Donel Jack'sman ("Incroyable talent") : "Comme début de carrière, c'est mieux que de commencer aux 'Z'amours'"

Partager l'article
Vous lisez:
Donel Jack'sman ("Incroyable talent") : "Comme début de carrière, c'est mieux que de commencer aux 'Z'amours'"
Donel Jack'sman se confie auprès de puremedias.com.
Donel Jack'sman se confie auprès de puremedias.com. © M6
L'humoriste s'est confié aujourd'hui auprès de puremedias.com.

Un nouveau visage sur M6. Ce soir, la Six lancera la saison 14 de "La France a un incroyable talent", présentée par David Ginola et produite par Fremantle France. Cette année, les talents devront de nouveau convaincre le jury composé de Sugar Sammy, Hélène Ségara, Marianne James et Eric Antoine. Mais en seconde partie de soirée, les fans du concours de talent auront l'occasion de découvrir un nouvel animateur pour incarner "La France a un incroyable talent, ça continue". Cette saison, Jérôme Anthony cède sa place à l'humoriste Donel Jack'sman qui débutera dès ce soir ses premiers pas en tant que présentateur. A cette occasion, il s'est confié auprès de puremedias.com.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

Propos recueillis par Florian Guadalupe.

puremedias.com : Pourquoi avoir accepté de rejoindre la famille "La France a un incroyable talent" ?
Donel Jack'sman :
J'ai trouvé ça cool comme aventure. Je voulais tester autre chose. Entrer dans la maison M6 était une chose qui me plaisait bien. Je ne savais pas si j'avais les capacités d'être un bon animateur. Pour moi, je ne suis pas un animateur mais un humoriste qui fait de l'animation. La première chose que je leur ai dite est : "Moi, je ne sais pas faire ça". Ils m'ont répondu : "Nous ne te prenons pas pour ça. Nous te prenons pour ce que tu es. Sois libre d'apporter ta touche d'humour et ton côté impertinent". J'ai alors accepté. Puis, j'ai été convaincu par Eric Antoine. Il est le premier qui m'a dit que M6 cherchait quelqu'un pour présenter l'émission de deuxième partie de soirée. Il m'a dit : "Tu ferais l'affaire". Je lui ai lâché : "Mais c'est une émission de ringards. C'est nul. Je ne regarde pas ça. Ca ne m'intéresse pas". Dans sa bienveillance, Eric en a parlé à M6. Lors du "Marrakech du rire", la chaîne m'a vu et m'a ensuite contacté. Donc, je dois beaucoup à Eric Antoine dans ma venue sur M6.

Ils ont dit
"Pour moi, un animateur, c'était rien. C'était quelque chose que je ne respectais limite pas"
Donel Jack'sman

Quel sera exactement votre rôle ?
Mon rôle est d'apporter de l'humeur et de l'humour dans cette deuxième partie de soirée. Je suis tout seul. Je ne suis pas avec le jury. Je suis en déambulation. Je vois les candidats avant et après les tours. Quand le jury les a fracassés psychologiquement, je les récupère. Quand le jury les a encensés, je dois être une espèce de catalyseur. J'aime ça. Je vois les choses que le jury ne voit pas. Cette année, les cinq golden buzzers, je les ai vus aux répétitions. J'étais content. Plus ça allait, plus je me disais que j'étais leur porte-bonheur (rires).

Votre rôle est donc de suivre les candidats de leur arrivée à la fin de leur aventure ?
Oui. Je les suis avec leur famille. Je vois les accompagnants. Je vois le stress. Je vois les attentes. Je ne pouvais pas rêver mieux comme émission pour commencer. Etant un mec de scène et un humoriste, être entouré de talents, c'est la meilleure émission. En coulisses, c'est comme une espèce de Cirque du Soleil. Il y a des gens qui s'entraînent partout. Comme début de carrière, c'est mieux que de commencer aux "Z'amours". (rires) Je ne veux pas manquer de respect à Bruno Guillon ou à Tex. Je pense qu'en studio fermé avec des équipes à lancer des sujets, je n'aurais pas été à l'aise. Là, je suis dans mon élément avec des caméras en plus.

