Jean-Marc Morandini "provisoirement en retrait de l'antenne" d'Europe 1 (officiel)

Partager l'article
Vous lisez:
Jean-Marc Morandini "provisoirement en retrait de l'antenne" d'Europe 1 (officiel)
Jean-Marc Morandini, Europe 1.
Jean-Marc Morandini, Europe 1.
La station soutient son animateur et continuera à collaborer avec lui à la rentrée.

Une mise à l'écart "provisoire". Alors que les rumeurs annonçaient son licenciement la semaine dernière, Europe 1 surprend et annonce dans un communiqué que Jean-Marc Morandini, qui y officie depuis 2003, reste bel et bien salarié de la station et qu'il continuera de travailler pour elle la saison prochaine. Seul changement, il ne sera pas derrière le micro à la rentrée pour reprendre les commandes du "Grand direct" de 9h à 12h.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

Un "commun accord"

"Fidèle à l'antenne d'Europe 1 depuis 15 ans avec toujours d'excellentes audiences, Jean-Marc Morandini est aujourd'hui confronté à des accusations qu'il conteste fermement. Après que Jean-Marc (a) porté plainte et afin qu'il soit libre de ses propos, d'une part, de préserver la sérénité de la rentrée de la station, d'autre part, nous avons décidé d'un commun accord que Jean-Marc allait se mettre provisoirement en retrait de l'antenne", explique ainsi la station dans un communiqué.

"Jean-Marc Morandini demeure salarié d'Europe 1 et il accompagnera la station pour la production du 'Grand direct des médias' qui sera animé pendant son absence par Thomas Joubert", poursuit même Europe 1. S'il n'est plus derrière le micro, le journaliste sera donc toujours impliqué dans la fabrication du rendez-vous média de la station, qui décidera "avec Jean-Marc de la date de son retour à l'antenne".

"Ils sont à mes côtés depuis le premier jour"

Si la mise à l'écart de l'animateur n'est pas une surprise, sa collaboration à la production du "Grand Direct des médias" est plus étonnante. Depuis quinze jours, Jean-Marc Morandini est en effet au coeur d'une tempête médiatique suite aux révélations du magazine Les Inrocks sur ses pratiques douteuses en matière de casting. Pour autant, lors d'une conférence de presse surréaliste la semaine dernière, il avait assuré avoir le soutien de ses directions.

"Ils sont à mes côtés depuis le premier jour de cette attaque minable et ils n'ont pas cédé aux pressions de ceux qui veulent me faire taire", a-t-il déclaré, citant "Arnaud Lagardère, Jean-Paul Baudecroux, Vincent Bolloré, Denis Olivennes, Fabien Namias, Maryam Salehi et toutes celles et tous ceux qui (lui) ont témoigné leur confiance et ont compris ce qui se tramait".

Plusieurs plaintes en cours

Si Europe 1 a pris sa décision, les autres employeurs de Jean-Marc Morandini n'ont pour le moment pas acté la présence ou non de l'animateur sur leur antenne à la rentrée prochaine. Au lendemain de l'affaire, Jean-Paul Baudecroux, patron du groupe NRJ, avait affirmé "lui faire confiance tant que rien n'est avéré". Le groupe Canal+, qui compte lui confier le 18h-19h d'iTELE - future CNews -, n'a pour l'heure pas communiqué sur le maintien ou non de ce projet.

l LIRE AUSSI Affaire Morandini : Nouveau témoignage d'un mineur de 15 ans

L'affaire Morandini devrait prendre désormais un tournant judiciaire. L'animateur a en effet annoncé plusieurs dépôts de plainte, notamment contre Marc-Olivier Fogiel et "Les Inrocks". Des acteurs de la série "Les Faucons" ont de leur côté annoncé leur intention de porter l'affaire devant les tribunaux et l'association "La Voix de l'Enfant" compte se porter partie civile. Selon BFMTV, trois plaintes pourraient ainsi être déposées dès demain pour harcèlement sexuel et travail dissimulé.

- Julien Bellver et Charles Decant

Sur le même thème
l'info en continu
Geoffroy de Lagasnerie sur France Inter : "Il faut reproduire un certain nombre de censures dans l'espace public"
Radio
Geoffroy de Lagasnerie sur France Inter : "Il faut reproduire un certain nombre de...
Bien-être animal : Quand franceinfo: confond visons et... bisons
TV
Bien-être animal : Quand franceinfo: confond visons et... bisons
beIN Sports, France Télévisions, "Le Parisien", Prisma : Snapchat renforce ses partenariats avec les médias
Internet
beIN Sports, France Télévisions, "Le Parisien", Prisma : Snapchat renforce ses...
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 le 22 octobre
Programme TV
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 le 22 octobre
"Le Meilleur pâtissier" : M6 lance la saison 9 dès ce soir
Programme TV
"Le Meilleur pâtissier" : M6 lance la saison 9 dès ce soir
"Faites entrer l'accusé": La nouvelle version avec Dominique Rizet et Rachid M'barki le 18 octobre sur RMC Story
Programme TV
"Faites entrer l'accusé": La nouvelle version avec Dominique Rizet et Rachid...
Vidéos Puremedias