France Télévisions : Les syndicats rejettent le plan de départs

Partager l'article
Vous lisez:
France Télévisions : Les syndicats rejettent le plan de départs
France Télévisions
France Télévisions © BARBEREAU Bernard - FTV
Le projet prévoyait la suppression nette de 900 postes d'ici à 2022, sur une base volontaire et sous la forme d'une rupture conventionnelle collective.

Delphine Ernotte a un nouveau (gros) caillou dans sa chaussure. Une semaine après avoir sorti tambours et trompettes pour célébrer l'attribution des droits des Jeux olympiques 2024 au groupe audiovisuel public, la patronne de France Télévisions se trouve dans l'embarras. Ce lundi, le syndicat FO de France Télévisions a annoncé à l'AFP qu'il ne signera pas le projet de rupture conventionnelle collective du groupe. C'est le troisième syndicat à rejeter le projet, auquel le SNJ et la CGT, syndicat majoritaire, sont également opposés.

À lire aussi
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique, "MacGyver" faible sur M6
Audiences
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique,...
"Un dîner presque parfait" : Excédé, un candidat met ses invités à la porte
TV
"Un dîner presque parfait" : Excédé, un candidat met ses invités à la porte
Thierry Ardisson quitte C8
TV
Thierry Ardisson quitte C8

La loi requérant l'accord de 50% des organisations syndicales, le projet, qui prévoit la suppression nette de 900 postes d'ici 2022, sur une base volontaire et sous la forme d'une rupture conventionnelle collective, est donc rejeté. "Nous avions négocié ce texte et nous avions obtenu pas mal d'avantages pour les salariés mais la direction ne veut pas organiser de référendum et FO ne peut pas assumer cette responsabilité. Le texte est mort", a déclaré Eric Vial, secrétaire général de FO-médias, à l'AFP. De son côté, contacté par l'AFP, le groupe France Télévisions n'a pas souhaité faire de commentaire.

400 millions d'euros d'économie d'ici 2022

Syndicat majoritaire à France Télévisions (avec plus de 40% des voix, ndlr), la CGT avait quitté la table des négociations dès le mois de janvier. Depuis, le syndicat, fermement opposé à la suppression de 900 postes, a dénoncé "une casse sociale sans précédent". Vendredi, c'est le SNJ (15,9% des organisations syndicales de France Télévisions) qui avait annoncé qu'elle ne signerait pas le texte. "Le SNJ a joué le jeu de la négociation jusqu'au bout du processus, mais le texte final a été considéré comme non signable en l'état. Négocier dans notre esprit, ne veut pas dire partager la logique et la stratégie de la direction !", avait déclaré le syndicat dans un communiqué.

Contactée par puremedias.com, la direction de France Télévisions maintient qu'elle ne fait pour l'heure aucun commentaire, "tous les syndicats ne s'étant pas prononcés". Si l'accord est ouvert à signature jusqu'à demain, après report du délais initialement prévu vendredi dernier, il ne fait plus aucun doute, en l'état, qu'il sera rejeté. Un coup dur pour la direction, qui avait mis en place ce projet de rupture conventionnelle collective pour amincir, mais aussi rajeunir, sa masse salariale alors qu'elle est contrainte, par le gouvernement, de dégager 400 millions d'euros d'économie, selon un chiffre évoqué par Delphine Ernotte elle-même l'été dernier, d'ici 2022.

Quelle solution de repli ?

La direction de France Télévisions va donc devoir s'atteler à trouver une solution de repli. Plusieurs options s'offrent à elle, dont la négociation d'un nouveau plan, ce qui implique de tout reprendre à zéro. Elle pourrait aussi se résoudre à procéder à des départs contraints, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui, ou poursuivre la politique de non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Gneu.

AU BOULOT LES FEIGNASSES !!!



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Itinéraire d'une maman braqueuse" : Cécile Rebboah héroïne d'un téléfilm pour TF1
TV
"Itinéraire d'une maman braqueuse" : Cécile Rebboah héroïne d'un téléfilm pour...
"Meurtres au paradis" : La saison 8 arrive ce soir sur France 2
Programme TV
"Meurtres au paradis" : La saison 8 arrive ce soir sur France 2
"Game of Thrones" : Les Chinois devront attendre avant de découvrir l'épisode final
Séries
"Game of Thrones" : Les Chinois devront attendre avant de découvrir l'épisode final
Arrêt d'"Entrée libre" : Le producteur "déclenche un contentieux" avec France Télévisions
TV
Arrêt d'"Entrée libre" : Le producteur "déclenche un contentieux" avec France...
Un syndicat CGT accusé d'avoir refusé de distribuer "Le Point", "Marianne", "Paris Match" et "Valeurs actuelles"
Presse
Un syndicat CGT accusé d'avoir refusé de distribuer "Le Point", "Marianne", "Paris...
"Mon invention vaut de l'or" : M6 lance son nouveau concours aujourd'hui à 18h40
Programme TV
"Mon invention vaut de l'or" : M6 lance son nouveau concours aujourd'hui à 18h40
Vidéos Puremedias