Christine Angot : "Je ne suis pas une machine à clashs"

Partager l'article
Vous lisez:
Christine Angot : "Je ne suis pas une machine à clashs"
Christine Angot
Christine Angot © France 2
"Le Figaro" a dressé ce vendredi dans ses colonnes le portrait de la romancière.

Elle parle. Ce vendredi, "Le Figaro" dresse un portrait de la chroniqueuse d'"On n'est pas couché", Christine Angot, dans lequel la romancière revient sur ses accrochages cette saison dans l'émission de France 2. Durant la campagne présidentielle, elle avait surpris les téléspectateurs avec son attaque contre François Fillon dans "L'Emission politique". Repérée par la productrice Catherine Barma, elle a rejoint en septembre le programme du soir de Laurent Ruquier et a enchaîné les échanges tendus avec les invités.

À lire aussi
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme problème technique sur RMC
Radio
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme...
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique, "MacGyver" faible sur M6
Audiences
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique,...
Thierry Ardisson quitte C8
TV
Thierry Ardisson quitte C8

"Je n'ai jamais été contre Sandrine Rousseau, bien au contraire"

"Il y a des moments qui sont un peu difficiles parfois sur un plateau", démarre l'écrivain, ajoutant : "On est dans une société violente, je ne pense pas que ce soit moi qui crée cette violence, vraiment. Il y a des contraintes très différentes, des préoccupations différentes". Parmi les moments difficiles de cette saison, il y a eu ce clash début mars avec Virginie Calmels et Eric Dupont-Moretti : "Virginie Calmels est la première dans son livre à dire 'mon fiancé'. Je lui ai posé une question sur l'homogénéité sociale qui me paraissait légitime de poser à quelqu'un qui prétend rassembler des gens très divers."

Critiquée sur sa véhémence lors de son face-à-face avec François Fillon, Christine Angot confie que "la violence était dans le comportement" du candidat LR, "il ne faut pas inverser les choses". Au sujet de la séquence larmoyante avec Sandrine Rousseau, elle se défend de l'avoir attaquée : "Elle pleurait, bon d'accord, elle pleurait, mais je n'ai jamais été contre elle, bien au contraire". "C'est sa phrase à propos des gens 'formés pour recueillir la parole' qui m'a fait réagir", explique-t-elle, poursuivant : "Je suis bien placée pour vous dire que, quand vous avez une difficulté, les gens qui sont là pour recueillir la parole sont sourds."

"Je n'y vais jamais frontalement"

"Je ne suis pas une machine à clashs. Et, déjà, surtout, je ne suis pas une machine. J'essaie toujours de passer sur les côtés, je n'y vais jamais frontalement. Cela ne m'intéresse pas de blesser les gens", assure l'auteure de "L'Inceste", avant d'avouer : "Je n'ai pas conscience des proportions que ça prend (...) Je n'ai jamais été étrangère à la parole publique. J'ai eu quelques sorties de livre qui ont été compliquées dans le passé". La voisine de table de Yann Moix ajoute : "Ce qui m'ennuie, c'est que je me rends compte quelquefois que je ne suis pas comprise ; quelquefois, il y a aussi une mauvaise foi à ne pas vouloir me comprendre (...) Je connais bien les codes sociaux du langage, mais je ne suis jamais parvenue à les utiliser à fond."

Invité du #QHM le 21 mars, Jean-Luc Lemoine avait donné son point de vue sur la chroniqueuse d'"On n'est pas couché" :

Jean-Luc Lemoine dans #QHM © DR
Christine Angot
Christine Angot
Christine Angot ciblée par des tags antisémites à quelques jours d'une lecture en Bretagne
Christine Angot : "La télévision, ce n'est pas quelque chose que je pourrais faire très longtemps"
"ONPC" : "Blessée" et très choquée, Christine Angot révèle avoir pleuré pendant le spectacle de Jeanfi Janssens
Voir toute l'actualité sur Christine Angot
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Alexander Hugues Minto

Non , c est vrai, je me suis emballé......:(



Michel Licorde

C'est gentil !

Je n'ai pas eu le temps de rattraper les dernières émissions donc j'ai un peu lâché, malgré la qualité des épisodes... un petit bonsoir alors en cours de soirée. ;-)



Baudouin alias Poenszs

Mon Miguel, si tu veux me (nous) faire plaisir, viens ce soir dire bonjour aux Gros Lantais ;-)



Saturnino

Mme Angot qui parle comme elle écrit, en pensant, mesurant et choisissant soigneusement chacun des mots qu'elle emploie, ne peut nier que la provocation envers certains invités soit volontaire et donc sa recherche du clash. C'est certainement en espérant les clashs et donc les buzz qui s'en suivent que Laurent Ruquier l'a choisie mais sûrement pas pour son naturel et ses qualités de chroniqueuse.



anti-rtl

Surtout que Barma avait produit Ardisson pour Tout le monde en parle.
Mais bon, vu que les deux sont fâchés...



cazz666

Je n'ai vraiment rien a priori contre elle, si ce n'est de l'indifférence mais j'ai vraiment trouvé son comportement détestable envers certains invités. Oui, le fond est probablement juste mais elle ne met pas la forme. Et c'est perçu comme du mépris.

