Les salariés de LCI écrivent aux parlementaires

Partager l'article
Vous lisez:
Les salariés de LCI écrivent aux parlementaires
Les salariés de LCI écrivent aux parlementaires
Les salariés de LCI écrivent aux parlementaires © DR
La Société des Personnels de LCI a écrit ce week-end aux députés et sénateurs pour leur demander d'intervenir contre la décision du CSA interdisant à leur chaîne leur passage sur la TNT gratuite.

Alors que le groupe TF1 a récemment annoncé un plan radical de restructuration de sa chaîne d'information LCI, les salariés se mobilisent. Le 1er octobre dernier, lors d'un vote organisé par la société des personnels de LCI, ils ont ainsi refusé le plan présenté par leur direction prévoyant la suppression de 148 postes sur 247. Le lendemain, ils ont tenté d'accueillir François Hollande lors de sa visite au Conseil Supérieur de l'audiovisuel pour l'alerter sur leur situation.

Ce week-end, les salariés de LCI ont cette fois tenté d'attirer l'attention des parlementaires. La société des personnels de LCI leur a ainsi écrit une lettre que puremedias.com a pu consulter. Dans leur missive, les salariés ont une nouvelle fois pris pour cible le CSA qu'il juge responsable de la situation depuis son refus d'autoriser le passage de la chaîne d'information sur la TNT gratuite. "LCI telle que vous la connaissez va donc disparaitre avec ses 247 salariés par la seule volonté d'une autorité administrative" ont-ils ainsi dénoncé, jugeant la décision du CSA du 29 juillet dernier "extraordinairement dangereuse pour le pluralisme de l'information".

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
TV
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version

"La froide condamnation de 247 emplois par une Administration"

Dans leur lettre, les personnels de LCI ont également accusé le CSA d'avoir voulu favoriser BFMTV. "Les difficultés économiques du moment invoquées par le CSA pour justifier son refus ne peuvent que semer le doute sur le choix de cette Administration. Curieusement le 31 juillet, deux jours après la décision du CSA, on apprend en effet que le chiffre d'affaires de BFMTV est en hausse de 17 %, cas unique en Europe, au sein d'un groupe où les bénéfices ont doublé en un an", ont dénoncé les salariés.

Avant de mettre en cause l'institution d'Olivier Schrameck : "Pour ne pas risquer de diminuer légèrement cette croissance exceptionnelle, au nom de la 'régulation', le CSA a préféré condamner la plus ancienne des chaînes d'info et ses 247 emplois. Comment dans ces conditions ne pas douter de l'indépendance du CSA et de sa cohérence en matière de pluralisme" ont-ils écrit.

En conclusion, les salariés de LCI ont "solennellement" demandé aux députés et sénateurs contactés "d'intervenir auprès de (leur) groupe parlementaire pour sauver le pluralisme dans l'audiovisuel", autrement dit, LCI. "Il y a urgence car il est gravement menacé" ont-ils mis en garde. Dans leur lettre, les personnels de la chaîne info ont aussi demandé aux parlementaires "de ne pas fermer les yeux sur la froide condamnation de 247 emplois par une Administration". Avant de conclure : "La représentation parlementaire ne peut pas y rester insensible face au poids démesuré de cet organisme désormais hors de contrôle".

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
waladou

"cet organisme désormais hors de contrôle"
C’est beau de voir comme les gens de chez LCI sont partisans de l’indépendance.



eiffelnord

FROIDE condamnation ?

Le CSA a reçu et écouté le PDG du groupe TF1 et a argumenté sa réponse !
Ces salariés peuvent être en désaccord avec la réponse du CSA et de son
argumentation mais c'est tout. Je me demande si sur certains points on
frôle pas la diffamation et si le CSA ne devrait pas réagir pénalement
pour calmer les excès de langage que je crois percevoir.

Sinon ces salariés :
_ n'ont qu'à se montrer plus actif pour maintenir un LCI plus ambitieux
que le projet à 2 francs 6 sous pour maintenir un mini LCI qui je pense
disparaîtra définitivement après quelques petites années
_ n'ont qu'à demander à être recasés sur TF1, TMC, HD1, NT1 voire
Stylia (ha zut, la chaîne à 0 salariés [!!!] va fermer) ou la webradio LCI
(ha zut, elle aussi a été arrêté par TF1/LCI)
_ n'ont qu'à créer leur propre entreprise

Salauds de "gauchistes assistés" ?!



La Sardine

TF1 n'a t-elle pas finalement été soulagée par la décision choc du CSA?



Danux

Ces salariés devraient déjà demander des explications à leurs dirigeants avant de s'en prendre aux autres.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"The Voice" 2020 : Une salle de concert et de nouvelles règles pour la finale
TV
"The Voice" 2020 : Une salle de concert et de nouvelles règles pour la finale
Netflix adapte en film d'animation un livre de Paul McCartney
SVOD
Netflix adapte en film d'animation un livre de Paul McCartney
L'année médias 2019 vue par... Sandy Heribert
Interview
L'année médias 2019 vue par... Sandy Heribert
Guerre des contenus : France Télévisions à l'offensive dans la fiction internationale
TV
Guerre des contenus : France Télévisions à l'offensive dans la fiction...
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
TV
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
Audiences : Quel bilan pour la saison 14 de "L'amour est dans le pré" sur M6 ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour la saison 14 de "L'amour est dans le pré" sur M6 ?
Vidéos Puremedias