Netflix : Les productions maison de la plate-forme en très forte hausse sur un an

Partager l'article
Vous lisez:
Netflix : Les productions maison de la plate-forme en très forte hausse sur un an
Les utilisateurs de Netflix continuent d'apprécier les contenus venus de l'extérieur
Les utilisateurs de Netflix continuent d'apprécier les contenus venus de l'extérieur © Abaca
Paradoxalement, les utilisateurs continuent de plébisciter en masse les contenus sous licence.

Où s'arrêtera Netflix en matière de créations originales ? Selon le "Los Angeles Times", qui vient de se pencher sur la question, le nombre de productions maison proposé sur la plate-forme est en augmentation cette année de 88% par rapport à 2017. Un rythme tel que leur nombre devrait atteindre les 700 - séries et films confondus - d'ici la fin de l'année. Ces dernières semaines, les abonnés ont pu découvrir les nouvelles saisons de "13 Reasons Why", "Luke Cage", "Orange is the New Black" et de nouvelles séries telles que "The Rain" ou "Insatiable".

À lire aussi
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
TV
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi

13 milliards de dollars dans les contenus en 2018

Une stratégie assumée du côté de Netflix qui se prépare à la montée en puissance des services de streaming concurrents tels que Hulu (avec sa série phare "The Handmaid's Tale) ou Amazon Prime Video ("Transparent" et bientôt une série télé adaptée du "Seigneur des Anneaux"). Et le mastodonte de l'industrie du divertissement Disney - qui vient de racheter les principaux actifs de la Fox - a annoncé depuis de longs mois sa volonté de retirer ses contenus de Netflix pour les proposer sur sa future plate-forme de vidéo à la demande, attendue pour 2019.

De fait, selon "The Economist", Netflix, qui a annoncé coup sur coup des accords exclusifs de productions avec Ryan Murphy, Barack et Michele Obama et Shonda Rhimes, devrait investir cette année pas moins de 13 milliards de dollars dans les contenus, une enveloppe qui dépasse de loin les 8 milliards officiellement annoncés.

L'importance des contenus sous licence

Malgré la hausse spectaculaire du nombre de productions maison en 2018, la plate-forme dirigée par Reed Hastings n'entend pas pour autant faire une croix sur les contenus sous licence, autrement dit les séries et films produits à l'extérieur, d'autant plus qu'ils représentent en moyenne 80% du nombre de vidéos visionnées sur la version américaine de Netflix, selon une étude du cabinet 7Park Data*.

Pour le patron des contenus, ce pourcentage élevé s'explique par un contenu plus fourni en productions extérieures : moins de 10% des contenus actuels du service de streaming sont des productions originales. "42% des abonnés ne regardent presque pas, voire pas du tout de contenus Netflix originaux", apprend-on également. Reste que les nouveaux contenus sous licence sur Netflix ont diminué de 17% par rapport à 2017 et que le géant américain vient de connaître un second semestre 2018 compliqué avec un nombre d'abonnés supplémentaires inférieur aux prévisions.

*étude portant sur la période septembre 2016-septembre 2017 aux Etats-Unis

Netflix
Netflix
"13 Reasons Why" : La saison 3 disponible dès aujourd'hui sur Netflix
"Les étoiles vagabondes" : Comment Netflix peut diffuser le film de Nekfeu deux mois après sa sortie au cinéma
"Mindhunter" : La saison 2 en ligne dès aujourd'hui sur Netflix
"Glow" et "Les demoiselles du téléphone" : Les nouvelles saisons disponibles dès aujourd'hui sur Netflix
Voir toute l'actualité sur Netflix
Autour de Netflix
  • House of Cards
  • Arrow
  • The Vampire Diaries
  • Breaking Bad
  • Once Upon a Time
  • Revenge
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Ysabel

oui c'est une question de gouts



Bartoloméo

Je trouve qu'il y a tout de même une espèce d'uniformisation des séries made in Netflix . Il n'y a pas tant de hits que ça, beaucoup de séries moyennes.



