Les 10 flops TV de 2013

Partager l'article
Vous lisez:
Les 10 flops TV de 2013
"Jusqu'ici tout va bien", "Dallas", "#Morandini", "Le Before du Grand Journal"... L'année 2013 regorge de nombreux flops télé. puremedias.com en dresse une liste non-exhaustive.

2013 a été une année mouvementée sur le petit écran. Toutes les chaînes ont tenté de tirer leur épingle du jeu en lançant de nouveaux concepts ou en modernisant d'anciennes émissions. Toutefois, si certains essais ont porté leurs fruits, d'autres ont connu de cinglants échecs et quelques uns de ces programmes n'ont tenu que quelques semaines à l'antenne avant de disparaître dans l'indifférence générale. puremedias.com revient sur 10 des plus gros flops de l'année écoulée.

À lire aussi
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El Rhazoui dans "L'heure des pros" sur CNews
TV
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El...
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...

"Jusqu'ici tout va bien" (France 2)

C'est l'un des gros échecs de la rentrée. Censée rebooster l'access de France 2, à la peine depuis plusieurs années et jugé vieillissant, Sophia Aram a failli à sa mission. "Jusqu'ici tout va bien" n'a en effet jamais trouvé son public, malgré de nombreuses nouvelles formules, des tables différentes, un énorme turn-over des chroniqueurs, un nouveau logo et un nouvel horaire. Après un démarrage jugé décevant devant près d'un million de téléspectateurs, la quotidienne critiquée de toutes parts a vite chuté pour atteindre un rythme de croisière entre 3 et 4% de parts de marché. Une performance très insuffisante pour France 2 qui a mis fin au programme de Sophia Aram le 20 décembre, après trois mois d'antenne, en annonçant son remplacement dès le 20 janvier par "L'émission pour tous" de Laurent Ruquier.

"#Morandini télé people buzz" (NRJ 12)

L'émission de Jean-Marc Morandini,

Si Sophia Aram est restée trois mois à l'antenne, Jean-Marc Morandini et Julie Raynaud ont eux fait un passage plus que rapide sur NRJ 12. Arguant que la télé-réalité qui avait largement pris le dessus dans "Vous êtes en direct" n'était pas conforme à ce qu'il souhaitait faire, l'animateur a alors revu en profondeur sa copie. Le 26 août dernier, Jean-Marc Morandini a donc lancé "#Morandini télé people buzz" à 19h sur NRJ 12. Si la première était proche de l'objectif des 300.000 téléspectateurs fixé par NRJ 12, les suivantes sont vites tombées aux environs de 1% du public et à peine plus de 100.000 téléspectateurs. Résultat, avant même le dixième numéro, la chaîne annonçait l'arrêt de l'émission au bout de deux semaines de programmation.

"YOLO, on ne vit qu'une fois" (W9)

"You Only Live Once". Telle est la signification de "YOLO", cet acronyme très populaire outre-Atlantique et qui a donné lieu à un programme de scripted reality sur W9 cette année. Sauf que ce programme tourné en banlieue parisienne et autour d'une bande de colocataires n'a jamais trouvé son public. Loin d'égaler les performances des "Ch'tis" ou des "Marseillais", "YOLO" a calé dès son lancement, le 19 février à 19h, avec 494.000 curieux seulement (2,6% de PDA). Très vite, le programme a chuté, été déplacé et encore perdu plus de fidèles pour ne réunir que 100.000 téléspectateurs à 16h20, avant de s'arrêter dans l'indifférence le 12 avril.

"Popstars" (D8)

Le jury de

En 2012 et début 2013, D8 a réussi à relancer avec succès le télé-crochet "Nouvelle Star", diffusé par le passé sur M6. En mai, après avoir bataillé avec W9, la chaîne du groupe Canal+ ressuscite un autre programme musical : "Popstars". Le télé-crochet produit par Alexia Laroche-Joubert qui suit la création d'un groupe démarre plutôt bien, frôlant le million de téléspectateurs... avant de s'effondrer au fil des semaines. Le 2 juillet, le choix du groupe gagnant par Alexia Laroche-Joubert, Philippe Gandilhon et La Fouine ne réunit que 269.000 personnes et 1,1% du public, avant de perdre encore 23.000 personnes pour la première semaine de "célébrité" du groupe, le mardi suivant. Un échec télévisuel qui s'est confirmé dans les charts puisque The Mess n'a vendu que quelques centaines de disques...

"Un air de star" (M6)

Au printemps dernier, M6 se risque à un drôle de pari : "Un air de star". Dans ce divertissement produit par Endemol, des célébrités se griment en star de la chanson, qu'ils doivent imiter à la perfection, le tout sans élimination à chaque fin de prime. Avec un casting faible et une mécanique pas forcément très claire, "Un air de star" ne convainc pas. Le programme animé par Karine Le Marchand, et remporté par Valérie Bègue, stagne tout au long de sa diffusion et ne réunit en moyenne que 2,4 millions de téléspectateurs et 10,1% du public. Après avoir hésité à renouveler l'expérience, M6 a finalement abandonné l'idée.

"La Quotidienne" (France 5)

La Quotidienne

Un magazine de consommation à l'heure du déjeuner, une bonne idée ? Avant même le lancement de l'émission de France 5, Thomas Isle, le co-animateur avec Maya Lauqué de cette "Quotidienne", confiait à puremedias.com que la mission était difficile, mais assurant que France 5 leur "laissait du temps". Après trois mois d'antenne, le pari n'est pas relevé. "La Quotidienne" n'affiche en effet que 100.000 fidèles en moyenne, soit 0,9% du public. Toutefois, France 5 a affirmé que l'émission serait bien diffusée jusqu'à la fin de la saison, espérant probablement voir les audiences progresser.

