Canal+ : Les promesses non tenues de Vincent Bolloré

Partager l'article
Vous lisez:
Canal+ : Les promesses non tenues de Vincent Bolloré
Les promesses non tenues de Vincent Bolloré.
Les promesses non tenues de Vincent Bolloré. © Abaca
Deux ans après sa prise de pouvoir à Canal+, Vincent Bolloré a tué tous les marqueurs du succès de la chaîne.

Que reste-t-il de Canal+, deux ans après la prise de pouvoir de Vincent Bolloré ? Nettoyée de la plupart de ses cadres dirigeants et talents, la chaîne traverse la plus grave crise de son histoire. Le milliardaire breton avait pourtant promis du beau et du mieux dès son arrivée. On allait voir ce qu'on allait avoir ! puremedias.com revient aujourd'hui sur les principales déclarations du premier actionnaire de Vivendi. De revirements stratégiques en choix hasardeux, Canal+ est attaquée de toutes parts. Et son image, stratégique pour la conquête d'abonnés, s'est considérablement dégradée en vingt-quatre mois de perfusion Bollorienne.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

"Les gens se font des pizzas beIN et plus des pizzas Canal !"
12 novembre 2015, L'Olympia, Paris.

La pizza SFR a été ajoutée au menu. Depuis son arrivée sur le marché des droits sportifs, la filiale d'Altice a chipé à Canal+ des compétitions majeures, la Premier League et la Ligue des Champions. Malgré les promesses d'investissement dans les contenus faites par Vincent Bolloré (2 milliards d'euros annoncés), Canal+ n'a jamais été aussi pauvre en contenus sportifs. La chaîne, qui a échoué à signer un deal exclusif de distribution avec beIN, jouera sa survie lors du prochain appel d'offres pour la Ligue 1.

"Maïtena, tu es avec nous jusqu'en 2022"
12 novembre 2015, L'Olympia, Paris.

C'est toujours mauvais signe quand, salarié de Canal+ ou de l'une de ses filiales, Vincent Bolloré vous soutient publiquement. Quelques mois après sa déclaration d'amour à Maïtena Biraben à L'Olympia devant les cadres du groupe, il lui retirait son "Grand Journal" et la licenciait pour faute grave. L'animatrice et l'actionnaire ont rendez-vous aux prud'hommes pour régler ce différend qui pourrait coûter plusieurs centaines de milliers d'euros à Canal+.

"Le clair va être réduit à une à deux heures par jour "
Juin 2016, Le Monde.

"Quand on ouvre une plage en clair, on gagne certes à court terme des recettes publicitaires, mais à long terme, on perd des abonnés".
Mai 2016, Les Echos.

"La vitrine du clair, c'est des blagues !"
Juin 2016, audition au Sénat.

La gestion des plages en clair symbolise à elle seule la stratégie flucutante de Vincent Bolloré depuis sa prise de pouvoir. Elles ont à moitié disparu, puis réapparu en version mi-crypté mi-clair avant de revenir totalement comme à l'ancienne époque. Cette ligne illisible a tué la vitrine de la chaîne, passée de plus d'un million de téléspectateurs en moyenne avec Antoine de Caunes chaque soir à 100.000 sous le commandement de Victor Robert, contraint de stopper en cours de saison "Le Grand Journal". Du jamais-vu. Les recettes pub se sont effondrées. Malgré ces échecs successifs du Grand, Gros et Petit Journal, Bolloré ne renonce pas et partira à la renconquête du clair à la rentrée avec Yves Calvi. Il y a urgence : en mai dernier, l'audience de la chaîne s'est écroulée à 1,1% de PDA, contre près de 3% deux ans plus tôt.

"Le clair de Canal+, ce sont D8, D17, iTELE"
Mai 2016, Le Figaro.

"Salut les terriens !" passé de Canal+ à C8 la saison dernière : Thierry Ardisson a mis quelques semaines à se relever de ce passage de la chaîne premium du groupe à la petite gratuite. Mais Vincent Bolloré n'a jamais poussé jusqu'au bout la logique de sa stratégie de cloisonnement, certaines émissions gratuites, comme "Le Tube", étant restées en clair sur Canal+. Tous les nouveaux formats "statutaires", censés transformer C8 en "une grande chaîne" comme l'émission politique de Laurence Ferrari ou culturelle d'Audrey Pulvar, ont été de cuisants échecs. Le coût de la grille a explosé.

"Il n'est pas souhaitable de faire le téléphone et les contenus. Je pense que c'est très difficile et très coûteux et que c'est plus simple de faire ce qu'on fait nous".
Juin 2016, audition au Sénat.

