Canal+ "envisage" de fermer TPS Star ou de la basculer sur la TNT gratuite

Partager l'article
Vous lisez:
Canal+ "envisage" de fermer TPS Star ou de la basculer sur la TNT gratuite
Par Julien Lalande Journaliste - Directeur de la publication
Julien Lalande est journaliste pour puremedias.com. Passionné par le monde des médias depuis de longues années, il a co-fondé le site en 2002 lorsqu'il était encore étudiant.
Bertrand Méheut
Bertrand Méheut © Abaca
Comme TF1 et M6 avec leur chaine LCI et Paris Première, le groupe Canal+ peine à faire décoller l'activité de sa chaîne TPS Star.

Dans un entretien au Monde, Bertrand Méheut revient sur l'avenir de sa chaîne payante TPS Star. Faute du succès économique, le patron du groupe Canal+ "envisage" de fermer cette chaîne ou de demander son basculement de la TNT payante à la TNT gratuite pour élargir l'audience de la chaîne et ainsi augmenter les recettes publicitaires. Deux autres chaînes payantes envisagent de basculer du payant au gratuit : LCI, la chaîne thématique du groupe TF1 largement déficitaire, mais aussi Paris Première, la chaîne haut de gamme du groupe M6 dont l'équilibre financier est jugé "fragile" par son propriétaire.

À lire aussi
"BuzzFeed" va faire écrire des contenus par l'intelligence artificielle, la Bourse s'affole
Business
"BuzzFeed" va faire écrire des contenus par l'intelligence artificielle, la Bourse...
Xavier Niel et Rodolphe Saadé veulent s'associer pour investir dans "Brut"
Business
Xavier Niel et Rodolphe Saadé veulent s'associer pour investir dans "Brut"
Télé.visionnaire : Le sport, vecteur d'innovation et de communication pour les marques
Business
Télé.visionnaire : Le sport, vecteur d'innovation et de communication pour les...
"SIX" : A quoi ressemblera la chaîne de Xavier Niel s'il remporte la fréquence de M6 ?
Business
"SIX" : A quoi ressemblera la chaîne de Xavier Niel s'il remporte la fréquence de...

A l'origine, TPS Star était la chaîne premium du bouquet satellite TPS co-détenu par TF1 et M6. Sa grille des programmes était composée notamment d'événements sportifs et de grands succès du box-office. Lors du rachat de TPS par Canalsat, en 2006, l'Autorité de la concurrence a contraint Canal+ a maintenir le statut de TPS Star et, surtout, de la proposer à des distributeurs concurrents, comme les plate-formes de télévision des fournisseurs d'accès à internet. Mais, il y a quelques jours, l'Autorité de la concurrence a décidé de retirer son autorisation de rapprochement entre TPS et Canalsat, jugeant que 10 des 59 engagements pris par Canal+ en 2006 n'ont pas été respectés, dont celui de maintient de la qualité de TPS Star.

"En 2006, l'idée des autorités de la concurrence, que nous ne partagions pas, était de maintenir, à travers TPS Star, une offre premium alternative à Canal+ (...) Mais TPS Star n'a jamais eu de modèle économique viable. Ni avant la fusion avec Canal+, ni après", explique Bertrand Méheut qui dément une chute de la qualité de TPS Star. "Ce n'est pas le cas. La réalité c'est qu'il est sans doute impossible dans un pays de la taille de la France de faire coexister deux offres véritablement premiums (Canal+ et TPS Star, NDLR). Les droits de cinéma ou de sport coûtent cher ; c'est une gageure de les amortir sur une chaîne vendue à l'unité, à moins de disposer d'une base de millions d'abonnés. TPS n'a donc pas cessé de creuser ses pertes sur la période. Nous avons loyalement tenté d'appliquer un engagement qu'il était impossible de tenir", assure-t-il.

Canal+ va contester la décision de l'Autorité de la concurrence devant toutes les juridictions possibles. D'ici là, elle devra soumettre une nouvelle demande d'agrément de l'opération de rapprochement entre TPS et Canalsat auprès de l'Autorité et négocier de nouveaux engagements. Interrogé sur l'avenir de TPS Star, Betrand Méheut assure ne pas avoir d'opinion tranchée. "Je ne sais pas quelle sera la situation dans six mois. Toutes les options sont possibles : la fermer, demander son passage sur la télévision numérique terrestre (TNT) gratuite, comme Paris Première et LCI, pour tenter d'arriver à l'équilibre", indique le patron de la filiale de Vivendi.

Rappelons enfin que Canal+ a annoncé le futur rachat de Direct 8 et Direct Star auprès du groupe Bolloré. A l'issue de cette opération, le groupe de Betrand Méheut disposera de huit fréquences sur la TNT (Canal+, TPS Star, i>Télé, Direct 8, Direct Star, Canal+ Sport, Canal+ Cinéma et Planète+). Or, selon la loi, un acteur ne peut détenir plus de 7 fréquences. Selon toutes probabilités, Canal+ "rendra" soit la fréquence de Planète+, soit celle de TPS Star, d'autant plus que la convention de cette dernière arrive à échance au printemps prochain...

l'info en continu
BFMTV diligente une enquête interne après des soupçons d'ingérence et suspend d'antenne Rachid M'Barki
TV
BFMTV diligente une enquête interne après des soupçons d'ingérence et suspend...
"Vous pensez que c'est Vincent Bolloré qui tient mon stylo ?" : Gaspard Proust s'agace face à Léa Salamé sur Inter
Radio
"Vous pensez que c'est Vincent Bolloré qui tient mon stylo ?" : Gaspard Proust...
Box-office : "Astérix et Obélix : L'empire du milieu" réalise le meilleur démarrage pour un film français depuis 10 ans
Cinéma
Box-office : "Astérix et Obélix : L'empire du milieu" réalise le meilleur...
Audiences : Bruno Guillon signe un record historique avec "Chacun son tour" sur France 2
Audiences
Audiences : Bruno Guillon signe un record historique avec "Chacun son tour" sur...
Philippe Tesson est mort
Personnalités
Philippe Tesson est mort
"Ne nous fâchons pas" : Paris Première va lancer une nouvelle émission de débats animée par Anaïs Bouton
TV
"Ne nous fâchons pas" : Paris Première va lancer une nouvelle émission de débats...