Lapsus : après la fellation, voici le "gode" de Rachida Dati

Partager l'article
Vous lisez:
Lapsus : après la fellation, voici le "gode" de Rachida Dati
Capture puremedias.com
Capture puremedias.com © Rachida Dati
Invitée de LCI la semaine dernière, la députée européenne a commis un nouveau lapsus sexuel.

Mais à quoi peut bien penser Rachida Dati lors de ses interviews ? Plusieurs mois après avoir fait le buzz en évoquant la « fellation » (au lieu de « l'inflation ») sur Canal+, l'ancienne garde des Sceaux a fait une nouvelle fois un lapsus sexuel il y a une semaine sur le plateau de LCI.

La séquence a été repérée par Nicolas Domenach, ce midi dans L'édition spéciale sur Canal+. Au cours d'une interview avec Christophe Barbier, le directeur de la rédaction de L'Express, la députée européenne et maire du 7ème arrondissement de Paris a voulu évoquer le code de la laïcité mais sa langue a une nouvelle fois fourché. On entend donc l'ancienne ministre évoquer un « gode » avant de rapidement se reprendre pour dire correctement « code ». Le lapsus est rapide et ne perturbe donc pas l'entretien...

« Une fellation quasi-nulle »



Cette séquence devrait une nouvelle fois alimenter les bêtisiers et amuser les internautes, Rachida Dati n'étant pas à son coup d'essai... Invitée d'Anne-Sophie Lapix le 26 septembre 2010 sur Canal+, la femme politique avait commis un autre lapsus tendancieux alors qu'elle évoquait les dérives des fonds d'investissement étrangers qui n'ont pour seul objectif que la rentabilité... Elle avait alors déclaré : « Quand je vois certains qui demandent des taux de rentabilité à 20, 25 %, avec une fellation quasi-nulle... » (revoir la séquence).

A l'époque, Rachida Dati avait regretté que cette séquence soit reprise par tous les médias : « Cela peut arriver de parler trop vite dans ce format d'émission... Cependant, je trouve dommage que ce soit le seul message politique qui ait été repris surtout sur un sujet aussi grave... » avait-elle expliqué sur Facebook.

C'est loin d'être la première fois que Rachida Dati est victime de ses paroles dans les médias. En 2009, lors de l'enregistrement d'un sujet pour le magazine 66 Minutes, la députée européenne avait oublié d'enlever son micro quand elle avait dû répondre au téléphone. « Je n'en peux plus, je n'en peux plus ! Je suis obligée de rester là, de faire la maligne, parce qu'il y a un peu de presse et (...) quand tu es à Strasbourg, on voit si tu votes ou pas. Sinon, ça veut dire que tu n'es pas là..., » avait-elle expliqué à son interlocuteur, des propos qui avaient ensuite été utilisés dans le reportage du magazine (voir la vidéo).

puremedias.com vous propose de découvrir ce nouveau lapsus déniché par Nicolas Domenach ce midi sur Canal+ :

Rachida Dati
Rachida Dati
"Vous n'êtes pas une radio de gauche" : Rachida Dati rend hommage à France Inter face à Léa Salamé
"Baissez d'un ton ! C'est honteux !" : Rachida Dati (encore) ulcérée par les propos de Clémentine Autain
Exaspérée par Rachida Dati, Apolline de Malherbe menace de lui "couper le micro"
Présidentielle : Rachida Dati s'en prend à Anne-Sophie Lapix et aux journalistes "déconnectés des attentes des Français"
Voir toute l'actualité sur Rachida Dati
Autour de Rachida Dati
l'info en continu
Robert Ménard rejoint LCI
TV
Robert Ménard rejoint LCI
TF1 : Un salarié retrouvé mort ce matin dans les locaux
TV
TF1 : Un salarié retrouvé mort ce matin dans les locaux
"14 ans de conneries certifiées" : Matthieu Noël fait ses adieux à Europe 1
Radio
"14 ans de conneries certifiées" : Matthieu Noël fait ses adieux à Europe 1
Benjamin Sportouch quitte RTL
Exclusivité
Benjamin Sportouch quitte RTL
RTL arrête "Laissez-vous tenter" en quotidienne à la rentrée
Exclusivité
RTL arrête "Laissez-vous tenter" en quotidienne à la rentrée
Audiences : Quel bilan pour les "13 Heures" de TF1 et de France 2 cette saison ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour les "13 Heures" de TF1 et de France 2 cette saison ?