Coronavirus : Comment WhatsApp compte réduire drastiquement la circulation de fausses informations

Partager l'article
Vous lisez:
Coronavirus : Comment WhatsApp compte réduire drastiquement la circulation de fausses informations
WhatsApp
WhatsApp © Abaca
Le service de messagerie va limiter certaines possibilités à ses utilisateurs.

L'application veut mettre fin aux fake news ! Depuis le début de la propagation du coronavirus Covid-19 dans le monde et des diverses mesures de confinement prises par de nombreux pays, pléthore de fausses informations circulent sur les réseaux sociaux autour de l'épidémie. Afin de ralentir la viralité de ces informations erronées, Facebook, maison-mère de WhatsApp, a décidé de restreindre certaines fonctionnalités à ses utilisateurs.

À lire aussi
Baromètre des médias : Seuls 38% des 18-24 ans disent s'intéresser à l'actualité
Internet
Baromètre des médias : Seuls 38% des 18-24 ans disent s'intéresser à l'actualité
Twitter condamné à détailler ses moyens de lutte contre la haine en ligne
Internet
Twitter condamné à détailler ses moyens de lutte contre la haine en ligne
Le craquage du patron de Free, Xavier Niel, grimé en président de la République
Internet
Le craquage du patron de Free, Xavier Niel, grimé en président de la République
"Live présidentiel" : TF1 et "20 minutes" lancent une émission politique sur Facebook et Instagram
Internet
"Live présidentiel" : TF1 et "20 minutes" lancent une émission politique sur...

"Il est important que WhatsApp reste une application de conversation personnelle"

Fort de près de deux milliards d'utilisateurs dans le monde, le service de messagerie WhatsApp limitera désormais le transfert de messages dits viraux à un seul utilisateur. En janvier 2019, l'application avait déjà décidé de limiter le nombre de partages à cinq personnes maximum, déjà pour limiter la circulation de fake news. De plus, WhatsApp a marqué d'une double flèche les messages transférés plus de cinq fois d'un correspondant à un autre.

"Nous savons que de nombreux utilisateurs transfèrent des informations utiles, ainsi que des vidéos drôles, des 'mèmes' et des réflexions ou des prières qui ont de l'importance à leurs yeux", a indiqué Facebook hier. Et d'ajouter : "Toutefois, nous avons également remarqué une hausse significative des transferts, que les utilisateurs trouvent trop nombreux, et qui peuvent contribuer à la propagation de fausses informations. Nous pensons qu'il est important de ralentir la diffusion de ces messages pour que WhatsApp reste une application de conversation personnelle".

En France, depuis le début de l'épidémie, de nombreuses fausses informations ont circulé au sujet du coronavirus. Lundi, une carte du pays censée montrer le calendrier de déconfinement par zone territoriales a ainsi été partagée par de nombreux internautes et sur plusieurs réseaux sociaux. Le gouvernement avait alors dû démentir la véracité de ce document, assurant qu'il s'agissait d'un montage. Celui-ci faisait référence aux propos du Premier ministre, Edouard Philippe, la semaine dernière, qui avait évoqué un déconfinement progressif, sans donner aucune échéance.

l'info en continu
"Zone interdite" sur l'Islam radical : Ophélie Meunier "menacée" et placée sous protection avant diffusion
TV
"Zone interdite" sur l'Islam radical : Ophélie Meunier "menacée" et placée sous...
"Le journal du dimanche" recrute Catherine Nay, voix d'Europe 1
Presse
"Le journal du dimanche" recrute Catherine Nay, voix d'Europe 1
Concentration des médias : Echange tendu entre Maxime Saada et David Assouline sur CNews "chaîne d'opinion"
Politique
Concentration des médias : Echange tendu entre Maxime Saada et David Assouline sur...
"Face à Baba" : Jean-Luc Mélenchon accuse Cyril Hanouna de ne pas avoir respecté ses engagements
TV
"Face à Baba" : Jean-Luc Mélenchon accuse Cyril Hanouna de ne pas avoir respecté...
Salto : La plateforme française compterait 500.000 abonnés payants
SVOD
Salto : La plateforme française compterait 500.000 abonnés payants
Demi-finale de l'Euro de handball : Pourquoi Philippe Gardent ne commentera finalement pas le match sur TF1
Sport
Demi-finale de l'Euro de handball : Pourquoi Philippe Gardent ne commentera...