Comme dirait l'autre, celui qui se met en colère a beau avoir raison, il est inaudible.



anti-rtl

Christine Angot : "Je ne suis pas une machine à clashs".

Non, à peine. Juste à peine...



REDJOHNLEROUGE

Barma devrait prendre exemple sur Ardisson. il a annoncé dans le Huff Post que son émission SLT était usée a bout de 12 ans et qu'il allait renouveler le programme.



Nina Ritchie

Oui et si l 'invité n'est pas de gauche c'est le drame ....



Deal With It

Ça rappelle l'interview de Vanessa Burgraff et son offensive médiatique à la même époque l'année dernière.... quelques semaines après avoir été remplacée.

Bientôt la fin pour Angot ?



Marcel Bouchu

Je ne suis pas sûr que l'insulte soit un bon mode d'argumentation.



⚽️ Bénichou ⚽️

Je pense que cette vanne-là, même elle l'avait vu venir.

Misterpoussin

Je ne l'aime pas spécialement. Mais ces quelques lignes me donnent envie de l'écouter un peu plus et surtout sur deux points : 1/ avec du recul, c'est vrai que l'attitude de Fillon a été hautement plus violente pendant la campagne présidentielle que celle de Angot pendant 15 minutes à la télé. 2/ l'idée d'homogénéité sociale est caractéristique des "élites" françaises, on la retrouve à tous les niveaux du pouvoir avec des politiques près à mourir pour le peuple (soit disant)... mais horrifiés à l'idée de vivre à ses côtés ou même avec lui. Le fond est passionnant et c'est la seule à mettre ces questions sur la table en étant aussi "cash"... mais comme toujours, on ne retient que la forme qui est discutable mais qui ne doit pas faire oublier le reste.



Thib377

Pris de vitesse :-)



cazz666

Le plus gros problème d'ONPC, à mon avis, est qu'on tombe de plus en plus dans la critique totalement subjective. Et c'est d'autant plus flagrant avec Moix et Angot. Bien souvent, on avait du mal à savoir ce que pensait réellement Léa Salamé, par exemple ou Pulvar sur telle ou telle oeuvre (pas en politique). Polony pouvait reconnaître un livre bien écrit, passionnant mais sans fond.

Avec Angot, ce n'est QUE du subjectif, son ressenti émotionnel. Elle fait trop rarement une critique objective détachée de tout affecte. Donc forcément, quand on l'aime pas on s'en fout de son avis et toute l'émission perd de son intérêt.



Declan528

Tu m'as devancé. :)



Cixis

"Je ne suis pas une machine à clashs" mais t'a une bonne tête a claques !!



Alexander Hugues Minto

Non ! mais arrêtez je ne suis pas une mito..... Pôv'e follasse.



walter

"quelquefois, il y a aussi une mauvaise foi à ne pas vouloir me comprendre"...

C'est pas impossible...



SauceDZ

Une machine à crash télévisuel.



Michel Licorde

Non. Mais une machine à conneries par contre...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Merci pour votre intégrité" : Yann Moix rend hommage à Thierry Ardisson sur C8
TV
"Merci pour votre intégrité" : Yann Moix rend hommage à Thierry Ardisson sur C8
Coupe du monde féminine : Ada Hegerberg (ballon d'or féminin 2018) rejoint le dispositif de TF1
Sport
Coupe du monde féminine : Ada Hegerberg (ballon d'or féminin 2018) rejoint le...
"On doigte son électorat" : L'énorme lapsus d'Anaïs Bouton dans "Zemmour & Naulleau"
TV
"On doigte son électorat" : L'énorme lapsus d'Anaïs Bouton dans "Zemmour &...
Palmarès du Festival de Cannes 2019 : La Palme d'or à "Parasite" de Bong Joon-ho
Cinéma
Palmarès du Festival de Cannes 2019 : La Palme d'or à "Parasite" de Bong Joon-ho
Coudray/Bouleau, Lapix/Delahousse, Marschall, Ferrari, Crespo-Mara... : Le dispositif des chaînes pour les Européennes
TV
Coudray/Bouleau, Lapix/Delahousse, Marschall, Ferrari, Crespo-Mara... : Le...
Audiences samedi : La cérémonie de clôture du Festival de Cannes en hausse, Nagui et Nikos Aliagas au coude-à-coude
Audiences
Audiences samedi : La cérémonie de clôture du Festival de Cannes en hausse, Nagui...
Vidéos Puremedias