L'animation est un exercice nouveau pour vous. Comment vous êtes-vous préparé ?
C'est un exercice inédit et très dur. Souvent, on ne se rend pas compte. Moi, le premier, je dénigrais ce métier. Pour moi, un animateur, c'était rien. C'était quelque chose que je ne respectais limite pas. En étant dedans, je me suis rendu compte que c'était vraiment du travail. C'est dur. Il y a de la répétition. Il y a des codes télés à connaître. Je ne suis pas en liberté comme sur la scène. C'est un peu frustrant pour les humoristes. Ma liberté, elle est sur scène. Là, elle est un peu bridée. Mais c'est un vrai métier. A tous les animateurs qui lisent cette interview, j'aimerais m'excuser. J'ai vraiment dénigré ce métier. Pour moi, vous étiez des escrocs.

Vous avez remplacé Jérôme Anthony. Est-ce qu'il vous a donné des conseils ?
Non. Malheureusement. Je n'ai pas pu voir Jérôme. Pour la première soirée, j'aurais bien voulu faire une sorte de passation de pouvoir avec lui. C'est quelqu'un que je ne connais pas personnellement mais je respecte son travail. Ca n'a pas pu se faire parce que je ne l'ai pas rencontré. J'ai lu des articles comme quoi j'aurais piqué sa place. Pas du tout. J'ai été choisi en juin. Jérôme avait déjà arrêté en janvier. J'aimerais bien le croiser un jour, mais c'est quelqu'un que je ne connais pas et qui n'a pas pu me donner de conseils pour la suite.

Ils ont dit
"Je trouve ça incompréhensible que je n'ai pas de golden buzzer"
Donel Jack'sman

Est-ce que vous regardiez cette émission avant ?
Honnêtement, non. Je l'avais déjà survolée. J'avais déjà vu des best-of. Mais je ne l'ai jamais regardée en entier, contrairement à "La France a un incroyable talent". Je n'avais jamais regardé la deuxième partie de soirée. J'espère que les gens ne feront pas comme moi. (rires)

David Ginola a le droit à un golden buzzer. Pourquoi n'en avez-vous pas ?
C'est bien que vous posiez cette question. Je trouve ça incompréhensible que je n'en ai pas. Je milite pour la saison prochaine. J'ai dit à M6 et à Fremantle : "Ce n'est pas normal que je n'aie pas de golden buzzer". Les quatre jurés ont en un. David en a un. Je pense que je pourrais avoir le droit d'en avoir un. Cette saison, il y a deux frères contorsionnistes qui viennent de Côte d'Ivoire. Quand je les ai vus, j'ai eu la chair de poule. Mais les quatre jurés et David avaient déjà utilisé leur golden buzzer. Si j'en avais eu un, je venais appuyer. C'est mon combat ! C'est la question la plus pertinente qu'on m'ait posée. Il me faut un golden buzzer l'année prochaine !

Il y a deux ans, Laura Laune, une humoriste, avait remporté le concours de talents. Est-ce qu'un comique peut de nouveau remporter cette émission ?
Je ne maîtrise pas bien les codes de cette émission. Personnellement, je penserais que non. L'humour n'est pas assez exceptionnel pour ce programme. Laura Laune et d'autres personnes ont démontré que l'incroyable talent se trouve partout. Pour moi, c'est une émission faite pour les circassiens. C'est fait pour des artistes qui s'entraînent 20 heures par jour. Je ne trouverais pas ça cool qu'un mec qui s'entraîne des heures et des heures perde face à une personne qui écrit des blagues et qui les répète que 4 heures dans la journée. Vu que tout est possible - et c'est ce qui est bien dans cette émission -, je pense que même un ventriloque peut gagner ! Tout le monde peut gagner. C'est le seul dernier télé-crochet comme ça. Il n'est pas fermé avec que des chanteurs, que des humoristes, que des danseurs. Là, c'est "Game of Thrones". C'est chaque famille arrive et chacun peut décrocher le trône de fer.

Pourtant, il semble que ce format ne corresponde pas aux "stand-uppeurs"...
Déjà, les journalistes et le public commencent à comprendre que le stand-up est une forme d'humour, qu'un mec avec un micro sur scène, c'est artistique. Moi, j'ai fait trois ans dans "On n'demande qu'à en rire" avec Catherine Barma et Laurent Ruquier. Pour l'avoir vécu, le format télé demande énormément d'intensité. Comme c'est un show, la télévision aime quand ça envoie. Ils aiment les perruques, ils aiment la musique. Ils aiment ce qui ne perd pas le téléspectateur. Du coup, le stand-up, si tu n'es pas excellent, les gens s'ennuient. L'humour dans cette émission n'a pas sa place si tu es juste moyen. Dans le stand-up, tu es obligé d'être excellent pour passer. C'est ça qui est dommage. Nous, on n'a pas le droit d'être moyen, alors qu'un circassien moyen ou juste bon peut passer une étape. Valentin, l'humoriste bègue, au-delà de son handicap, est excellent. Il a placé dix vannes. Sur les dix vannes, il en a entré huit. En termes d'humour, c'est exceptionnel. Et ce sont des vannes accompagnées d'applaudissements.

