Covid-19 : Youtube a supprimé plus d'un million de vidéos problématiques depuis le début de la crise

Partager l'article
Vous lisez:
Covid-19 : Youtube a supprimé plus d'un million de vidéos problématiques depuis le début de la crise
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Donald Trump interrompu en direct à la télé américaine © Photo Abaca
La plateforme entend lutter contre la désinformation.

Une lutte contre la désinformation à grande échelle. Alors qu'en cette période de crise sanitaire, les tensions se cristallisent autour de la question des vaccins et des restrictions instaurées par les différentes autorités pour tenter de juguler l'effet du virus, les médias luttent à leur échelle contre la propagation de fausses informations. A une échelle plus vaste, pour ne pas dire planétaire, les plateformes elles aussi se sont emparées de la question, à l'image de WhatsApp ou de Youtube.

À lire aussi
Les lives Twitch officiellement bannis de l'Assemblée nationale
Internet
Les lives Twitch officiellement bannis de l'Assemblée nationale
Affaires Norman Thavaud et Léo Grasset : Youtube réfléchit à des sanctions contre les deux vidéastes
Internet
Affaires Norman Thavaud et Léo Grasset : Youtube réfléchit à des sanctions contre...
Webedia suspend sa collaboration avec le youtubeur Norman Thavaud
Internet
Webedia suspend sa collaboration avec le youtubeur Norman Thavaud

Comme le rapporte l'AFP, le service de vidéos en ligne de Google a communiqué mercredi un chiffre impressionnant pour illustrer sa lutte contre contenus trompeurs sur le coronavirus postés depuis le début de la pandémie de Covid-19 : plus d'un million de vidéos ont ainsi été supprimées. Par la voix de son directeur produits Neal Mohan, Youtube souligne qu'elle donne la priorité à des sources "légitimes et fiables", telles l'Organisation mondiale de la santé. Le directeur produits se félicite des résultats ainsi obtenus : "Quand les gens cherchent les nouvelles ou des informations, ils obtiennent des résultats optimisés en termes de qualité, et non de sensationnalisme".

Mais Neal Mohan reconnaît dans le même temps que lutter contre la désinformation dans d'autres domaines s'avère plus ardu. "Pour le Covid, nous nous basons sur le consensus des experts des organisations de la santé (...). Mais dans la plupart des autres cas, la désinformation est plus difficile à évaluer".

Près de 10 millions de vidéos retirées chaque trimestre

Ce million de vidéos vues retirées depuis plus d'un an n'est rien comparé au travail de modération quotidien mené par l'entreprise. "Nous retirons près de 10 millions de vidéos par trimestre, dont la majorité n'atteignent même pas les dix vues", précise le responsable. Et de préciser : "En tout, entre 0.16% et 0.18% des visionnages concernent des contenus qui enfreignent nos règles". Enfin, Neal Mohan assure que contrairement à une idée reçue, les contenus problématiques ne constituent pas une forte source de revenus pour Youtube. "Ils érodent la confiance du public et des annonceurs", souligne-t-il.

l'info en continu
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais gagner"
TV
Manon ("Le meilleur pâtissier" 2022) : "Je ne me suis jamais dit que j'allais...
"C'est brutal !" : Claire Chazal annonce l'arrêt de "Passage des arts" sur France 2
TV
"C'est brutal !" : Claire Chazal annonce l'arrêt de "Passage des arts" sur France 2
Tristan Waleckx ("Complément d'enquête") : "Nous ne faisons que des sujets 'à emmerdes'"
Interview
Tristan Waleckx ("Complément d'enquête") : "Nous ne faisons que des sujets 'à...
Audiences : Quel bilan pour "Le meilleur pâtissier" saison 11 sur M6 ?
TV
Audiences : Quel bilan pour "Le meilleur pâtissier" saison 11 sur M6 ?
Netflix reste frileux à l'idée d'acheter des droits sportifs : "Nous ne voyons pas de manière de rentabiliser cet achat"
TV
Netflix reste frileux à l'idée d'acheter des droits sportifs : "Nous ne voyons pas...
Le producteur Franck Saurat est mort
TV
Le producteur Franck Saurat est mort