Droit voisin : Edouard Philippe fait pression sur Google pour qu'il fasse marche arrière

Partager l'article
Vous lisez:
Droit voisin : Edouard Philippe fait pression sur Google pour qu'il fasse marche arrière
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Edouard Philippe
Edouard Philippe © Abaca
Le Premier ministre a jugé hier à l'Assemblée nationale "inacceptable" la position adoptée par le géant américain du numérique.

Le Premier ministre monte au créneau. Hier, à l'Assemblée nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a réclamé fermement que Google négocie avec les éditeurs et les agences de presse la mise en oeuvre en France de la réforme européenne accordant des droits d'auteurs aux médias. Le chef du gouvernement a jugé "inacceptable" la position adoptée par le géant américain du numérique sur le droit voisin.

À lire aussi
Marine Le Pen recrute un ex-journaliste politique d'Europe 1 pour assurer ses relations avec la presse
Politique
Marine Le Pen recrute un ex-journaliste politique d'Europe 1 pour assurer ses...
Jordan Bardella, Adrien Quatennens, Aurore Bergé... Quels sont les politiques les plus invités dans les médias ?
Politique
Jordan Bardella, Adrien Quatennens, Aurore Bergé... Quels sont les politiques les...
CNews : Un ex-journaliste politique rallie Emmanuel Macron
Politique
CNews : Un ex-journaliste politique rallie Emmanuel Macron
"Je suis censurée pour avoir dit des vérités interdites" : Ségolène Royal ne digère pas son éviction de BFMTV
Politique
"Je suis censurée pour avoir dit des vérités interdites" : Ségolène Royal ne...

"C'est contraire à l'esprit et à la lettre de la directive"

Le 25 septembre dernier, Google a fait savoir qu'il refusait de payer les médias pour des extraits d'article et qu'il changera ses règles d'affichage de ses services, dont Google Actualités, pour contourner le droit voisin. Ainsi, par défaut, le site ne proposera plus d'extraits d'articles ou de photos miniatures dans son agrégateur de contenus, sauf si les éditeurs donnent leur autorisation. Toutefois, le moteur de recherche maintiendra les titres et les liens hypertextes. Pour les éditeurs qui accepteront, ces extraits s'afficheront sans qu'ils soient rémunérés.

"Imposer ainsi de manière purement unilatérale les règles du jeu et écarter toute place à la négociation, c'est contraire à la fois à l'esprit et à la lettre de la directive", a déclaré Edouard Philippe. Et d'ajouter : "Peut-être faut-il espérer que cette démarche de Google est une erreur d'appréciation et non une volonté d'engager une épreuve de force avec la France et surtout avec l'Europe". Il a conclu en invitant Google à engager "une négociation avec les éditeurs et les agences de presse".

"Ces géants sont très puissants"

Après l'annonce de la position de Google, Franck Riester, le ministre de la Culture, avait réagi auprès de l'AFP : "J'ai rencontré le patron de Google Actualités ce matin. Je lui ai fait passer un message très fort sur la nécessité de bâtir, avec les éditeurs et les agences de presse et les journalistes, des partenariats gagnant-gagnant. La réponse qu'il m'a apportée est une fin de non-recevoir. C'est inacceptable". Il avait reconnu que "ce combat est très complexe et très difficile" : "ces géants sont très puissants."

Pour rappel, le 24 juillet dernier, le Parlement français a voté la transposition du droit voisin, l'un des articles de la directive européenne sur le droit d'auteur. Ce droit prévoit que les plateformes telles que Google Actualités et Facebook devront mieux rémunérer les médias dont ils utilisent les contenus. Les Etats membres doivent transposer dans leur droit national la réforme européenne dans les deux années après la publication au journal officiel de l'Union européenne, soit jusqu'au 17 avril 2021. La loi adoptée en France exclut toutefois "les actes d'hyperlien ainsi que les mots isolés et les très courts extraits d'une publication de presse" du champ de la protection du droit voisin. La durée de ce droit a été fixée à deux ans, conformément à la directive européenne.

Edouard Philippe
Edouard Philippe
"L'angle que vous choisissez est absurde" : Edouard Philippe agacé par un sujet de "Complément d'enquête"
"C'était affreux" : Edouard Philippe ému en évoquant son "pire moment" à Matignon
France 5 : Quand Edouard Philippe prédisait dès 2018 la possible apparition d'"un virus qu'on n'a pas vu venir"
Gilets jaunes : "Un rêve érotique des chaînes d'infos" selon Edouard Philippe
Voir toute l'actualité sur Edouard Philippe
l'info en continu
"Un dimanche à la campagne" : Frédéric Lopez fait son retour sur France 2 le dimanche 23 octobre
Programme TV
"Un dimanche à la campagne" : Frédéric Lopez fait son retour sur France 2 le...
Audiences Netflix : "Dahmer" s'envole devant "L'impératrice", "Athena" résiste à "Blonde"
SVOD
Audiences Netflix : "Dahmer" s'envole devant "L'impératrice", "Athena" résiste à...
Jacques Legros : "Jean-Pierre Elkabbach a été ma plus grande déception professionnelle"
Interview
Jacques Legros : "Jean-Pierre Elkabbach a été ma plus grande déception...
Youtube : Mister V réussit sa reconversion dans la pizza
Internet
Youtube : Mister V réussit sa reconversion dans la pizza
Netflix : Ce formidable film qui a marqué toute une génération va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Netflix : Ce formidable film qui a marqué toute une génération va bientôt quitter...
"Addict" : Cécile Bois et Medi Sadoun héros d'une mini-série à compter du jeudi 27 octobre sur TF1
Programme TV
"Addict" : Cécile Bois et Medi Sadoun héros d'une mini-série à compter du jeudi 27...