Financement de la culture : Les télécoms réclament une participation des géants américains

Partager l'article
Vous lisez:
Financement de la culture : Les télécoms réclament une participation des géants américains
Eric Schmidt, Président exécutif de Google
Eric Schmidt, Président exécutif de Google © Abaca
Le 27 juin dernier, la Cour de justice de l'Union européenne a choisi de maintenir la taxe Copé.

L'exaspération est palpable. Depuis 2009, les opérateurs français (SFR, Orange, Free et Bouygues Telecom) sont soumis à la taxe dite "Copé", un impôt prélevé sur leur chiffre d'affaires ayant pour but de financer en partie la télévision publique après la suppression de la publicité en soirée. Les télécoms espéraient que cette taxe soit supprimée mais le 27 juin dernier, la Cour de justice de l'Union européenne ne leur a pas donné raison.

À lire aussi
La porte-parole du ministère de l'Intérieur se lance sur Twitch
Internet
La porte-parole du ministère de l'Intérieur se lance sur Twitch
Twitch : Après François Hollande et Jean Castex, Samuel Etienne va inviter un représentant de chaque famille politique
Internet
Twitch : Après François Hollande et Jean Castex, Samuel Etienne va inviter un...
François Hollande tacle sur Twitch la chanson sur les gestes barrières de McFly et Carlito
Internet
François Hollande tacle sur Twitch la chanson sur les gestes barrières de McFly et...
BFMTV se lance sur Twitch
Internet
BFMTV se lance sur Twitch

Selon Le Figaro, les télécoms verseraient 27% des 1,7 milliard d'euros de taxes et subventions destinées au financement de la culture, ils lancent donc un appel à l'Etat français et à la Commission européenne de Bruxelles pour que les géants américains de l'internet tels que Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft mettent enfin la main à la poche. Ils souhaitent entre autres que ces acteurs ne soient pas favorisés et qu'ils soient soumis "à la même réglementation et fiscalité que les acteurs nationaux".

"Il y a une très forte asymétrie"

Pierre Louette, le directeur général adjoint d'Orange, affirme que les grands acteurs américains du web ont une contribution qui "proche de zéro en France", notamment parce qu'ils bénéficient d'une optimisation fiscale. "Nous, opérateurs télécoms, sommes considérés comme une base taxable. Et nous sommes face à de nouveaux acteurs qui ont mis en place un système d'optimisation fiscale qui fait que leur base taxable échappe au pays. Il y a une très forte asymétrie", déplore Pierre Louette. "Nous voudrions qu'ils se comportent comme des acteurs d'écosystème responsables et non en moissonneuses batteuses mondiales dont une partie des profits vont dans des paradis fiscaux", lâche-t-il.

Une étude du cabinet Roland Berger pour la fédération française des télécoms indique que ces sociétés n'ont payé que 37,5 millions d'euros en 2011 en France au lieu des 830 millions envisageables "si leurs activités de production avaient été soumises aux règles de marché locales, sans aucune optimisation fiscale".

l'info en continu
"Archives secrètes" : Laurent Delahousse à la tête d'une nouvelle collection documentaire sur F3 le vendredi 14 mai
Programme TV
"Archives secrètes" : Laurent Delahousse à la tête d'une nouvelle collection...
"Mention particulière : Bienvenue dans l'âge adulte" : TF1 diffuse la suite de son téléfilm à succès le lundi 10 mai
Programme TV
"Mention particulière : Bienvenue dans l'âge adulte" : TF1 diffuse la suite de son...
Nicolas Dupont-Aignan dénonce "le reportage de propagande" de RMC Story contre Didier Raoult
Politique
Nicolas Dupont-Aignan dénonce "le reportage de propagande" de RMC Story contre...
"L'école de la vie" : France 2 lance sa série produite par Nagui et avec Guillaume Labbé ce soir
Programme TV
"L'école de la vie" : France 2 lance sa série produite par Nagui et avec Guillaume...
"Au tableau !" reviendra pour la présidentielle de 2022
TV
"Au tableau !" reviendra pour la présidentielle de 2022
M6 : Stéphane Rotenberg animera "Domino Challenge"
TV
M6 : Stéphane Rotenberg animera "Domino Challenge"
Vidéos Puremedias