Pendant que les grands acteurs des médias se rapprochaient des opérateurs télécoms aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, Vincent Bolloré faisait l'autruche. Mais face à l'offensive d'un SFR sur les droits sportifs, Vivendi n'écarte plus l'hypothèse d'un mariage avec un grand acteur télécom comme Orange. Canal a aussi noué un partenariat avec les opérateurs comme Free pour sauver ses chaînes Canalsat. En Italie, Vincent Bolloré a mis la main sur Télécom Italia et rêvait lui aussi de convergence avec Mediaset, avant que les autorités italiennes ne viennent perturber ses plans.

"Chez Canal+, zéro plan social. J'ai changé 21 dirigeants sur 8.000 collaborateurs, dans des conditions financières agréables"
Juin 2016, audition au Sénat.

Il n'a pas enclenché de plan social à iTELE mais c'est tout comme. Plus de 100 journalistes ont quitté l'entreprise après une crise sans précédent. "Un plan social déguisé" pour les salariés de la chaîne partis avec de confortables indemnités. Après avoir dégraissé l'antenne info du groupe, Vivendi s'attaque aux centres d'appels de la relation abonné, comme l'a révélé LesJours.fr : 250 personnes sont concernées.

"Le groupe Canal/Vivendi va donc rechercher les talents, leur permettre de se révéler et financer les contenus qui seront médiatisés dans le monde entier"
Lettre aux salariés, septembre 2015.

Ils ont dit
"On m'a dit que les talents allaient partir. Je ne sais pas pourquoi les talents partiraient. Ce que veulent les talents c'est être payés (...) Ils ne sont pas plus cons qu'ailleurs"
Vincent Bolloré, avril 2016.

Canal+, incubateur de talents pendant une décennie, n'en a révélé aucun ces deux dernières années. Tous fuient désormais la chaîne-écrin qui a révélé Camille Cottin, Omar et Fred, Charlotte Le Bon, Doria Tillier, Stéphane de Groodt entre autres. En deux ans, Canal+ a perdu ses principales têtes d'affiche, comme Ali Baddou, Maïtena Biraben ou encore Yann Barthès, parti sur TMC concurrencer l'access de C8. Vincent Bolloré n'a jamais considéré ces animateurs comme un actif stratégique de la chaîne. Ses "talents" ont un tout autre profil : PPDA, Rachid Arhab, Virginie Chomicki et Jean-Pierre Elkabbach sur CNEWS, Laurie Cholewa sur Canal+. On parle même d'un retour de Patrick Sabatier le week-end sur Canal et de William Leymergie à midi sur C8.

"Quand on m'explique que je fais de la censure, ça me fait doucement rigoler !"
12 novembre 2015, L'Olympia, Paris.

Après la mise au pas des Guignols et la fermeture de la case investigation, Vincent Bolloré a enterré le dernier îlot d'indépendance de la chaîne, "Le Zapping". Cette pastille culte a survécu une saison sous la nouvelle direction avant d'être sorti sans suspense de la grille. Le dernier symbole de "l'esprit Canal" est tombé.

"On ne va pas baisser le prix de l'abonnement de Canal+ mais il faut être plus segmentant en termes d'offres, avec des options"
Le Monde, juin 2016.

"Vous allez être surpris par la remontée du nombre d'abonnés à Canal"
Audition au Sénat, juin 2016.

"Sous la terre, les observateurs extérieurs ne le voient pas, les choses vont pousser à un moment (...) Les résultats seront assez visibles rapidement".
Audition au sénat, juin 2016.

Canal+ n'a pas baissé le prix de l'abonnement, mais l'a rendu plus accessible avec une formule de base à 20 euros par mois. Cette nouvelle segmentation des offres n'a pas permis d'enrayer la chute du nombre d'abonnés. En 2016, Canal+ France enregistrait une perte opérationnelle de 399 millions d'euros, après 264 millions d'euros en 2015. Le groupe Canal+ a perdu 492.000 abonnés payants en 2016, après les 300.000 de 2015. Début 2017, cela ne s'arrange pas. Selon LesJours.fr, Canal+ a déjà égaré depuis le 1er janvier 154.000 clients. Le taux de désabonnement explose : de 12,4% il y a cinq ans, il est passé à 17,4% aujourd'hui.

