Matthieu Grelier (ITV Studios France) : "On a mis du 'Koh-Lanta' dans 'The Voice'"

Partager l'article
Vous lisez:
Matthieu Grelier (ITV Studios France) : "On a mis du 'Koh-Lanta' dans 'The Voice'"
Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision dès son plus jeune âge. Télévore et curieux de nature, il peut se passionner pour une saison de “The Voice”, un documentaire, un débat dans “C ce soir” ou une compétition sportive. Autre terrain de jeu : les réseaux sociaux.
Premières images de la saison 12 de "The Voice" avec BigFlo et Oli © Benjamin Decoin
À l'occasion du lancement de la 12e édition de "The Voice" ce samedi 25 février à 21h10 sur TF1, le directeur des programmes et du développement chez ITV Studios France a accordé un entretien à puremedias.com

Ce samedi 25 février 2022, dès 21h10, TF1 dévoile les premières auditions à l'aveugle de la douzième saison de "The Voice". Une édition marquée par le retour de Zazie et l'arrivée dans l'un des fauteuils rouge de Bigflo et Oli. Les deux frères toulousains se partageront un même fauteuil - et donc un même buzzer - de quoi offrir de jolies séquences au divertissement de la Une. Pour puremédias.com, Matthieu Grelier, directeur des programmes et du développement chez ITV Studios France nous dévoile les nouveautés de cette nouvelle édition.

À lire aussi
Ycare nouvelle recrue des Enfoirés 2024 : "Je me suis demandé si j'avais ma place par rapport à ma propre carrière"
Interview
Ycare nouvelle recrue des Enfoirés 2024 : "Je me suis demandé si j'avais ma place...
"Si France 2 m'avait dit de ne pas faire 'Danse avec les stars', j'aurais arrêté 'Affaire conclue'" : La mise au point cash de Caroline Margeridon
Interview
"Si France 2 m'avait dit de ne pas faire 'Danse avec les stars', j'aurais arrêté...
Keiona ("Danse avec les stars") : "J'éprouve un sentiment de fierté de représenter le drag français en prime-time sur TF1"
Interview
Keiona ("Danse avec les stars") : "J'éprouve un sentiment de fierté de représenter...
"Après "Danse avec les stars", je vais faire une pause avec la télévision" : Natasha St-Pier fait des révélations sur la suite de sa carrière
Interview
"Après "Danse avec les stars", je vais faire une pause avec la télévision" :...

Propos recueillis par Benjamin Rabier

puremédias : "The Voice" revient avec pour la première fois un double fauteuil et l'arrivée de Bigflo et Oli. Pourquoi eux ?
Matthieu Grelier : On essaye chaque année de raconter une nouvelle histoire, de se surprendre et de surprendre les téléspectateurs. On n'avait jamais expérimenté le fait d'avoir un double fauteuil, deux coachs très complices mais qui comptent pour un. Dans la dynamique de l'émission, dans leurs choix, dans l'alchimie avec les autres coachs, ça amène quelque chose de nouveau. On connaît Bigflo et Oli depuis plusieurs années. Ils étaient venus chanter lors d'une demi-finale il y a 5 ou 6 ans. On avait bien sympathisé, on avait discuté avec eux de l'opportunité de devenir coachs à un moment donné de leur carrière et ils nous avaient dit 'pourquoi pas, en particulier si c'était la version adulte'. Ils sont revenus pour la finale de la saison 11, ils ont été tellement généreux avec Loris, le talent sauvé par Nolwenn Leroy , qu'on a senti que c'était le moment.

A lire aussi : Bigflo et Oli, nouveaux coachs de "The Voice" : "C'était un objectif, encore plus depuis que Soprano l'a fait"

Avant de choisir un nouveau coach, faites-vous des études ou des sondages sur sa popularité ?
Pas du tout. On a toujours procédé à l'instinct et au coup de coeur. On n'a jamais choisi les coachs sur des critères. Bien sûr il faut qu'ils soient populaires et légitimes, mais ça s'est toujours fait au feeling. "The Voice" c'est une grosse machine mais la façon dont l'émission est construite est assez artisanale.

