Carte de presse de Pascale Clark : La présidente de la Commission d'attribution se justifie

Partager l'article
Vous lisez:
Carte de presse de Pascale Clark : La présidente de la Commission d'attribution se justifie
Pascale Clark, en colère, après le rejet de sa demande de carte de presse
Bénédicte Wautelet, la présidente de la Commission d'attribution de la Carte de presse répond à Pascale Clark.

Lundi soir, sur France Inter, Pascale Clark a vivement protesté contre le rejet de sa demande de renouvellement de carte de presse. Au début de son émission, elle a exliqué que la C.C.I.J.P, Commission de la Carte d'Identité des Journalistes Professionnels, lui avait refusé la carte dont elle est titulaire depuis 30 ans. En cause, son statut d'intermittente du spectacle et, surtout, la ligne éditoriale de sa nouvelle émission qui n'aurait pas un "caractère d'émission d'information". L'animatrice a donc décidé de ne faire que passer des disques en signe de protestation.

À lire aussi
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé pour "Mamans et célèbres" sur TFX
Audiences
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé...
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...

Le lendemain matin, Patrick Cohen, qui présente la matinale de la station, lui a apporté son soutien en découpant sa carte de presse en direct. "Voilà 30 ans que l'on fait le même métier avec Pascale Clark : journaliste qui n'est pas un statut. C'est un métier et on va continuer à faire le même moyennant une petite remise à niveau", a-t-il lancé.

"Elle est davantage présentatrice que journaliste"

Face à l'ampleur provoquée par la prise de parole de Pascale Clark, la présidente de la commission de la carte de presse, Bénédicte Wautelet, a justifié sa décision hier. "Pascale Clark est une grande journaliste mais on n'a pas une carte de presse à vie !", a expliqué Bénédicte Wautelet au site du Journal du dimanche. Celle-ci a rappelé que les renouvellements n'étaient pas automatiques. "On regarde ce que fait le journaliste l'année de sa demande et on avise", a-t-elle précisé.

"On a considéré que sa nouvelle émission n'était pas de nature journalistique, contrairement à 'Comme on nous parle' (sa précédente émission, ndlr). Elle est davantage présentatrice que journaliste sur cette émission", a déclaré Bénédicte Wautelet, en rappelant que l'animatrice pouvait faire appel de la décision de la C.C.I.J.P. et eventuellement un recours administratif. La patronne de la carte de presse ajoute que son statut d'intermittente du spectacle a également pesé dans la balance. "On lui a donné pendant de nombreuses années malgré ce statut non journaliste. Elle ne s'en était pas plainte alors", a-t-elle conclu.

Pascale Clark
Pascale Clark
"Hondelatte raconte" : Pascale Clark devient éditorialiste sur Europe 1
Pascale Clark : "Je n'aime pas ce que France Inter est devenue"
Soirée spéciale Primaire sur France 2 : Le grand retour de Pascale Clark
Pascale Clark fait ses adieux à France Inter
Voir toute l'actualité sur Pascale Clark
Autour de Pascale Clark
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
bobbyewing

Exactement. Et cette dame donne des leçons d'intégrité.



cartouille

Beaucoup de choses ne veulent rien dire!
Et maintenant, on fait quoi ?



cartouille

Toi tu ne vois pas, mais la C.C.I.J.P voit.
Comme partout, il y a des règles et des instances qui décident.
Ce n'est pas parce que l'on est connue que l'on a plus de droit que les autres, j'imagine que chaque année certains obtiennent leur carte, d'autres la perde. Il n'y a que Pascale ClarK qui se répend et essaye d'avoir un passe droit parce qu'elle est plus connue que les autres, c'est nul.



mac-whitegamish

Vs ne comprenez pas car c'est le système qui est opaque ds la mesure où il y a 1 grande part de cooptation et donc d'endogamie ds cette profession : un stagiaire tombant ds les bonnes main, ds le bon média aura d'énormes facilités à obtenir lui-même sa carte de journaliste.

Ds cette affaire, il est évident que la carotte fiscale et la double casquette d'intermittente/productrice (autre statut fiscal ultra privilégié) polluent la discussion; L'abattement (+7000€) est tellement énorme que l'on ne peut pas faire comme si. La pimbêche en fait comme une question d'honneur, une posture qui lui va tellement bien, et brouille ainsi l'analyse.

Ce qui lui arrive est juste le clapotis médiatique; un non événement.

