Cahuzac/Mediapart : Le "kamikaze" Jean-Michel Aphatie persiste et signe

Partager l'article
Vous lisez:
Cahuzac/Mediapart : Le "kamikaze" Jean-Michel Aphatie persiste et signe
Par Benoit Daragon Journaliste
Jean-Michel Aphatie régait aux aveux de Jérôme Cahuzac. © CAnal+
Le chroniqueur de RTL et Canal+ avait remis en cause les méthodes de Mediapart et d'Edwy Plenel dans l'affaire Cahuzac.

Jean-Michel Aphatie victime collatérale de l'affaire Cahuzac ? Depuis la révélation de l'affaire sur Médiapart, en décembre dernier, le journaliste de RTL a régulièrement mis en cause l'enquête sur Jérôme Cahuzac du site d'information dirigé par Edwy Plenel. Sur son compte Twitter, il écrivait, par exemple, en mars dernier : "Trois mois après l'enquête de Mediapart, nous ne savons toujours pas si #Cahuzac a eu un compte en Suisse. C'est dire si l'enquête est bonne." De nombreux messages qui ont été repris par les internautes à chaque rebondissement de l'affaire. Ils ont été compilés depuis les aveux de l'ancien ministre du Budget hier après-midi.

À lire aussi
"Est-ce normal dans une démocratie ?" : Olivier Véran refuse de répondre à "Médiapart" sur la garde à vue d'Ariane Lavrilleux
Politique
"Est-ce normal dans une démocratie ?" : Olivier Véran refuse de répondre à...
"Ne venez pas pleurer dans notre gilet" : Jean-Luc Mélenchon s'explique sur son absence de soutien à la grève au "JDD"
Politique
"Ne venez pas pleurer dans notre gilet" : Jean-Luc Mélenchon s'explique sur son...
"Si vous n'êtes pas content, vous partez !" : Bruno Jeudy sort de ses gonds contre Ian Brossat sur BFMTV
Politique
"Si vous n'êtes pas content, vous partez !" : Bruno Jeudy sort de ses gonds contre...
Après une enquête choc de BFMTV sur les thérapies de conversion, le gouvernement réagit et saisit la justice
Politique
Après une enquête choc de BFMTV sur les thérapies de conversion, le gouvernement...

"Pourquoi, en trois mois, il a manqué à ce point de vigilance ?"

Alors que le Premier ministre en personne, a salué, sur France 2, l'indépendance de Médiapart, Jean-Michel Aphatie est sommé de justifier ses réticences. Hier soir, sur le plateau du "Grand Journal", dont il est le chroniqueur politique, le journaliste a dénoncé l'attitude de l'ancien ministre qui a menti aux Français, aux députés et au président de la République.

"Dans un pays qui n'a pas confiance en lui, si l'on voit, à l'Assemblée Nationale, dans ce qui est le coeur de la démocratie, un ministre mentir comme ça aux élus... C'est une crise morale terrible qui rejaillit sur le gouvernement. Evidemment, Jean-Marc Ayrault devra dire pourquoi, en trois mois, il a manqué à ce point de vigilance. L'Etat a les moyens sans doute de mener quelques investigations, de faire quelques vérifications qui n'ont pas été faites", a déclaré, le ton grave, le journaliste de RTL. Qui n'a cependant pas dit un mot sur ses propres réticences.

"Je suis le seul kamikaze à m'être interrogé sur le travail de Mediapart"

Interrogé mardi après-midi sur le sujet par le site Télérama.fr, Jean-Michel Aphatie a estimé que sa crédibilité journalistique n'était "absolument pas remise en cause". "Depuis le début, je demande à Edwy Plenel s'il a des preuves dans cette affaire. Il me répond que oui. Pourquoi ne les publie-t-il pas, alors ? C'est ce que j'ai toujours demandé", a-t-il indiqué en précisant n'avoir "rien contre Mediapart". "C'est vrai, je suis le seul kamikaze à m'être interrogé sur le travail de Mediapart, dont l'enquête publiée le 4 décembre était selon moi inaboutie", a-t-il poursuivi. Edwy Plenel et Jean-Michel Aphatie s'étaient vivement écharpés à ce sujet sur le plateau du "Grand Journal" en janvier dernier.

"C'est logique que tout le monde me tombe dessus maintenant", reconnaît le journaliste qui a même rendu hommage à Médiapart ce matin sur son blog : "Le site d'informations présidé par Edwy Plenel, triomphe. Il a parlé le premier du compte en Suisse. La justice et l'aveu lui donnent raison. Il faut rendre cet hommage à Médiapart d'avoir fait triompher la vérité sur le mensonge, ce qui est un grand service rendu à la démocratie. (...) Médiapart sera dans le paysage de l'information une référence et une force à qui le premier ministre lui-même a rendu hommage."

Jean-Michel Aphatie
Jean-Michel Aphatie
Jean-Michel Aphatie quitte France 5 et LCI pour rejoindre "Quotidien" à la rentrée
Jean-Michel Aphatie tacle l'interview d'Emmanuel Macron : "20h c'est la solennité ! 13h c'est juste avant la sieste !"
"Vous dites n'importe quoi !" : Accrochage entre Manuel Bompard et Jean-Michel Aphatie sur LCI
"Votre mépris ne vous sert pas" : Fabien Roussel répond aux attaques de Jean-Michel Aphatie dans "Quotidien"
Voir toute l'actualité sur Jean-Michel Aphatie
l'info en continu
"C'est très dur pour moi" : Une prétendante de "L'amour est dans le pré" sur M6 met fin à son aventure
TV
"C'est très dur pour moi" : Une prétendante de "L'amour est dans le pré" sur M6...
"Je remercie et félicite la télévision" : Muriel Robin précise ses critiques sur l'homophobie dans le cinéma français
TV
"Je remercie et félicite la télévision" : Muriel Robin précise ses critiques sur...
Netflix : 24h après sa mise en ligne, ce film déconseillé aux moins de 16 ans s'impose en tête du classement français
SVOD
Netflix : 24h après sa mise en ligne, ce film déconseillé aux moins de 16 ans...
Réussite ou déception ? Que vaut "Infiltré(e)" la série événement de France 2 avec Audrey Fleurot et Thierry Neuvic ?
Séries
Réussite ou déception ? Que vaut "Infiltré(e)" la série événement de France 2 avec...
"Je n'ai aucun doute sur sa probité" : Laurent Ruquier apporte son soutien à Stéphane Plaza, accusé de violences par trois ex-compagnes
TV
"Je n'ai aucun doute sur sa probité" : Laurent Ruquier apporte son soutien à...
"Il n'a jamais été aussi drôle" : Charrié par Pascal Praud, Vincent Dedienne réalise son rêve de présenter un flash sur Europe 1
Radio
"Il n'a jamais été aussi drôle" : Charrié par Pascal Praud, Vincent Dedienne...