La télévision cherche à rajeunir son audience : espérez-vous que l'arrivée de Bigflo et Oli fasse revenir les jeunes devant TF1 ?
Bien sûr que c'est un signal qu'on envoie aux plus jeunes de nos téléspectateurs. Après, honnêtement on ne l'a pas fait dans un calcul marketing. Ça ne marche pas comme ça, on ne se dit pas 'on va prendre Bigflo et Oli car ils vont toucher telle cible'. Quand on crée une équipe de coachs on a envie d'envoyer le signal qu'il va y en avoir pour tout le monde. Cette année, on voulait un panel de coachs multi-générationnel, très divers qui couvre tous les styles musicaux. Réduire Bigflo et Oli à des artistes qui ne touchent qu'un public jeune, c'est une erreur. Après si on arrive à séduire des plus jeunes téléspectateurs samedi, tant mieux.

Ils ont dit
"The Voice c'est notre Barbie. Chaque année on essaye de lui mettre une nouvelle robe, une nouvelle coupe de cheveux"
Matthieu Grelier

C'est la 12e saison de "The Voice" : comment modernise-t-on un tel barnum ?
C'est tout notre travail. Comment continuer de surprendre le public sans perdre notre âme. Quand un concept a autant fait ses preuves, il faut rester fidèle à certaines valeurs. Il ne faut pas avoir honte de qui on est. "The Voice" c'est "The Voice". C'est le plus grand concours de chant de France, un concours qui est basé sur des valeurs d'excellence et de bienveillance. Ça, on n'y touchera jamais. Après, ce n'est pas parce qu'on est une institution qu'on veut devenir un monument. Il faut continuer à surprendre le public, les temps changent. Le socle du programme est tellement fort qu'on peut se permettre d'y ajouter des petites choses chaque année. "The Voice" c'est la plus belle poupée d'ITV, c'est notre Barbie. Chaque année, on essaye de lui mettre une nouvelle robe, une nouvelle coupe de cheveux.

Parmi les nouveautés de cette saison, les téléspectateurs découvriront le "Super Block", une création française : comment est née cette idée ?
Quand on achève une saison, on fait le point, on regarde ce qui a fonctionné ou moins fonctionné. Avec l'équipe de production, on essaye de poser sur le papier les grandes lignes de ce que pourrait être la prochaine saison. Quand on a fini la saison 11, on s'est dit qu'on voulait une nouveauté à chaque étape du concours. Une nouveauté très forte, repérable et visuelle. Depuis 3, 4 ans, on avait instauré le block qui a intensifié la compétition entre les coachs. On s'est dit qu'on pouvait aller plus loin. On a brainstormé et on a trouvé cette idée de Super Block. Les coachs peuvent désormais se bloquer pendant les débriefs avec les talents. On leur en a parlé, ils ont trouvé ça amusant. Ils s'en sont beaucoup servi, à tel point qu'ils voulaient encore plus "Super-blocké" les autres.

Depuis plusieurs années, vous avez intensifié la dramaturgie dans les étapes du concours. Pourquoi ?
On a accentué le suspense. On reste une émission bienveillante mais aussi une compétition avec du suspense et de l'enjeu. Avant, on reprochait à l'émission d'être un peu trop lisse, trop sage. Depuis plusieurs saisons, on fait quelque chose de plus brut. On a mis un peu de "Koh-Lanta" dans "The Voice". La grosse révolution a eu lieu il y a trois ans. Avant, la compétition se faisait dans chaque équipe. Depuis l'arrivée des Cross battles, les coachs se défient. Il y a un petit côté arène, match de boxe, qu'il y avait moins avant. On a un peu malmené nos coachs, mais gentiment. Ça donne quelque chose de plus palpitant à regarder.

Ils ont dit
"Je rêve de faire une saison de "The Voice" 100% chansons françaises"
Matthieu Grelier

Vous avez annoncé que cette saison laisserait plus de place à la chanson française. Pourquoi ?
On écoute les critiques, on ne fait pas l'émission pour nous, on ne la fait pas pour TF1, on la fait pour les gens qui nous regardent. On est attentif à ce qu'ils nous disent. On partageait le point de vue des téléspectateurs sur la chanson française. Je me suis toujours battu pour que les talents chantent le plus possible en Français, d'abord parce qu'on est en France, on parle français et les talents qui feront carrière après, ils la feront en français. Cette année, au moment des auditions à l'aveugle, beaucoup de talents voulaient faire du français, on le doit au renouveau de la chanson française avec des artistes comme Angèle ou Clara Luciani. On a eu cette tendance sur les auditions à l'aveugle mais c'est encore plus net sur les battles et les cross battles. Lors de ces étapes, c'est les coachs qui choisissent les titres. On leur a demandé de choisir plus de chansons en Français. 90% des épisodes après les auditions sont en Français. Mon rêve serait de faire une saison 100% chansons françaises. On est fier de mettre en avant, plus que jamais, la chanson francophone.