On trouve 1000 exemples de pigistes qui font leur métier sans carte de presse, allant même jusqu'à interviewer des ministres.

L'exemple d'Eric Brunet est assez intéressant. On peut discuter sur son statut ou non de journaliste sans fin; lui, qui ne l'est plus, s'en fout et a bien raison : il n'en est que plus libre et son témoignage sur les coulisses du métier est, ô combien instructif, nonobstant ses positions politiques que je ne partage pas; Obertone, ds une génération nettement plus récente, décrypte encore mieux le métier où 95% des étudiants votent à gauche ou à l'extrême gauche.

Donc, oui, journaliste ou non, je m'en cogne. Qui pourrait contester que Brunet ou Levaï ne fassent pas le même métier.

On est ds le théâtre



charlie57

ça veut rien dire rédacteur en chef!



Pierre Roberto

oui mais ce que je veux dire c'est je vois pas en quoi leur travail est différent de celui de Pascale clark.Et pour moi elle a autant le droit à sa carte que les autres.



tamo

Moi ce qui me choque, c'est qu'elle bénéficie du statut d'intermittente du spectacle.... statut qui n'a pas été créé pour ça ! Tout ça sur le dos des contribuables français. Une honte



velvet-rope

Jean-Pierre Pernault est rédacteur en chef de son journal .



cartouille

C'est son travail dont elle est fière ou de sa carte de journaliste?
Peut être que se sont les nombreux avantages qui vont avec la carte de journaliste qu'elle regrette!
Si ça pouvait lui faire dégonfler le melon, ça serait aussi pas mal.



cartouille

Peut être qu'ils préparent leur journal, et que leur journée de travail ne se limite pas à 30 minutes de plateau. Ce n'est pas parce que l'on ne les voit pas qu'ils ne bossent pas



Pierre Roberto

Donc la carte de journaliste doit être retirée à jp pernault et à tout ceux sont sur toutes les chaines car à part lire un prompteur que font ils?



charlie57

C'est exactement cela n'en déplaise à beaucoup!



thomas-magnum

ironie,s
nom féminin singulier

contrevérité, dérision, gaieté, humour, moquerie,persiflage, raillerie, sarcasme
Antonymes : révérence, sérieux



Pseudo007

Si être spécialisé en culture c'est seulement donner son avis et poser des questions à des artistes, et bien ce n'est pas du journalisme.
Si on dit que c'est du journalisme, la moitié des français peut prétendre être journaliste. Je serais journaliste culinaire. Et toi ?



Baudouin de Pompignan

La frontière est tangible et délicate. Dans l'émission de haute voltige "Tellement Vrai", on interroge aussi des gens. Doivent-ils être considérés comme journalistes pour autant ?



norbertgabriel

Autre question, un journaliste qui est spécialisé en culture est bien journaliste à part entière ?? Un(e) journaliste qui fait des interviews, est bien journaliste? Je ne comprends pas la décision de la C.C.I.J.P.



wanou

Sens figuré de regarder : Considérer ; examiner avec attention.



thomas-magnum

"Le lendemain matin, Patrick Cohen, qui présente la matinale de la station, lui a apporté son soutien en découpant sa carte de presse en direct."
Egotisme ?

"On regarde ce que fait le journaliste l'année de sa demande et on avise" a précisé Bénédicte Wautelet.
De là vient le problème, apparemment. Pascale Clark faisant de la radio, il aurait été plus judicieux d'écouter.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Zone Interdite" : Un documentaire choc sur l'aide sociale à l'enfance ce soir
Programme TV
"Zone Interdite" : Un documentaire choc sur l'aide sociale à l'enfance ce soir
"Les Simpson" : Un comédien historique claque la porte du dessin animé culte
Séries
"Les Simpson" : Un comédien historique claque la porte du dessin animé culte
"Tout le monde veut prendre sa place" : Un candidat pris en flagrant délit de triche par Nagui
TV
"Tout le monde veut prendre sa place" : Un candidat pris en flagrant délit de...
BFMTV : La députée Danièle Obono prend la défense du journaliste Taha Bouhafs et étrille les éditorialistes de la chaîne
TV
BFMTV : La députée Danièle Obono prend la défense du journaliste Taha Bouhafs et...
Audiences samedi : Nagui creuse l'écart avec Nikos, les jeux sur France 3 en forme
TV
Audiences samedi : Nagui creuse l'écart avec Nikos, les jeux sur France 3 en forme
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
Vidéos Puremedias