Ils ont dit
"Il manque un espace de liberté pour les humoristes à la télévision"
Donel Jack'sman

Il s'agit de votre retour à la télévision. Il y a quelques années, vous aviez participé à "On n'demande qu'à en rire" sur France 2. Est-ce que cela vous avait manqué ?
Non. J'avais eu des propositions qui ne m'avaient pas intéressé et qui n'étaient pas bonnes pour moi. Je n'y trouvais pas ma place, soit en chroniqueur, soit en sniper. On est aussi beaucoup dans l'air de l'animateur star. Et cet animateur aime s'entourer de plein de personnes, mais c'est toujours un peu lui qui tire son épingle du jeu. Donc ça ne m'avait pas intéressé. Là, être le patron de mon émission, je trouvais que c'était une assez bonne promotion. J'ai accepté pour ça.

En mai dernier, Catherine Barma avait annoncé à puremedias.com qu'elle travaillait sur un retour d'"On n'demande qu'à en rire". Aimeriez-vous participer de nouveau à cette émission ?
Si jamais l'émission revenait, sous conditions qu'elle me plaise, ce serait avec grand plaisir. Je ne reviendrai plus en candidat, bien évidemment. Si l'émission revient pour mettre à l'honneur des humoristes et pour faire découvrir de nouveaux artistes, ça peut me plaire. Mais il faudra qu'elle mette l'humour en avant sous toutes ces formes, que ce soit du one-man-show ou du stand-up. A ce moment, je pense que c'est une émission qui est nécessaire. Il manque aujourd'hui une vraie émission avec des talents d'humour. Il manque un espace de liberté pour les humoristes.

"On n'demande qu'à en rire" vous a fait connaître auprès du grand public. Cette émission sur M6 a-t-elle aussi vocation à booster votre carrière sur scène ?
Sur ma carrière, je ne suis pas sûr qu'en passant à la télévision, les gens vont se ruer pour remplir mes salles. Je n'y crois pas trop et je ne le fais pas pour ça. Je n'ai pas attendu la télévision pour commencer ma carrière. Mais, sans être naïf, je pense qu'en travaillant sur M6, je vais gagner un niveau supplémentaire en notoriété.

Ils ont dit
"On ne peut pas remettre en question les 25 ans de succès de Gad Elmaleh pour du vol de vannes"
Donel Jack'sman

Il y a quelques mois, Copy Comic avait révélé que Gad Elmaleh avait piqué l'une de vos vannes. Avez-vous eu un contact avec lui depuis ?
Je ne connais pas Gad Elmaleh. Je ne fais pas partie de ses partisans ou de ceux qui sont contre lui. Pour moi, c'est un artiste qui a fait beaucoup pour l'humour, même s'il a fauté. Je ne pardonne pas ça. Mais on ne peut pas remettre en question 25 ans de succès pour du vol de vannes.

Il s'est d'ailleurs expliqué à plusieurs reprises dans les médias depuis.
Il faut arrêter de l'acculer. C'est un grand garçon. Il a fauté. Il s'expliquera lui-même. Ce n'est pas un gars que je connais. Je ne l'ai jamais rencontré de ma vie. Juste, je le respecte pour sa carrière.

Et savez-vous qui se cache derrière Copy Comic ?
Je ne sais pas qui est ce mec-là. Mais ce n'est pas grave. Je m'en fous de ça aussi. Ce qu'il fait, c'est bien pour lui, c'est bien pour l'humour. On a besoin de ça. Ensuite, tout ce qui est du ressort des lanceurs d'alerte, ça me parle très peu. Il faut de tout dans ce monde. Il faut des Copy Comic, il faut des humoristes, il faut des mecs qui protègent les blagues, il faut des mecs qui volent les blagues. Il faut des policiers, des voleurs, des blancs, des noirs. C'est le monde comme il est fait.

Donel Jack'sman
Donel Jack'sman
Sur le même thème
l'info en continu
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour sur le coronavirus
Radio
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour...
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future mini-série de Harlan Coben pour Netflix
Séries
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future...
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
TV
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Radio
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
TV
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Radio
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Vidéos Puremedias