Sandrine Quétier : "J'assume complètement mon image people"

Partager l'article
Vous lisez:
Sandrine Quétier : "J'assume complètement mon image people"
Entretien avec l'animatrice de "50 Minutes Inside", actuellement à Monaco. Elle évoque la version spéciale de l'émission pour les vacances d'été, mais aussi le retour du Plus Grand Quizz de France, et les déboires de la presse people.

En direct de Monte-Carlo. Six ans après son arrivée sur TF1, tout va bien pour Sandrine Quétier. L'animatrice, habituée à la co-présentation, a fait ses premiers pas en solo en fin d'année dernière avec Le plus grand quiz de France, une expérience qu'elle renouvellera à la rentrée. Elle est toujours aux commandes de 50 Minutes Inside, chaque samedi sur TF1 à 18h55, en compagnie de Nikos Aliagas, et ne manque pas de projets.

A Monaco pour assurer la promotion de 50mn Inside, Sandrine Quétier a accordé un entretien à quelques médias, dont Ozap. Elle dévoile les changements que les téléspectateurs découvriront dans la formule estivale du magazine, notamment des interviews exclusives, et fait part de sa volonté de ne surtout pas se cantonner à un seul rôle à la télé. L'animatrice partage également sa vision du people, en perte de vitesse selon elle s'il n'est pas accompagné d'un angle fort, et évoque le format court Fritkot, qu'elle tourne en Belgique, et qui lui a permis d'ajouter une corde à son arc.

« 50 Minutes Inside continue cet été »



50 Minutes Inside continue pour l'été. Y aura-t-il une évolution de la formule ?
Oui ! Il y a une formule spéciale, à partir du 10 juillet. On a une équipe qui est dédiée, ce n'est pas du best of. On va faire des portraits croisés, revenir sur des grandes histoires d'amour, et on a également choisi de suivre des personnalités sur leur lieu de vacances. On va aller à Miami, à Ibiza, à Marrakech, dans tous les endroits où il y a du champagne et des paillettes, par le prisme d'une personnalité. On va revenir sur les grands événement people de l'année, et on a des interviews exclusives d'Angelina Jolie qui va se tourner à la fin du mois, et de Will Smith et de son fils à l'occasion de la sortie de Karate Kid. On aura du frais.

En termes d'événement people, quel est celui qui vous a le plus marqué cette année ?
Il y a la mort de Michael Jackson, quand même. On arrive bientôt à l'anniversaire de sa disparition. Je crois que pour moi, ça a été la douche froide. Vraiment. Tout d'un coup on vit un truc un peu irréel, on se dit que ce n'est pas possible...

Vous n'avez pas peur de vous enfermer dans ce rôle d'animatrice people ?
En fait, j'assume complètement cette image, parce qu'elle n'est qu'une partie de mes activités. Je présente une émission qui s'appelle Link, la vie en face, qui est un magazine de société où on vient en aide via Facebook à des gens qui sont dans des situations problématiques à un moment de leur vie. Il y a Les 100 plus grands..., qui est une émission de divertissement pur et dur avec Christophe Dechavanne. Il y a Du Beau, Du Bon, Du Bien-être, une hebdomadaire sur l'art de vivre que je présente sur la chaîne Odyssée. Il y a la série que je tourne en Belgique, qui s'appelle Fritkot, et qui revient pour une deuxième saison. Donc je fais énormément de choses, et j'assume chaque facette, y compris celle d'amie des people.

« "Le Plus Grand Quizz" repart à la rentrée »



Donc vous recherchez à avoir plusieurs cordes à votre arc...
C'est exactement ça. Je fais ce métier depuis une dizaine d'années, et je ne veux surtout pas me spécialiser dans un truc. Parce que tout m'intéresse, a priori. Justement, on a un métier qui est génial parce qu'on peut toucher à plein, plein de choses, donc moi je ne veux pas me cantonner à un seul sujet. Sinon j'aurais peur de m'ennuyer, et je n'ai pas non plus envie d'être dans une case.

C'est dans cette démarche que s'est inscrite la présentation du Plus grand quiz de France ?
Aussi, oui, et on repart à la rentrée. Mais ce n'est pas une démarche. Je ne me dis pas « Tiens, ça c'est très différent des autres choses, donc je vais le faire ». Le challenge est génial parce que, pour la première fois, TF1 allait en province à la rencontre des gens, qu'il y a un vrai truc de proximité, et c'est vrai que moi, j'aime bien les gens. Il y a une ambiance colo parce que tu pars pendant trois semaines sur les routes de France en bus, et ça, c'est assez sympa, et le quizz de culture générale est plutôt sympathique. Ca a bien marché, donc là on repart à la fin du mois d'août, dans quatre ou cinq villes, on ne sait pas encore exactement...

