Nicolas Domenach : "Mon dernier déjeuner avec DSK"

Partager l'article
Vous lisez:
Nicolas Domenach : "Mon dernier déjeuner avec DSK"
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

Canal + / Xavier Lahache
2 photos
Lancer le diaporama
Canal + / Xavier Lahache
Ce midi sur Canal +, le journaliste politique a raconté à l'instar de Libération son dernier déjeuner avec Dominique Strauss-Kahn.

Canal + / Xavier Lahache
Avec l'inculpation de DSK aux Etats-Unis, les « Off » des journalistes tombent. Ainsi, Libération racontait ce matin dans ses colonnes une récente entrevue des journalistes avec le directeur du FMI. Ce midi, c'est Nicolas Domenach qui a livré sur Canal + le récit de son dernier déjeuner avec Dominique Strauss-Kahn.

C'était il y a 15 jours, le journaliste politique de L'Edition Spéciale rencontre DSK dans un grand restaurant parisien avec la direction de l'hebdomadaire Marianne. « Il était dans la peau d'un candidat à l'élection présidentielle. Décidé, déterminé à se présenter » a-t-il expliqué. Mais ce sont surtout les menaces qui pesaient sur la candidature de DSK qui ont été abordées au cours de ce déjeuner confidentiel. « Il a énoncé ses trois faiblesses : l'argent, les femmes et la judaïté. C'était la judaïté qui l'inquiétait le plus a témoigné Domenach ce midi sur Canal. C'était notamment la crainte première de sa femme, Anne Sinclair. Il constatait que quand on tapait "Sinclair" sur Google, la récurrence c'était juif juif juif, il s'attendait à des attaques très crades selon ses mots ».

"Ame et corps voués à l'élection présidentielle"


L'argent aussi était l'une des craintes du socialiste. « Il était sur ses gardes » explique Domenach. Ce qui ne lui a pas empêché d'être photographié quelques jours plus tard à côté d'une Porsche en bas de son domicile. Quant aux femmes, « c'est un sujet sur lequel il est venu lui-même, il a reconnu qu'il avait prêté le flanc à ces attaques ». « Mais il en parlait au passé, en disant 'je me méfie de tout maintenant'. C'est comme si tout ça était loin, très loin derrière et qu'il était vraiment âme et corps voués à l'élection présidentielle » a expliqué Nicolas Domenach. Vous pouvez retrouver ci-dessous son intervention, l'intégralité de son récit est disponible sur canalplus.fr
[media id=383276 format=450x0][/media]

Pour aller plus loin :
cliquez ici
cliquez ici
cliquez ici
cliquez ici
cliquez ici
cliquez ici
cliquez ici
cliquez ici

Nicolas Domenach
Nicolas Domenach
"Quotidien" : La réponse d'Hugo Clément à Nicolas Domenach
Voyage de Manuel Valls à Abidjan : Nicolas Domenach répond aux accusations de "Quotidien"
Nicolas Domenach rejoint RTL à la rentrée
Nicolas Domenach : "Les regrets de Ruquier sur Zemmour sont un peu tardifs"
Voir toute l'actualité sur Nicolas Domenach
Autour de Nicolas Domenach
l'info en continu
Déprogrammation : Arte modifie sa grille en urgence pour rendre hommage à Anouk Aimée
TV
Déprogrammation : Arte modifie sa grille en urgence pour rendre hommage à Anouk...
"Vous attendez quoi là ? La bonne phrase" : Invitée sur France Inter, Rachida Dati s'énerve au micro de Nicolas Demorand
Radio
"Vous attendez quoi là ? La bonne phrase" : Invitée sur France Inter, Rachida Dati...
"Canal+ n'a jamais voulu discuter" des droits de la Ligue 1 : Au pied du mur, Vincent Labrune appelle Maxime Saada et Vincent Bolloré à "renouer le dialogue" avec la LFP
Plateforme
"Canal+ n'a jamais voulu discuter" des droits de la Ligue 1 : Au pied du mur,...
"'C ce soir' en campagne contre le Rassemblement national" : Sur CNews, Pascal Praud prend pour cible l'émission de Karim Rissouli sur France 5
TV
"'C ce soir' en campagne contre le Rassemblement national" : Sur CNews, Pascal...
Netflix : Cette comédie romantique culte à voir une fois dans sa vie va (très) bientôt quitter la plateforme
TV
Netflix : Cette comédie romantique culte à voir une fois dans sa vie va (très)...
"L'heure n'est plus à la neutralité" : Plus de 200 streamers appellent à voter contre l'extrême droite et pour le Nouveau Front populaire aux législatives
Internet
"L'heure n'est plus à la neutralité" : Plus de 200 streamers appellent à voter...