A lire aussi : "The Voice" : Pourquoi Florent Pagny et Marc Lavoine ne sont plus coachs ?

En dix ans, le profil des talents de "The Voice" a changé. Il y a moins de grandes voix et plus d'univers. Que répondez-vous à ça ?
Je ne partage pas cet avis, pour moi il y a toujours de grandes voix dans "The Voice". Ce qui a pu changer c'est qu'on a plus d'univers. "The Voice" c'est des gens ordinaires qui ont une voix hors du commun. Des amateurs. Ça me tient à coeur de le dire car certains ont essayé de réduire et caricaturer "The Voice" à une émission de pro ou de semi-pro, mais c'est faux. "The Voice" a toujours été composée à 80% d'amateurs. Kendji Girac était élagueur, Claudio Capéo était menuisier, Amir Haddad était dentiste, Louane était au collège. C'était des amateurs avec un talent fou.
On est le reflet de la tendance musicale, de ce que les gens écoutent. Aujourd'hui en France, il n'y a pas que des gens qui chantent très forts, il y a tout type de voix. Notre casting est en prise avec le monde musical d'aujourd'hui.

Ils ont dit
"Le succès de la "Star Academy" est bon pour "The Voice""
Matthieu Grelier

À l'automne dernier, le retour de "Star Academy" a été un succès sur TF1. Est-ce que ça vous inquiète pour l'avenir de "The Voice" ?
Ah, la fameuse question "Star Academy". Je la comprends, elle est légitime même si je pense que c'est une question qui intéresse plus les journalistes que le public. Je pense sincèrement qu'il y a la place pour les deux formats. Le succès d'un format musical, d'un divertissement c'est bon pour ceux qui le font et c'est bon pour les autres. On fait partie de la même famille des grands divertissements. Le succès de la "Star Academy" est bon pour "The Voice". Le retour de la 'Star Academy" est une belle réussite et il faut la saluer. Je dis bravo aux producteurs même si ce sont des concurrents. Ils ont fait un très beau travail et ça a été un très beau succès populaire. Je ne peux que leur tirer mon chapeau. Selon moi, les deux formats peuvent coexister sur TF1 car ils ne racontent pas la même histoire. Avec la quotidienne, il y a un côté feuilleton-réalité à la "Star Academy". C'est une école avec des professeurs. Nous, dans "The Voice", on est dans un concours d'excellence. On démarre déjà avec des talents extraordinaires. On leur offre l'opportunité de changer de vie à travers une audition. Les deux peuvent avoir leur place, ce n'est pas à la même période de l'année. Dans l'intérêt du public, j'espère réellement que les deux programmes pourront cohabiter le plus longtemps possible.

l'info en continu
Audiences : Quel score pour les César 2024 sur Canal+ face à "Danse avec les stars" sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel score pour les César 2024 sur Canal+ face à "Danse avec les...
César 2024 : "Le règne animal", "Anatomie d'une chute", "Je verrai toujours vos visages"... La liste complète des nominations
Cinéma
César 2024 : "Le règne animal", "Anatomie d'une chute", "Je verrai toujours vos...
Qui est Raphaël Quenard, nouvelle coqueluche du cinéma français, nommé dans trois catégories aux César 2024 ?
Cinéma
Qui est Raphaël Quenard, nouvelle coqueluche du cinéma français, nommé dans trois...
Ycare nouvelle recrue des Enfoirés 2024 : "Je me suis demandé si j'avais ma place par rapport à ma propre carrière"
Interview
Ycare nouvelle recrue des Enfoirés 2024 : "Je me suis demandé si j'avais ma place...
"Si France 2 m'avait dit de ne pas faire 'Danse avec les stars', j'aurais arrêté 'Affaire conclue'" : La mise au point cash de Caroline Margeridon
Interview
"Si France 2 m'avait dit de ne pas faire 'Danse avec les stars', j'aurais arrêté...
Audiences replay : Record historique pour un programme de flux sur M6 pour le 2e épisode de "Pékin Express" 2024
Audiences
Audiences replay : Record historique pour un programme de flux sur M6 pour le 2e...