Eric Bergaglia, patron d'Amazon Prime Video en France, dévoile sa stratégie

Partager l'article
Vous lisez:
Eric Bergaglia, patron d'Amazon Prime Video en France, dévoile sa stratégie
Eric Bergaglia, patron d'Amazon Video en France
Eric Bergaglia, patron d'Amazon Video en France © LinkedIn
Hier à 19h sur RTL, le patron d'Amazon Prime Video en France était l'invité des "Dessous de l'écran".

Hier soir à 19h dans "Les Dessous de l'écran" sur RTL, Philippe Robuchon et Benjamin Meffre recevaient Eric Bergaglia, le patron du service de SVOD d'Amazon, Amazon Prime Video, actif en France depuis décembre 2016.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences : Quel bilan pour la première semaine d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour la première semaine d'Eric Zemmour sur CNews ?

Ce dernier est notamment venu présenter la première série française estampillée Amazon, "Deutsch-les-Landes", portée par les actrices Marie-Anne Chazel et Sylvie Testud. Eric Bergaglia a précisé que le tournage de cette fiction produite en partenariat avec Newen ("Demain nous appartient", "Plus belle la vie") se déroulerait dans la région de Bordeaux avec une sortie prévue en fin d'année sur Amazon Prime Video. "C'est une nouvelle étape importante pour nous en France. Cela marque notre ambition de croître et d'avoir encore plus de contenus", a annoncé Eric Bergaglia, expliquant que son objectif était depuis le début de développer une offre de contenus "localisée" pour ses clients français.

Le patron d'Amazon Video a précisé que contrairement à "Marseille", la série de Netflix, "Deutsch-les-Landes" ne serait pas visible sur une chaîne de télévision française. Eric Bergaglia a par ailleurs laissé entendre que le géant américain n'avait pas intention de devenir lui-même producteur des fictions françaises diffusées sur sa plateforme vidéo. "On va plutôt chercher le contenu qui fait sens pour nos clients", a-t-il expliqué, lançant un appel aux producteurs français pour qu'ils viennent lui présenter des projets. Pour l'instant, Amazon France n'en a d'ailleurs pas d'autres à annoncer : "On n'a rien à annoncer à ce stade (...) On ne va pas se forcer à aller vite si on n'est pas convaincu que cela va être intéressant pour les clients", a justifié Eric Bergaglia.

"La concurrence pour le contenus, c'est sain"

Ce dernier a refusé de dévoiler le nombre d'abonnés en France d'Amazon Prime Video, ni son objectif de recrutement. Interrogé sur la nécessité de s'abonner d'abord à Amazon Prime, un service de livraison privilégiée de colis, pour pouvoir avoir accès à Amazon Prime Video, Eric Bergaglia a défendu ce modèle. "Contrairement à l'approche de certains de nos concurrents, nous voulons créer quelque chose d'un peu plus large qu'une offre vidéo. Amazon Prime est un tout". Le patron d'Amazon Prime Video en France a par ailleurs estimé qu'il n'y avait pas de bulle financière sur le marché des contenus, ni trop d'acteurs. "Trop d'acteurs non. Beaucoup d'offres oui (...) La concurrence pour le contenus, c'est sain. Ca impose une exigence de qualité", a-t-il estimé.

Eric Bergaglia ne craint pas non plus la volonté de France Télévisions de lancer son propre Netflix. "Il y a de la place pour tout le monde à partir du moment où l'offre fait sens. Peu importe qu'on parle de France Télévisions, d'Amazon ou d'autres, nous avons un ennemi commun : c'est le piratage", a-t-il esquivé, appelant les acteurs du contenu à créer une "grande alliance" pour lutter contre ce phénomène.

Ecoutez l'intégralité des "Dessous de l'écran" du dimanche 18 février 2018.