Ils ont dit
"D8 a vocation, comme l'indique son nom, à atteindre les 8% de part d'audience"
Vincent Bolloré (mai 2016, Le Figaro)

C8 est encore très loin de l'objectif (inatteignable ?) fixé par Vincent Bolloré il y a un an. En mai, la chaîne totalisait 3,4% de PDA, en baisse de 0,4 point sur un an. Les difficultés de son animateur vedette, Cyril Hanouna, pourraient pénaliser ses performances d'audience à venir. C8 en est dépendante à la présentation mais aussi à la production. A cause du contrat en or signé par Vincent Bolloré - 50 millions d'euros par an -, la société de production de l'animateur est pratiquement la seule à irriguer la grille de C8. Une dépendance qui pose de gros problèmes de diversification. H2O, sous l'eau, est incapable d'honorer ce volume annuel de productions, alors que le contrat court encore sur... trois ans.

"Evidemment, aller à Cannes au mois de mai, c'est agréable, Il y a la mer, le ciel bleu, le patio et les olives. Alors, quand vous dites 'Vous n'irez plus à 469, vous irez à 50', vous n'êtes pas populaire."
Assemblée générale, avril 2016.

Canal+ a considérablement réduit ses investissement pour le Festival de Cannes, vitrine de son engagement pour le cinéma une fois par an. Mais depuis deux ans, le désinvestissement sur place, la plongée de l'access et le changement de producteur ont coûté cher aux cérémonies d'ouverture et de clôture, qui ont enregistré leurs pires audiences historiques. Canal+ a redéclaré sa flamme cette saison au Festival, en rouvrant son célèbre patio aux professionnels.

"Se moquer de soi-même, c'est bien. Se moquer des autres, c'est moins bien".
France Inter, février 2015.

Et se moquer des homosexuels, c'est comment ? En laissant les pleins pouvoirs à son animateur vedette Cyril Hanouna, C8 a accumulé les avertissements du CSA et de la presse. Le dérapage homophobe dans TPMP devrait coûter très cher à la chaîne gratuite du groupe. Le CSA ne se prononcera pas sur ce dossier avant quelques mois mais il doit statuer ces prochains jours sur d'autres sorties de route de l'animateur. C8 pourrait alors écoper d'une lourde amende ou être privée de son programme machine à cash pendant plusieurs semaines. Pour l'instant, Vincent Bolloré a concédé "une bêtise". "Il a dit une plaisanterie qui franchement n'était ni à faire, ni à refaire, il s'est excusé deux fois, qu'est-ce que vous voulez que je fasse ?", a-t-il lancé.

"Nous pensons que Dailymotion est une opportunité formidable pour les talents de Vivendi de converger (...) Dailymotion peut prendre de la valeur et devenir un jour une affaire qui sécrète beaucoup d'argent"
Assemblée générale, avril 2015

Les salariés de Dailymotion attendent toujours les synergies avec les talents Vivendi. Pendant ce temps, l'audience de cette pépite française s'est effondrée, en moins de deux ans, passant de la 22e à la 58e place des sites français, avec 5 millions de visiteurs uniques par mois. Plus d'une centaine de personnes ont déjà quitté l'entreprise, déçues par les promesses non tenues du nouvel actionnaire qui a dépensé 252 millions d'euros pour s'offrir 90% du capital. Après une année 2016 dans le rouge, la situation devrait encore se dégrader en 2017.

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : "Télématin" au plus haut, records pour "Slam", "Le magazine de la santé" et "Bienvenue chez nous"
Audiences
Audiences : "Télématin" au plus haut, records pour "Slam", "Le magazine de la...
Audiences access 20h : Record pour "Quotidien", Gilles Bouleau, Xavier de Moulins et "Les Marseillais" au top
Audiences
Audiences access 20h : Record pour "Quotidien", Gilles Bouleau, Xavier de Moulins...
Audiences access 19h : "DNA" leader au plus haut, records pour "Le 19/20 national" et "10 couples parfaits"
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" leader au plus haut, records pour "Le 19/20 national"...
Audiences : "L'amour est dans le pré" leader devant "Laëtitia" en baisse, "Clem" toujours faible, TMC et Arte en forme
Audiences
Audiences : "L'amour est dans le pré" leader devant "Laëtitia" en baisse, "Clem"...
Laurent Ruquier sur la première d'"On est en direct" : "On a fait trop long, mais on va régler tout ça"
TV
Laurent Ruquier sur la première d'"On est en direct" : "On a fait trop long, mais...
"Ici tout commence" : Gims interprètera le générique du nouveau feuilleton de TF1
TV
"Ici tout commence" : Gims interprètera le générique du nouveau feuilleton de TF1
Vidéos Puremedias