iTELE : Pour Laurence Ferrari, les grévistes ont "détruit l'outil de travail"

Partager l'article
Vous lisez:
iTELE : Pour Laurence Ferrari, les grévistes ont "détruit l'outil de travail"
Laurence Ferrari sur Europe 1 ("Village Médias") © EUROPE 1
Il y a un an, la journaliste avait refusé de se joindre au mouvement de grève à iTELE.

Triste anniversaire dans le quartier du Point du Jour. Il y a encore un an, les grévistes d'iTELE battaient le pavé devant les locaux des chaînes gratuites du groupe Canal+, situés dans ce quartier d'affaires de Boulogne-Billancourt. À l'issue de ce qui avait été la plus longue grève de l'audiovisuel depuis 1968, plus des deux tiers de la rédaction avaient quitté le navire. Quelques mois plus tard, CNEWS voyait le jour, s'appuyant sur la présence d'une maigre équipe résiduelle et des rares figures de l'antenne encore présentes, à l'image de Laurence Ferrari.

À lire aussi
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
TV
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Séries
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"

"On a fait le deuil de l'histoire d'iTELE"

Depuis la rentrée, celle qui est également joker d'Yves Calvi dans "L'info du vrai" sur Canal+ est désormais à la tête d'une tranche quotidienne de deux heures sur CNEWS. Reçue ce matin par Philippe Vandel dans "Village Médias" sur Europe 1, la journaliste a été invitée à revenir sur la grève massive, une "période de destruction" selon elle, qui avait secoué iTELE. À l'époque, elle s'était positionnée comme "solidaire" des grévistes tout en s'abstenant de s'engager à leurs côtés.

"On est sept mois plus tard. C'est une autre rédaction, un autre format, un autre concept" a déclaré la journaliste, évoquant "une phase de reconstruction". Selon elle, CNEWS et iTELE sont "deux histoires différentes". "On a fait le deuil de celle d'iTELE" ajoute-t-elle ensuite, arguant que cela a été "extrêmement douloureux". Laurence Ferrari assure ensuite à Philippe Vandel qu'elle ne "regrette pas" de ne pas avoir fait grève. "Je suis restée fidèle à mes convictions" explique ainsi la journaliste.

Fidèle au "droit d'informer"

"J'estime que le droit d'informer est extrêmement important. Je soutenais les motifs de la grève, je ne l'ai jamais faite et je ne le ferai pas non plus" assure-t-elle. La journaliste explique ensuite que l'on peut "être attaché à l'indépendance d'une rédaction" sans faire la grève. "Faire la grève, c'est détruire l'outil de travail" lâche-t-elle, estimant que le résultat de la grève à iTELE, c'est qu'"on a détruit l'outil de travail". puremedias.com vous propose de visionner cette séquence.

Sur le même thème
l'info en continu
Dieudonné banni de Facebook et Instagram
Internet
Dieudonné banni de Facebook et Instagram
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Internet
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche prochain" au plus bas
Audiences
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche...
Audiences : "Dalida" leader sur TF1 devant "Commissaire Montalbano", "Amélie Poulain" au million sur Arte
Audiences
Audiences : "Dalida" leader sur TF1 devant "Commissaire Montalbano", "Amélie...
"Scream" : Courteney Cox de retour pour le cinquième opus
Cinéma
"Scream" : Courteney Cox de retour pour le cinquième opus
France Pierron et Virginie Sainsily (ex-BFMTV) rejoignent "L'Equipe du soir"
TV
France Pierron et Virginie Sainsily (ex-BFMTV) rejoignent "L'Equipe du soir"
Vidéos Puremedias