Jazzy

Bien au contraire je trouve les films de Netflix très bien.
Plus en plus d acteurs(trices) connu jouent dans les prod Netflix.
Bright, set it up, extinction, Tau,I Don’t Feel at Home In This World Anymore ,The Open House, Gerald’s Game, okja et j en passe.
C est juste mon avi.



Super Power™️

La Casa de Papel est justement devenu un contenu Netflix entre temps

Furious Angel

Le sport en streaming est tres développé ^^

Et dur à contrer justement parce que c’est en direct. Le flux n’a besoin de rester que deux heures. Alors qu’une série il faut sue le fichier reste tout le temps et c’est régulierement nettoyé.



Furious Angel

Netflix est rentable sur la dernière année. Mais ils ont tout réinvesti en création et pas en remboursement de la dette pour continuer à grandir.



Furious Angel

Ah mais je suis d’accord. D’ailleurs j’ai dit que je pense que la force de Netflix est la richesse de son catalogue.

Mais avec le lancement de Disney et peut-être de Warner, ce contenu va devenir moins riche. Et pour résister à ça il faut créer leur propre catalogue.



Mr.M

Netflix est extrêmement populaire en Amérique latine. Le Brésil et le Mexique sont parmi leur premiers marchés.

En Europe, c'est l'UK et l'Allemagne et la France de plus en plus.



Mr.M

Merci de venir te contredire.

Ils sont rentables car ils génèrent des profits tous les ans (en phasant les dépenses d'investissement probablement). Ce qui inquiète les investisseurs ce sont les sorties importantes de cash et l'augmentation de la dette.

En gros tu mélanges flux de trésorerie (sortie de cash), compte de résultat (profit) et bilan financier (stock de dette).



wilko

J'ai entendu l'autre jour que Soros à des capitaux dans Netflix. C'est peut-être pour ça que les productions maisons ont diminué en qualité.



Ysabel

il ne faut clairement pas s'abonner à netflix pour les films......



Ysabel

Je ne regarde quasiment plus que les reportages sur Netflix.

Je n'aime pas du tout leurs séries, il devraient faire moins de quantité ou plus de qualité. Les bonnes séries ne sont pas chez eux. (peut être qu'elles conviennent aux adolescents, c'est moins évident pour un public plus adulte)

Je ne parle pas des vieux films (mais là ce n'est pas leur faute) je ne les regarde pas du tout.

Je m'étais abonnée pour voir Netflix US et GB au tout début, c'est tout de même autre chose que ce que l'on a en france...... mais les petits malins ont coupé l'accès il y a un moment déjà.

Du coup tous les mois je me dis, c'est le dernier et je vais voir ailleurs, ce qui finira par arriver quand j'en aurai vraiment raz le bol.....



DansTonTube

Le concept de Netflix est certainement l'avenir de la diffusion de contenus mais le catalogue, surtout pour le cinéma, laisse à désirer.

La chronologie des media n'y est pour rien (sauf à penser qu'un film de plus de trois ans est un "vieux film") : le problème, c'est que les deux tiers des titres datent d'après 2010. Avant 2000, il n'y a presque plus rien...

On se retrouve donc avec un service de référence en séries et en cinéma sur lequel il n'y a (par exemple) ni "La Quatrième Dimension" ni "Citizen Kane"



Karima Atlaoui

Hmmmm je serai curieuse d'avoir leurs abonnés par pays. Parce que je doute qu'en Inde, Chine, Moyen Orient, Indonésie (régions les + peuplées) on s'abonne en masse à Netflix.



Forward Freedom !

Grâce au prix des abonnements que paient + de 150 M de personnes simplement.



Forward Freedom !

This running-gag is awesome !



Pfff

Je te suis parfois mais pas là. Je pense pas que le succes de Netflix soit ses contenus originaux, mais son modele, c'est à dire avoir bcp de contenus dispos et pouvoir faire son programme TV soi meme

Bcp d'utilisateurs autour de moi veulent juste voir des series quand ils s'ennuient (train, hotezl, etc), peu importe d'où elles viennent.