Avec 15..000 nouvelles questions à apprendre par coeur ?
Voilà, et les réponses qui sont sur Internet. Et ça c'est vraiment un moment où je me suis éclatée.

Et c'est aussi la première fois qu'on vous voyait en prime, seule...
Sur TF1, oui. Parce que sur M6, j'en ai fait un paquet !

C'était pour vous un cap à passer, vis-à-vis de votre direction ?
Oui, je pense. Je pense que pour eux, il y avait peut-être un grand test - même si j'ai leur confiance. Ca prouvait que je fais partie des gens sur qui ils comptent, et c'est plutôt agréable. En même temps, je n'étais pas en terrain inconnu, puisque j'étais avec Christophe Dechavanne, et que c'est lui qui m'a fait venir sur TF1. Donc voilà, ça restait en famille.

« Je pense que le people pour le people a vécu »



La presse people n'est pas en grande forme en ce moment. C'est quoi, la recette de 50mn Inside dans ce contexte ?

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1
TV
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1


Effectivement, ça ne va pas très fort. Je pense que le people pour le people a vécu, maintenant il faut un angle vraiment intéressant. De notre côté, depuis un an et demi-deux ans, on parle plus largement des gens qui font l'actualité. Exemple, le week-end dernier, on a parlé des trois enfants qui ont sauvé une femme et un bébé des flammes. C'est peut-être un peu prétentieux à dire, mais on essaie de faire un mélange entre Paris Match et Vanity Fair. Donc il peut y avoir des politiques, s'ils sont dans l'actu, des people bien sûr, et puis il y a du fait divers aussi.

A propos des people, on a l'impression qu'il y a une vulgarisation de la peoplisation, si je peux me permettre, avec beaucoup de gens, notamment issus de la télé-réalité, qui deviennent célèbres. Quel regard vous portez là-dessus ?
Oui... Ce sont des gloires éphémères. Je pense que people pour people, on se casse vite les dents et que voilà, il y en a qui malheureusement en font les frais. Je pense à... Non, Loana c'est un peu différent parce que c'est l'une des seules qui a réussi à tirer son épingle du jeu, mais à des gloires éphémères... Moi, ce n'est pas ma tasse de thé. Maintenant, les gens ont le droit d'exister, d'avoir leur minute de gloire si ça leur fait plaisir. Mais je ne crois pas que ce soit la meilleure façon de l'acquérir.

« Si je me retrouve dans la presse people ? Je ne serai pas ravie... »



On parlait de vacances, qu'est-ce que vous allez faire pendant les vacances ?
Eh bien moi je serai en famille avec mes enfants, au bord de la mer quelque part, je ne sais pas encore précisément où. A base de on va à la plage avec les enfants, pique-nique le midi, soirées en famille, quelques copains éventuellement.

Et si vous vous retrouvez dans la presse people ?
Ah bah je ne vais pas être contente, forcément. Je ne suis pas ravie, ravie, parce que je ne fais rien pour. J'ai un métier public, je fais partie entre guillemets des people, des personnalités, comme tu veux, mais je ne fais rien pour être dans la presse people. Mais je ne suis pas très intéressante...

En maillot de bains sur la plage, ça fait toujours un bon dossier...
Ah oui, le shoot sur la cellulite... Bin voilà, j'aurais mon shoot sur la cellulite. Mais je ne serai pas ravie.

Vous avez l'air très épanouie, est-ce qu'il vous reste des rêves professionnels à réaliser ?
Ah oui, bien sûr. Il y en a plein ! J'ai commencé à jour la comédie pour la Belgique, dans Fritkot, qui cartonne, et là on est en passe d'en faire un téléfilm. Comédie! a racheté des épisodes, donc ça va être diffusé en France. Donc ça, ça m'éclate. Je trouve l'idée géniale. Et en parallèle à ça, j'ai une grande frustration, mais je pense que c'est trop tard maintenant, qui est qu'avant de faire de la télé, je faisais de la musique, je chantais, j'avais un groupe de rock. Et c'est vrai que pour la télé, j'ai laissé un peu tomber ça, et si je reviens maintenant, on me dira « Encore une animatrice qui veut faire son truc, nianiania »... Donc je chante dans ma salle de bains, mais je chante quand même.

