Gilles Bouleau et David Pujadas. Un candidat (Emmanuel Macron, ndlr) souhaitait qu'il y ait un couple paritaire, appuyé en cela par le CSA. Nous n'avions pas été prévenus avant et nous l'avons découvert lors de cette réunion", a raconté Catherine Nayl.

Ils ont dit
"Plusieurs noms sont apparus"
Catherine Nayl

Et de poursuivre : "Michel et moi, nous avons commencé à discuter entre nous sur les possibilités, même si ce n'était pas lors de cette réunion qu'il fallait régler le point. Il y a eu plusieurs noms qui sont apparus mais pas forcément pour poser simplement la question aux candidats, plusieurs noms entre nous... Après, nous avions un point : pour moi et pour Michel, il était impossible de faire disparaître soit Gilles Bouleau, soit David Pujadas".

"On pouvait imaginer Gilles Bouleau et Léa Salamé, Anne-Claire Coudray et David Pujadas. Mais ils étaient légitimes tous les deux pour faire ce débat. En enlever un et pas l'autre était compliqué. On a donc choisi de faire les chefs des services politiques de TF1 et France 2, qui fort heureusement, étaient un homme et une femme", a raconté Catherine Nayl, sans répondre à la question de la récusation du Front national.

Ils ont dit
"Le Front national a effectivement dit : 'Nous avons un problème avec Anne-Claire Coudray'"
Catherine Nayl

Relancée à ce sujet, la patronne de l'info a démenti : "Le Front national n'a pas récusé puisqu'il aurait fallu qu'on propose Anne-Claire Coudray et David Pujadas, ce que nous n'avons pas fait". Avant de sembler se contredire : "En revanche, le Front national a effectivement dit : 'Nous avons un problème avec Anne-Claire Coudray'". Catherine Nayl a ensuite tenté de préciser : "Nous n'avons pas proposé un couple David Pujadas/Anne-Claire Coudray. Nous avons énoncé un certain nombre de noms et effectivement, le Front national a dit qu'il avait un problème avec Anne-Claire Coudray".

Circonlocutions

Si on tente de résumer la position de Catherine Nayl, le nom d'Anne-Claire Coudray a donc bien été évoqué par les deux chaînes lors de cette réunion préparatoire, et ce dans l'optique de bâtir un nouveau duo d'animation mixte. Cependant, cette évocation s'est faite "entre elles", bien qu'en présence des représentants des candidats. Même si l'option Coudray n'était pas une véritable proposition, cela n'a pas empêché le Front national d'affirmer d'emblée qu'il avait "un problème" avec elle. Cette dernière n'a, in fine, pas été choisie pour animer le débat. En d'autres termes, Anne-Claire Coudray a bien été récusée par le Front national.

Catherine Nayl
Catherine Nayl
France Inter : Catherine Nayl (ex-TF1) nommée directrice de l'information
Vers un débat unique sur TF1 et France 2 pour l'entre-deux-tours ?
TF1 réfléchit à l'organisation d'un débat entre les principaux candidats à la présidentielle
Voir toute l'actualité sur Catherine Nayl
Sur le même thème
l'info en continu
Attaque à Paris : Ali Baddou animera exceptionnellement "C à vous" en direct sur France 5
TV
Attaque à Paris : Ali Baddou animera exceptionnellement "C à vous" en direct sur...
Discours lors de la convention de la droite : Eric Zemmour condamné à 10.000 euros d'amende
Justice
Discours lors de la convention de la droite : Eric Zemmour condamné à 10.000 euros...
Europe 1 : L'équipe de "Culture Médias" confinée après un cas de Covid-19, les animateurs masqués à l'antenne
Radio
Europe 1 : L'équipe de "Culture Médias" confinée après un cas de Covid-19, les...
"TPMP : Elles refont la télé" : Hapsatou Sy à la tête d'un nouveau "Grand 8" dès aujourd'hui sur C8
Programme TV
"TPMP : Elles refont la télé" : Hapsatou Sy à la tête d'un nouveau "Grand 8" dès...
Bernard Arnault prend 5% du groupe Lagardère
Business
Bernard Arnault prend 5% du groupe Lagardère
Attaque à proximité des anciens locaux de "Charlie Hebdo" : Des personnes blessées à l'arme blanche
Attaque à proximité des anciens locaux de "Charlie Hebdo" : Des personnes blessées...
Vidéos Puremedias