David Thomson : "J'ai décidé d'arrêter de travailler sur le djihadisme"

Partager l'article
Vous lisez:
David Thomson : "J'ai décidé d'arrêter de travailler sur le djihadisme"
David Thomson.
David Thomson. © Canal+
Le journaliste a reçu hier le prix du livre Albert Londres pour son ouvrage "Les revenants" (Le Seuil).

Ce mardi, David Thomson a reçu le prix Albert Londres pour son ouvrage d'enquête "Les Revenants", co-édité par Le Seuil et LesJours.fr. Dans son livre, le journaliste racontait les retours en France de djihadistes venus de Syrie et d'Irak. Après avoir reçu sa récompense, le reporter de RFI a confié à TéléObs qu'il ne souhaitait plus travailler sur ce sujet.

À lire aussi
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en forme, Europe 1 au plus bas
Audiences
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en...
"13 Heures" de TF1 : Marie-Sophie Lacarrau succède à Jean-Pierre Pernaut
TV
"13 Heures" de TF1 : Marie-Sophie Lacarrau succède à Jean-Pierre Pernaut
Audiences : "La Stagiaire" leader, début mitigé pour "Un homme ordinaire" sur M6, catastrophe pour TF1
Audiences
Audiences : "La Stagiaire" leader, début mitigé pour "Un homme ordinaire" sur M6,...

"Mon nom apparaît dans la moitié des dossiers terroristes en cours d'instruction"

"J'ai décidé d'arrêter de travailler sur cette thématique. J'estime que je l'ai épuisée journalistiquement, à mon niveau en tout cas", explique David Thomson, précisant qu'il a "essayé de comprendre comment on pouvait devenir djihadiste", mais qu'il ne veut "pas en faire un feuilleton, ni devenir trop tôt un vieil expert". Il poursuit : "Tous les gens qui travaillent sur ce sujet sont en effet happés tant la matière est radioactive". Le journaliste annonce qu'il va "quitter la France" et qu'il sera "prochainement correspondant pour RFI aux Etats-Unis."

Dans cet entretien, le reporter concède aussi que son ouvrage est "devenu une pièce majeure" pour la justice et l'administration. "Mon livre a été lu dans ces milieux... Pour ma part, j'ai toujours travaillé en anonymisant les témoignages. Pas parce que je considère que donner les noms est une façon de les glorifier mais parce que cela permet une plus grande liberté de parole", se justifie-t-il, notant que son nom "apparaît dans la moitié des dossiers terroristes en cours d'instruction". Il conclut : "Je ne voulais travailler qu'avec des sources primaires djihadistes. Mais par la force des choses, ces sources sont devenues des objets d'enquêtes pour la justice et l'administration."

David Thomson
David Thomson
Sur le même thème
l'info en continu
"Les comiques préférés des Français" : Laurence Boccolini débarque en prime le 10 octobre sur France 2
Programme TV
"Les comiques préférés des Français" : Laurence Boccolini débarque en prime le 10...
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Cyril Hanouna accuse les "dessins de 'Charlie Hebdo'" de "mettre de l'huile sur le feu"
TV
Cyril Hanouna accuse les "dessins de 'Charlie Hebdo'" de "mettre de l'huile sur le...
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Charlie Hebdo" : Les médias se mobilisent pour soutenir l'hebdomadaire menacé et défendre la liberté d'expression
Presse
"Charlie Hebdo" : Les médias se mobilisent pour soutenir l'hebdomadaire menacé et...
Audiences : Records en série pour "Apolline Matin", "Crimes et faits divers" et les jeux de France 3
Audiences
Audiences : Records en série pour "Apolline Matin", "Crimes et faits divers" et...
Vidéos Puremedias