Et le succès de Fritkot en Belgique, ça n'a pas donné envie à TF1 de vous donner votre chance dans une fiction ?
Non, pas encore !

Et ça vous dirait ? Vous vous voyez en vétérinaire, femme flic... ?
Non plus !

Ou jouer dans Joséphine, ange gardien ?
Non, non, il y en a qui le font très bien ! C'est pour ça que ça me va bien Fritkot, parce que c'est complètement barré. C'est un format court qui tourne autour d'une baraque à frites, où tous les personnages sont déjantés. Je joue un personnage odieux, bête comme ses pieds, et c'est que du bonheur.

« Je suis une adepte de la zappette »



En tant que téléspectatrice, qu'est-ce qui vous parle à la télé ?
Alors moi, ce que je regarde... Hannah Montana, avec ma fille. Les Sorciers de Waverly Place... Zac Efron. Voilà. Je connais tous les titres de Miley Cyrus par coeur, je n'en peux plus ! Je n'en peux plus ! J'ai envie de péter ma télé. Les Totally Spies aussi, ça j'aime bien... Sinon je regarde pas mal de films... En fait, je regarde de tout, je suis une adepte de la zappette. Je regarde pas mal de films, j'aime bien l'émission de Ruquier, un bout de Grand Journal, un bout du 20 Heures de TF1. Je fais partie de la génération des gens qui zappent. Mais je n'arrive pas à me fidéliser sur un programme où je me dis « Ah la la, il faut que je rentre à la maison pour regarder ». Mais comme beaucoup de gens maintenant, je crois. Je suis fan de séries aussi. La dernière saison de Lost, là, ça me rend très triste qu'il n'y en ait plus d'autre. J'adore des séries comme Entourage. Je suis fan. Les Experts, tout ça... Je surfe un peu.

La presse people est souvent poursuivie en justice. C'est arrivé à 50mn Inside ?
En quatre ans jamais. Parce que justement, on ne va pas sur le terrain de la vie privée et des choses trash. On n'a pas d'images volées, et à chaque fois qu'un journaliste avance un truc, c'est qu'il sait qu'il peut défendre son info. On fait très attention à ça.

Justement, que pensez-vous des critiques envers les personnalités qui ouvrent par exemple les portes de leur maison à la presse, puis qui font des procès quand ils sont victimes de paparazzi ?
Les gens mettent tout dans le même panier. Ils estiment que si on accepte de donner une interview à Gala ou Paris Match, ça veut dire que Voici a le droit d'aller te shooter sur la plage avec tes enfants. En même temps, j'ai envie de te dire, si tu ne montres rien du tout à aucun magazine people, tu as plus de légitimité pour attaquer. Mais c'est là que c'est un peu pernicieux. Il y a des "coups" qui sont faits comme ça, et après les journaux se croient tout permis. Mais après, à toi de ne pas accepter les coups, de ne pas rentrer dans le système, même si à un moment, ça t'arrange.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Scènes de ménages" : Un nouveau prime time pour la série de M6 le 7 novembre
Programme TV
"Scènes de ménages" : Un nouveau prime time pour la série de M6 le 7 novembre
Netflix a regagné des abonnés au 3e trimestre mais reste prudent pour l'avenir
SVOD
Netflix a regagné des abonnés au 3e trimestre mais reste prudent pour l'avenir
Comparaison polémique entre voile et "uniforme SS" : Olivier Galzi pris à partie par un de ses invités sur LCI
TV
Comparaison polémique entre voile et "uniforme SS" : Olivier Galzi pris à partie...
"Le prix du silence" : RMC Story lance la série britannique le 6 novembre
Programme TV
"Le prix du silence" : RMC Story lance la série britannique le 6 novembre
Audiences : Faible retour pour "Ca ne sortira pas d'ici" sur France 2, record pour "C dans l'air" sur France 5
Audiences
Audiences : Faible retour pour "Ca ne sortira pas d'ici" sur France 2, record pour...
Audiences access 20h : Record pour "C'est Canteloup", "Le 20h, le mag" en forme, "Passage des arts" et "Clique" faibles
Audiences
Audiences access 20h : Record pour "C'est Canteloup", "Le 20h, le mag" en forme,...
Vidéos Puremedias