"Allo Nabilla" (NRJ 12)

Impossible de passer à côté du phénomène Nabilla en 2013. Adulée comme détestée, la Suissesse sulfureuse a fait parler d'elle grâce à une simple phrase prononcée dans "Les Anges de la télé-réalité" et reprise par tous. Sentant la popularité de la jeune femme grandir de manière spectaculaire, NRJ 12 lance le 12 novembre en prime time le premier dynasty show à la française : "Allo Nabilla". Néanmoins, le premier numéro du programme suivant Nabilla, sa famille et ses amis en Californie ne convainc pas vraiment avec 693.000 curieux et 3% du public. Surtout, les téléspectateurs désertent le programme au fil des semaines. Résultat, les quatre primes de "Allo Nabilla" sont suivis en moyenne par 462.000 fidèles seulement, et moins de 2% du public. Une déconvenue pour NRJ 12 qui a encore deux saisons en boîte : l'une à Paris, l'autre en Asie.

Les pré-access du groupe Canal+

Est-ce que ça marche ?

"Est-ce que ça marche ?" La réponse est non. Le 30 septembre, D8 lance une quotidienne pour son pré-access, animée par Camille Combal et Ariane Massenet - lorsque celle-ci n'est pas prise par un autre tournage et remplacée par Valérie Benaïm. Le magazine produit par H2O (Cyril Hanouna) a pour but de savoir si les disques, films, tendances actuelles ont véritablement la cote. Sauf que le programme diffusé à 16h50 sur D8 peine à trouver son public et n'affiche que 150.000 fidèles en moyenne, soit 1,7% du public. Toutefois, une légère tendance à la hausse s'est fait sentir en fin d'année, mais qui devra malgré tout se confirmer à la rentrée.

De son côté, "Le Before du Grand Journal" de Thomas Thouroude sur Canal+, le pré-access de la chaîne mère, est à la peine. Seuls 140.000 téléspectateurs ont pris l'habitude de ce "Before", soit seulement 1% du public. L'animateur lui-même a reconnu en octobre dernier des audiences "un peu décevantes". "Il faut encore attendre six mois, quand le réflexe de consommation sera pris, ou pas. C'est toujours long de changer les réflexes des téléspectateurs" expliquait-il alors aux Inrockuptibles.

"Un air de famille" (France 2)

France 2 déprogramme

Les télé-crochets et France 2 ne vont pas ensemble. Le flop de "Sing-Off 100% Vocal" oublié, la chaîne publique a lancé à la rentrée "Un air de famille", un programme où des familles de chanteurs amateurs viennent s'affronter dans la bonne humeur, sans album ou gain financier à la clé. Après un lancement décevant devant 770.000 téléspectateurs et 6% du public, dont 4% des ménagères de moins de cinquante ans en septembre dernier, l'émission hebdomadaire animée par Virginie Guilhaume n'a jamais réussi à remonter la pente. Elle est ainsi tombée sous les 5% de parts d'audience à 19h et affichait à cette heure une faible moyenne de 724.000 téléspectateurs en quatre semaines de diffusion, poussant France 2 à l'arrêter avant la finale.

"Dallas" (TF1)

Le monde du pétrole n'est pas le seul univers impitoyable auxquels ont dû se frotter les Ewing cette année. Cet été, TF1 pensait frapper fort en programmant le retour de la série culte "Dallas" et, par la même occasion, installer une série en cette faible saison, ce qu'elle n'avait pas réussi à faire en 2012 avec "Smash". Dès le premier soir de programmation, "Dallas" a montré ses faiblesses. Seuls 3,5 millions de Français étaient au rendez-vous, soit 18% du public mais 30% des ménagères. La deuxième soirée a sonné le glas de "Dallas" 2.0 : ils n'étaient plus que 2,8 millions au rendez-vous, soit 14% du public et 21% des ménagères. TF1 a immédiatement déprogrammé la série en deuxième partie de soirée, avant que celle-ci ne trouve son public plus tard sur NT1.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Mask Singer" : Comment TF1 est-elle parvenue à éviter les fuites ?
TV
"Mask Singer" : Comment TF1 est-elle parvenue à éviter les fuites ?
Discrimination salariale : Netflix poursuivi en justice par une comédienne américaine
SVOD
Discrimination salariale : Netflix poursuivi en justice par une comédienne...
Miss France 2020 : Découvrez les 30 candidates en compétition
TV
Miss France 2020 : Découvrez les 30 candidates en compétition
Pub : Face à Google et Facebook, la télé met en avant l'impact de ses réclames
Publicité
Pub : Face à Google et Facebook, la télé met en avant l'impact de ses réclames
"C'est dégueulasse ! Je ne me laisserai pas faire !" : Ségolène Royal enrage contre Radio France et "Le Point"
Politique
"C'est dégueulasse ! Je ne me laisserai pas faire !" : Ségolène Royal enrage...
Gilets jaunes : Le journaliste Gaspard Glanz condamné pour outrage après un doigt d'honneur adressé à des policiers
TV
Gilets jaunes : Le journaliste Gaspard Glanz condamné pour outrage après un doigt...
Vidéos Puremedias