Marine Le Pen défend Eric Zemmour : "Est-ce que ça mérite d'être traîné devant un tribunal ?"

Partager l'article
Vous lisez:
Marine Le Pen défend Eric Zemmour : "Est-ce que ça mérite d'être traîné devant un tribunal ?"
Marine Le Pen © RTL
La présidente du Rassemblement national était l'invitée politique ce mardi de la matinale de RTL.

Elle prend la défense du polémiste. Ce matin, sur RTL, au micro d'Alba Ventura, Marine Le Pen est revenue sur les propos polémiques d'Eric Zemmour la semaine dernière sur CNews, au sujet des mineurs isolés. Une enquête avait été ouverte jeudi par le parquet de Paris à la suite de ces déclarations pour "provocation à la haine raciale" et "injures publiques à caractère raciste". Une annonce qui intervient moins d'une semaine après qu'Eric Zemmour a été condamné à 10.000 euros d'amende pour injure et provocation à la haine suite aux propos tenus lors de la Convention de la droite en septembre 2019, diffusés en direct et en intégralité sur LCI.

À lire aussi
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen" dans "C à vous"
TV
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen"...
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud
TV
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud
Audiences : Laurence Boccolini leader devant "Mask Singer" en forte baisse, "N'oubliez pas les paroles" très haut
TV
Audiences : Laurence Boccolini leader devant "Mask Singer" en forte baisse,...

"Vous allez imposer une censure du débat ?"

"Ces propos sont évidemment excessifs. Est-ce que ça mérite d'être traîné devant un tribunal ? Est-ce que ça mérite que des départements s'occupent d'aller traîner un journaliste, un éditorialiste pour un propos qui choque ?", a demandé Marine Le Pen, ce matin, sur la station. Et de poursuivre : "Je plaide pour la liberté d'expression. La liberté d'expression selon la cour européenne des droits de l'Hommes, c'est la liberté de choquer. C'est même la liberté de blesser !".

La présidente du Rassemblement national a ajouté : "Si la liberté d'expression ne s'exprime pas sur des propos qui choquent ou qui blessent, alors elle n'existe pas. S'il s'agit de prôner la liberté d'être d'accord avec vous, ça ne s'appelle pas la liberté d'expression. Ca s'appelle le début d'une dictature !". "Mais quelle France voulez-vous ? Une France des bisounours où il n'y a pas de débats et où nous sommes tous d'accord ? Vous allez imposer une censure du débat ? Chacun est libre d'être choqué par les propos d'Eric Zemmour", a souligné Marine Le Pen. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Marine Le Pen
Marine Le Pen
Temps de parole dans les médias : Marine Le Pen en tête devant Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Dupont-Aignan
Marine Le Pen : "Il y a des médecins qui ont raconté n'importe quoi comme Michel Cymes"
France 3 Bourgogne accuse Marine Le Pen d'avoir "piraté" ses images
Voir toute l'actualité sur Marine Le Pen
Autour de Marine Le Pen
Sur le même thème
l'info en continu
"6 à la maison" prolongée jusqu'au 16 décembre sur France 2
TV
"6 à la maison" prolongée jusqu'au 16 décembre sur France 2
Emission sur LCI, "Netflix des régions"... : Comment Jean-Pierre Pernaut prépare l'après "13 Heures"
TV
Emission sur LCI, "Netflix des régions"... : Comment Jean-Pierre Pernaut prépare...
Diffusion de la Ligue 1 : Mediapro assigne en justice Canal+
TV
Diffusion de la Ligue 1 : Mediapro assigne en justice Canal+
Audiences access 20h : Record pour "Touche pas à mon poste", "Scènes de ménages" en forme, les "20 Heures" en baisse
Audiences
Audiences access 20h : Record pour "Touche pas à mon poste", "Scènes de ménages"...
Audiences access 19h : "DNA" rattrape Nagui, "C à vous" distance "Quotidien", RMC Story boostée par le foot
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" rattrape Nagui, "C à vous" distance "Quotidien", RMC...
Audiences : "Balthazar" en baisse sur TF1 devant le film de France 3, flop historique pour "Vous avez la parole" sur F2
Audiences
Audiences : "Balthazar" en baisse sur TF1 devant le film de France 3, flop...
Vidéos Puremedias