Conflit TF1-Canal+ : Pour Maxime Saada, les exigences financières de TF1 sont dignes de celles d'Universal

Partager l'article
Vous lisez:
Conflit TF1-Canal+ : Pour Maxime Saada, les exigences financières de TF1 sont dignes de celles d'Universal
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Conflit TF1/Canal+ : Didier Casas sur franceinfo © Abaca
Le patron du groupe crypté s'est une nouvelle fois exprimé mercredi soir sur le dossier qui oppose les deux groupes privés.

Une réponse qui souligne une fois de plus la détermination affichée par le groupe Canal+ dans le conflit qui l'oppose au groupe TF1. Mercredi soir, à l'occasion de la conférence de presse de rentrée de son groupe dans des locaux flambants neufs, Maxime Saada, le patron de Canal+, a été interrogé sur ce dossier brûlant. Pour rappel, depuis le début du mois, le groupe crypté, arguant de la fin du contrat de distribution qui le liait à la filiale du groupe Bouygues, a pris la décision de couper le signal de ses cinq chaînes. Une coupure qui concerne 5,4 millions de foyers, dont près de 2 millions sont situés en zone blanche et dépendent du service TNT Sat.

À lire aussi
"20 Minutes" va supprimer son édition papier et entamer un plan social
Business
"20 Minutes" va supprimer son édition papier et entamer un plan social
"Ouest-France TV" candidate à une fréquence sur la TNT
Business
"Ouest-France TV" candidate à une fréquence sur la TNT
Emmanuel Kessler, ex-PDG de Public Sénat, nommé à la tête de LCP
Business
Emmanuel Kessler, ex-PDG de Public Sénat, nommé à la tête de LCP
Daniel Kretinsky (CMI France) vend l'hebdomadaire "Marianne" au groupe Otium
Business
Daniel Kretinsky (CMI France) vend l'hebdomadaire "Marianne" au groupe Otium

Cette situation a des conséquences au quotidien pour la première chaîne, qui a vu par exemple son "20 Heures" être doublé à plusieurs reprises par le journal de France 2. Le principal point de blocage porte sur le montant exigé par TF1 pour renouveler le contrat de distribution, "une rémunération très conséquente", a déploré Canal+ dans un communiqué le 2 septembre dernier.

Face aux journalistes hier soir, Maxime Saada a souligné une nouvelle fois que "beaucoup de chiffres fantaisistes sont sortis" depuis le début de la polémique et a maintenu que TF1 aurait demandé "une augmentation de 50% de ce qu'on payait auparavant". Une proportion qui est contestée par la première chaîne de France. Faisant référence au précédent contrat de distribution conclu fin 2018, le dirigeant a estimé son montant déjà "très élevé pour une chaîne qui est gratuite".

"C'est un sujet pour nous"

Maxime Saada a ainsi fait part de sa préoccupation : "C'est un sujet pour nous, surtout à l'aube potentiel de la fusion TF1/M6. Si on commence à payer à des chaînes gratuites des sommes qui sont aujourd'hui consacrées à des programmes payants, on est en contradiction avec ce que nos abonnés souhaitent. Nos abonnés ne souhaitent pas payer pour des chaînes qui sont gratuites par ailleurs. Expliquer à quelqu'un que s'il n'est pas abonné à Canal, c'est gratuit et que s'il est abonné à Canal, ça devient payant, c'est incompréhensible pour lui", a-t-il déploré.

A LIRE AUSSI : "Conflit TF1-Canal+ : Toutes les questions qui se posent dans ce dossier brûlant"

Pour appuyer son propos, le dirigeant n'a pas hésité à comparer TF1 avec les grands studios américains : "Les montants dont on nous parle, ce sont des montants qui sont comparables quand on dit qu'on a signé avec Sony et Universal. On parle de ces eaux-là. Ce n'est pas possible pour nous de s'engager dans une voie comme ça qui serait préjudiciable à un moment donné pour nos abonnés, d'une manière ou d'une autre". Une comparaison qui faisait référence à une annonce survenue quelques instants plus tôt, faisant état de la signature cet été d'un accord avec Sony et Universal pour permettre à Canal+ de diffuser leurs films six mois seulement après leur sortie en salles.

Faute d'accord, les deux groupes privés ont porté l'affaire sur le terrain judiciaire ces derniers jours. TF1 a assigné son concurrent en référé au tribunal de commerce de Paris pour obtenir le rétablissement du signal de ses chaînes sur le service TNT Sat. Le dossier a été examiné mardi dernier et une décision sera rendue le 22 septembre prochain. Le groupe dirigé par Gilles Pélisson a demandé selon "Le Figaro" une "mesure provisoire de quatre mois" qui permettrait à Canal+ de rétablir les chaînes sur TNT Sat durant cette période, soit pour trouver un accord global avec TF1, soit pour permettre aux clients de TNT Sat de migrer vers l'offre satellite du groupe Eutelsat.

Canal+
Canal+
"Nous ne participons pas aux discussions" : La Ligue 1 va-t-elle disparaître du catalogue de Canal+ pour la première fois de son histoire ?
"Un dispositif extrêmement complexe" : Jamel Debbouze révèle les moyens techniques impressionnants déployés pour "Terminal", sa sitcom sur Canal+
Audiences : Quel score pour la remontada du PSG face au FC Barcelone en Ligue des champions sur Canal+ Foot ?
"B.R.I." : Canal+ a débuté le tournage de la saison 2 de sa série d'action, Vincent Perez et Léa Catania ("Avatar") débarquent
Voir toute l'actualité sur Canal+
Autour de Canal+
  • CNews
  • C8
  • Le grand journal de Canal+
  • Thierry Ardisson
  • Bruce Toussaint
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Yann Barthès
  • Michel Denisot
  • Audrey Pulvar
  • Le petit journal
  • Nicolas Canteloup
  • beIN Sports
  • Salut les Terriens !
  • Maïtena Biraben
  • Antoine de Caunes
l'info en continu
"Koh-Lanta" 2024 : Qui a été éliminé aux portes de la finale et de l'épreuve d'orientation ?
TV
"Koh-Lanta" 2024 : Qui a été éliminé aux portes de la finale et de l'épreuve...
"Ça nous a coupé en deux" : Un cyclone oblige les candidats de "Koh-Lanta" 2024 à changer de campement
TV
"Ça nous a coupé en deux" : Un cyclone oblige les candidats de "Koh-Lanta" 2024 à...
"Il parait que Vladimir Poutine est furieux contre Emmanuel Macron à cause de vous" : Comment Guy Lagache a fâché Poutine avec un de ses reportages
TV
"Il parait que Vladimir Poutine est furieux contre Emmanuel Macron à cause de...
"Je participe au cirque comme tout le monde" : Vincent Cassel donne sa vision du Festival de Cannes
TV
"Je participe au cirque comme tout le monde" : Vincent Cassel donne sa vision du...
"Un souci d'agenda" : Youri Djorkaeff ne commentera finalement pas l'Euro 2024 sur TF1
TV
"Un souci d'agenda" : Youri Djorkaeff ne commentera finalement pas l'Euro 2024 sur...
Euro 2024, "Star Academy", Mohamed Bouhafsi... Les temps forts à la télévision du 8 au 14 juin 2024
Programme TV
Euro 2024, "Star Academy", Mohamed Bouhafsi... Les temps forts à la télévision du...