Amazon.com
Amazon.com
Prime Video Channels : Amazon lance une offre télé à la carte (MAJ)
Photos coquines : Jeff Bezos, PDG d'Amazon, accuse le "National Enquirer" de "chantage"
"Capital" : Amazon contre-attaque après la diffusion d'un reportage choc sur le gaspillage sur M6
Voir toute l'actualité sur Amazon.com
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Ludovic Carceles

Oui mais pour l'instant c'est du 4 euros par mois donc on en a pour notre argent. J'aimerais aussi voir la meme offre que celles des US pour 8-9 euros mais à mon avis on en est loin



Ysabel

ce qui nous fait à peut près 8 euros et quelques par mois, comme Netflix et moins d'ocs, ca reste intéressant pour tout ce qui y est proposé



Ludovic Carceles

Le prix est bien différent aussi, plus de 100 euros.



Ysabel

J'ai eu l'occasion de jeter un coup d'oeil à l'amazon prime des US..... et bien quand ce sera la même chose en France je m'abonnerai, pas avant !



wilko

Whow, une série avec Marie-Anne Chazel et Sylvie Testud, c'est sur que ça va ramener du monde ! haha, non mais qui sont les principaux clients d'Amazon, et surtout d'Amazon Prime les 20/30 ans, c'est pas avec ce genre de casting qui vont satisfaire et amenés de nouveaux clients, c'est Amazon Prime Video, un service de streaming vidéo en ligne sur internet, pas TF1 !



Nina Ritchie

C'était ironique ...



Pfff

Tout le monde n'a pas non plus les moyens d'aller en vacances six fois par an. Il est pas interdit de faire des choix... ou de preferer pirater et de favoriser l'emergence de la tele poubelle qui coute rien à produire, disons les choses

M'enfin c pas bien grave



Pfff

Sauf que ça n'est pas son domaine de compétences et qu'il n'aura rien à repondre



Sanmibor

"Notre ennemi commun c'est le piratage"
C'est bien mignon mais tout le monde ne peut pas se payer un abonnement à la fois à Netflix, Amazon et la future plate-forme Disney pour avoir accès à tous les contenus.
Si le piratage est en baisse dans la musique, c'est notamment car le catalogue des sites de streaming type Deezer ou Spotify est quasiment complet.. Il faut des offres plus fournies.
A noter que Amazon possède du bon contenu comme la très bonne série The Man in The High Castle et surtout l'excellente emission The Grand Tour avec les anciens presentateurs de Top Gear



Deal With It

Si la concurrence sur les contenus peut permettre d'améliorer la qualité alors ok.



Nina Ritchie

Est ce que les talentueux et tellement impertinent et sans concessions journalistes de RTL lui ont posé des questions sur la possibilité de faire des série crée par Amazon sur des grands groupes internationaux qui ne paient quasiment pas d'impot en France avec toutes les conséquences que cela comporte ...



Box office story

Plutôt crever que de regarder une série de Amazon, j'exècre cette entreprise. Un téléfilm avec Marianne Chazel ? la belle affaire !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"In the Dark" : RMC Story lance la mini-série britannique ce soir
Programme TV
"In the Dark" : RMC Story lance la mini-série britannique ce soir
Premières séances : "Hors Normes" démarre fort devant "Abominable", "Terminator" au plus bas
Cinéma
Premières séances : "Hors Normes" démarre fort devant "Abominable", "Terminator"...
"Le bêtisier des Camille(s)" : Camille Lacourt devient animateur dès ce soir sur NRJ 12
Programme TV
"Le bêtisier des Camille(s)" : Camille Lacourt devient animateur dès ce soir sur...
Stéphane Plaza invité d'"Alice Nevers" sur TF1 !
Séries
Stéphane Plaza invité d'"Alice Nevers" sur TF1 !
La France insoumise boycottera CNews tant qu'Eric Zemmour sera à l'antenne
Politique
La France insoumise boycottera CNews tant qu'Eric Zemmour sera à l'antenne
"Escape : 21 jours pour disparaître" bascule sur RMC Story pour sa saison 2 dès le 14 novembre
Programme TV
"Escape : 21 jours pour disparaître" bascule sur RMC Story pour sa saison 2 dès le...
Vidéos Puremedias