#JeSuisProf

Julie Benz et Grant Bowler ("Defiance" sur Canalsat) : "La saison 2 bouscule tout"

Partager l'article
Vous lisez:
Julie Benz et Grant Bowler ("Defiance" sur Canalsat) : "La saison 2 bouscule tout"
Julie Benz et Grant Bowler, héros de "Defiance"
Julie Benz et Grant Bowler, héros de "Defiance" © Abaca
Alors que SyFy lance ce soir la deuxième saison inédite de "Defiance", les deux héros de la série reviennent pour puremedias.com sur le monde de cette série audacieuse, sa précision et ses personnages.

Ce soir, SyFy fait sa rentrée avec le lancement de la deuxième saison de "Defiance". La série de science-fiction, lancée l'an dernier simultanément avec un jeu vidéo, promet une deuxième saison dans laquelle les héros se retrouvent confrontés à des changements conséquents. Présents au Festival de Monte-Carlo au mois de juin dernier, l'Américaine Julie Benz et l'Australien Grant Bowler ont évoqué pour puremedias.com cette nouvelle saison et leur relation de travail.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute

Propos recueillis par Charles Decant.

Que doit-on attendre de la deuxième saison de "Defiance" ?
Julie Benz : Ceux qui étaient au sommet sont désormais déchus, et ceux qu'ils dirigeaient ont pris le pouvoir. Amanda a tout perdu à la fin de la saison 1 : son boulot, la ville, sa soeur... Au début de la saison 2, on la découvre en train de s'effondrer, petit à petit.

Qu'en est-il de votre personnage, Grant ?
Grant Bowler : La première saison a été une expérience de sociabilisation ratée. Il a essayé de s'amuser avec les autres enfants et de partager ses jouets, mais ça n'a pas fonctionné. Il a donc décidé de ne pas retenter l'expérience. Quand on le retrouve, il est loin de Defiance, il est parti à la recherche d'Irisa, et c'est le point de départ de la saison 2. On voit cette relation père-fille qui tombe en miettes. Ils se déchirent, mais il est prêt à tout pour que ça n'arrive pas et pour garder sa fille.

"La science-fiction peut faire des choses formidables"

Vous êtes donc tous les deux dans une situation très, très différente des épisodes précédents...
Julie Benz : Oui et c'est ce qui est particulièrement appréciable pour nous en tant qu'acteurs. On peut jouer un personnage pendant une saison et, pour la suivante, les scénaristes appuient sur le bouton "Reset" et proposent quelque chose de complètement différent. C'est assez excitant.

Vous devez donc faire confiance aux scénaristes et espérer qu'ils ne vont pas appuyer sur ce bouton trop souvent... !
Julie Benz : Je pense qu'on a tellement bien présenté les personnages pendant la saison 1, qu'on en a fait ces héros que le public va soutenir... Ca nous permet d'explorer d'autres choses pour la saison 2 et en montrer une toute autre facette.

Grant Bowler : Et je pense qu'on peut se permettre de bousculer tout le monde qui l'entoure, de tout changer, tant que le personnage reste le même. C'est là que la science-fiction peut faire des choses formidables, en changeant le monde qui entoure ses personnages.

"Je n'avais jamais lu quelque chose de ce type"

Comment ça s'est passé quand vous avez lu le premier script ? Vous n'aviez pas peur que la série soit trop ambitieuse ? Qu'elle ne trouve pas son public ?
Julie Benz : J'ai fait beaucoup de séries et de films de genre. La première chose qui m'a attirée dans "Defiance", c'est le fait que les personnages féminins soient très travaillés et très forts. La deuxième, c'est à quel point le monde dans lequel évoluent les personnages était précis. Venant du monde de Joss Whedon, qui est le roi du genre... Travailler sur "Buffy" et "Angel", pour moi, ça a été mon université après les cours de comédie. Les mondes qu'il crée sont si détaillés, et ça n'existe que dans sa tête. C'est ce genre de précision, d'attention au détail, qu'il faut pour créer de nouveaux mondes. Quand j'ai lu "Defiance", j'ai lu quelque chose qui s'en rapprochait en termes de détails.

Grant Bowler : Pour moi, ce sont les dynamiques des relations entre les personnages qui m'ont plu. Je n'avais jamais lu quelque chose de ce type, entre le post-apocalyptique, le western et la science-fiction. Mais le plus important, ce que je ne voyais pas les coutures, si vous voyez ce que je veux dire. Souvent, on peut voir ce qui a été rajouté, comme une mauvaise extension d'une maison. Mais avec "Defiance", ces trois genres étaient mélangés parfaitement. Et les dynamiques entre les personnages étaient fortes.

"Contrairement à nombre d'actrices américaines, Julie est à l'heure"

Comment se passe le travail entre vous deux ?
Julie Benz : Voilà un exemple. Il y a quelques scènes où j'ai dû me jeter sur lui violemment, furieuse, j'ai dû le frapper, m'évanouir... Et il est le partenaire le plus solide. Il ne recule pas, il n'a pas peur... et il m'a aidé quand j'ai dû reprendre mes esprits et recommencer ! (Rires) Il est toujours prêt, dès la première prise. C'est pour ça qu'on travaille si bien ensemble.

Grant Bowler : Sympa, non ? Je l'ai payée 200 dollars pour ça ! (Rires) Ce qui est drôle, c'est que je dirais la même chose. Je tourne beaucoup d'heures et c'est épuisant. Mais la seule chose sur laquelle je peux compter, c'est elle. Contrairement à bon nombre d'actrices nord-américaines, Julie est à l'heure. Et c'est le cas chaque jour. Elle est sur le plateau quand elle doit y être, peu importe s'il fait 100 degrés ou -20, elle est là. Et je me souviens, tout au début, on tournait une scène un vendredi soir, à 2h du matin, l'hiver arrivait, et nous étions en retard. Elle a zappé les 30 minutes de retouches maquillage et coiffure, elle est descendue dans le noir et dans le froid, on a pris nos marques. Et ce qui est le plus drôle, c'est qu'on était prêt, mais pas les guests ! C'est un véritable luxe de travailler avec une personne comme elle.

Julie Benz
Julie Benz
Autour de Julie Benz
  • Jennifer Carpenter
  • Jerry O'Connell
  • Dexter
  • Buffy contre les vampires
  • Charmed
  • Angel
  • No Ordinary Family
  • Dexter - Saison 5
  • Dexter - Saison 2
  • Desperate Housewives - Saison 6
l'info en continu
Affaire Mila : Gérald Darmanin dénonce la "lâcheté intellectuelle" d'Edwy Plenel
Presse
Affaire Mila : Gérald Darmanin dénonce la "lâcheté intellectuelle" d'Edwy Plenel
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de France 2 au plus haut, record pour le "19.45", "C'est Canteloup" faible
Audiences
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de France 2 au plus haut, record pour le...
Audiences access 19h : Nagui bon leader, "Demain nous appartient" au plus bas, Yves Calvi en forme
Audiences
Audiences access 19h : Nagui bon leader, "Demain nous appartient" au plus bas,...
Audiences : "Capitaine Marleau" solide leader, excellent début pour "Incroyable Talent" sur M6 devant "Good Doctor"
Audiences
Audiences : "Capitaine Marleau" solide leader, excellent début pour "Incroyable...
Tous les programmes de la télé du 7 au 13 novembre 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 7 au 13 novembre 2020
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...
Vidéos Puremedias