Certes, les chiffres ne sont pas mauvais avec 20% de visionnages des produits Netflix s'ils representne que 10% des contenus proposés

Mais justement les gens ne s'abonnent pas pour ces 10% mais pour le concept global qui est tres bon

Quand tu compares avec MyCanal, franchement, c'est exactement pareil, c'est meme bcp moins bien Netflix (plus de films et de series interessantes à mon avis - c'est que le mien - sur MyCanal), mais en revanche, c'est aussi bcp moins cher

Perso, je regarde MyCanal uniquement en mode Netflix, c'est à dire uniquement en replay parmi le catalogue

Netflix, c'est ça sa force. Belle ergonomie, bcp de programmes, tjrs qq chose à regarder, et on peut commencer quand on vezut et des l'episode 1 d'une serie, pas embete par le programme TV

Ceci dit, à long terme, surtout si certains ne leur vendent plus de contenus, effectivement, ils auront besoin de leurs productions internes. Mais je doute que ça puisse monter à plus de 25%. Ca coute tres cher de produire

EDIT : evidemment, les gens s'abonnent aussi pour les contenus Netflix quand ils st tres bons, c'est un plus, mais c'es tpas la raison number one. En 2018, tous les gens qui regardent Netflix disent regarder en premeir Casa Papel



Karima Atlaoui

Je parlais du financement. Pas de la qualité des programmes qui est SUBJECTIVE (et on le voit ici quotidiennement : il n'y a pas de bons ou de mauvais programmes... il y en a pour tous les goûts).



Box office story

C'est vrai la progression n'a été que de 5 millions d'abonnés en plus au lieu de 6 millions . Avec 125 millions d'abonnés et toujours en progression je comprends qu'on soit inquiet pour la plateforme.



EiffelNord

Merci de venir te contredire.
Netflix n'est actuellement pas rentable
mais les pronostics sont qu'ils le seront en même temps
que leur chiffres d'affaires et nombre d'abonnés continuent de progresser.



Steph3333

Netflix est accessible dans le monde entier (un petit doute pour la Corée du Nord ;-)). La France, pour eux, n'est qu'un confetti parmi beaucoup d'autres !



JeremLePremier

Netflix n'est absolument pas rentable, ils perdent de l'argent chaque année et leur dette ne cesse d'augmenter (20 milliards aux dernières nouvelles). Par contre il font ça pour gagner des abonnés donc espérons à terme que cette dette diminue et que Netflix reste numéro 1.



Steph3333

Netflix ne propose pas de sport. Ce sont des séries, des films. Le direct n'a aucune incidence. Si les plateformes légales ne se mettent pas d'accord rapidement, le téléchargement illégale s'en portera encore mieux.

Je sais qu'il y a des sites de diffusion de sport en streaming, en direct, mais ça me semble encore très peu développé aujourd'hui. Je me plante peut être. Le sport et moi, ça fait deux, même à la télé ;-)



Furious Angel

Le streaming illégal pose le meme probleme pour le sport



Steph3333

Je pense que des accords seront signés beaucoup plus vite que pour les chaines de sports. Pourquoi ? Le téléchargement illégal.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Danse avec les stars" : Jordan Mouillerac évincé à son tour de la liste des danseurs
TV
"Danse avec les stars" : Jordan Mouillerac évincé à son tour de la liste des...
"The Voice Kids" : Retour surprise de Magalie Vaé ("Star Academy") !
TV
"The Voice Kids" : Retour surprise de Magalie Vaé ("Star Academy") !
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara leader de l'info, bonne rentrée pour Nathalie Renoux
Audiences
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara leader de l'info, bonne rentrée pour...
Audiences access 19h : "DNA" renforce son leadership, "La meilleure boulangerie" sous le million
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" renforce son leadership, "La meilleure boulangerie"...
Audiences : "The Voice Kids" leader à un bon niveau pour son retour, bonne forme pour "The Rookie" sur M6
Audiences
Audiences : "The Voice Kids" leader à un bon niveau pour son retour, bonne forme...
Camille Combal invité spécial de puremedias.com lundi
TV
Camille Combal invité spécial de puremedias.com lundi
Vidéos Puremedias