Nikos à la matinale : Un pari fou pour Europe 1 ?

Partager l'article
Vous lisez:
Nikos à la matinale : Un pari fou pour Europe 1 ?
Nikos Aliagas
Nikos Aliagas © Europe 1
En choisissant un animateur de divertissement pour sa matinale, la nouvelle direction d'Europe 1 fait un pari audacieux.

Son nom était sur toutes les lèvres depuis plusieurs semaines. Vendredi, la direction d'Europe 1 a officialisé l'arrivée de Nikos Aliagas à la tête de sa matinale la saison prochaine. Si elle était attendue, cette annonce n'en constitue pas moins un véritable pari pour la radio du groupe Lagardère. Ces dernières années, la matinale d'Europe 1 était en effet portée par des journalistes chevronnés, de Patrick Cohen à Thomas Sotto, en passant par Bruce Toussaint. Visage de "50' inside" et "The Voice" sur TF1, Nikos présente un profil indéniablement différent, qui n'en finit pas de questionner le petit landerneau médiatique.

À lire aussi
Laurent Ruquier s'en prend à Charline Vanhoenacker : "'Par Jupiter', ce ne sont pas des gens corrects"
Radio
Laurent Ruquier s'en prend à Charline Vanhoenacker : "'Par Jupiter', ce ne sont...
"Je vais essayer d'optimiser le temps qui me reste": Le témoignage poignant d'Axel Kahn, atteint d'un cancer
Radio
"Je vais essayer d'optimiser le temps qui me reste": Le témoignage poignant d'Axel...
Emplois fictifs au RN : Marine Le Pen traite TF1 de "menteurs" et de "manipulateurs"
Radio
Emplois fictifs au RN : Marine Le Pen traite TF1 de "menteurs" et de "manipulateurs"
Business des vidéos personnalisées : Bertrand Chameroy se paie Pierre-Jean Chalençon sur Europe 1
Radio
Business des vidéos personnalisées : Bertrand Chameroy se paie Pierre-Jean...

"C'est une aberration !", s'étrangle d'ailleurs un cadre d'une radio concurrente, contacté par puremedias.com. "Pour les Français, il est identifié comme un animateur de divertissement !", souligne ce dernier, doutant de la capacité de Nikos Aliagas à porter à l'antenne les sujets brûlants de l'actualité quotidienne. "La semaine, il nous parlera des réformes du gouvernement et le samedi, on le retrouvera dans '50' inside' !", persifle une autre figure du média radio.

"Un repoussoir et un aimant"

"Europe 1 était historiquement une radio d'information. Avec Matthieu Noël de 5h à 7h et Nikos de 7h à 9h, la nouvelle direction a choisi des gens qui l'incarnent moins", se contente de constater un fin connaisseur d'Europe 1. "Toute la question est de savoir quelle sera la répartition entre les auditeurs attirés par le nom Aliagas et les fans d'info purs et durs qui iront peut-être la chercher ailleurs", résume ce dernier, "l'étiquette Nikos" étant tout à la fois "un repoussoir et un aimant".

Du côté de la nouvelle direction, on assume, évidemment. "Il est totalement en phase avec Europe 1. Nous misons sur sa générosité et son empathie pour faire revenir les auditeurs et galvaniser les équipes en interne", a ainsi déclaré Laurent Guimier au "Figaro" ce week-end. Le nouveau dirigeant d'Europe 1 compte cependant bien entourer son nouveau matinalier de signatures journalistiques comme Audrey Crespo-Mara, Jean-Michel Aphatie, Axel de Tarlé ou encore Vincent Hervouët. En choisissant Nikos Aliagas, la nouvelle direction d'Europe fait aussi le choix d'une personnalité bien identifiée par les auditeurs d'Europe 1. L'animateur de "The Voice" a en effet incarné de nombreuses émissions ou chroniques sur l'antenne ces dernières années, de "Sortez du cadre" à "De quoi j'ai l'air ?". Surtout, la nouvelle direction mise sur le début de carrière très journalistique de Nikos Aliagas, passé notamment par Euronews et LCI, avant de devenir l'animateur des grands barnums de TF1 que l'on connaît.

"La pression sur lui sera énorme"

Figure incontournable de la Une depuis plus de 15 ans, Nikos Aliagas prend en tout cas un risque important en acceptant de devenir la tête de gondole d'une station en difficulté chronique. "La pression sur lui sera énorme", annonce d'ailleurs un cadre d'une radio concurrente passé par Europe 1. Tout en devant faire rapidement taire les éventuels procès en illégitimité, l'animateur devra relever rapidement les audiences d'une matinale tombée autour du million d'auditeurs quotidiens la saison dernière. Depuis Patrick Cohen, dont le sort a été scellé au bout de seulement quelques mois, Nikos Aliagas sait toute l'impatience d'Arnaud Lagardère dans ce domaine.

Le nouveau matinalier sera par ailleurs comptable des résultats de l'ensemble de la grille dans un média radio où toute la grille d'une station tombe malade lorsque la matinale tousse. Surtout, Nikos Aliagas a accepté de lâcher sa quotidienne à succès sur TF1, "C'est Canteloup" pour pouvoir assurer la présentation de la matinale d'Europe 1. Un choix audacieux pour un animateur qui cherchait visiblement un nouveau défi à sa mesure.

l'info en continu
CNews : Philippe de Villiers assure avoir guéri du Covid-19 en buvant du pastis
TV
CNews : Philippe de Villiers assure avoir guéri du Covid-19 en buvant du pastis
Les groupes TF1 et M6 veulent fusionner
Business
Les groupes TF1 et M6 veulent fusionner
Audiences access 20h : Bon lancement pour "Objectif reste du monde", "Quotidien", "TPMP" et "28 minutes" en forme
Audiences
Audiences access 20h : Bon lancement pour "Objectif reste du monde", "Quotidien",...
Audiences access 19h : Nagui leader en hausse, "DNA" en forme, "Quotidien" (P1) au million, Cyril Lignac en repli
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader en hausse, "DNA" en forme, "Quotidien" (P1) au...
Audiences : Bon lancement pour "Plan B" sur TF1, "Mariés au premier regard..." au top sur cible, W9 au million
Audiences
Audiences : Bon lancement pour "Plan B" sur TF1, "Mariés au premier regard..." au...
"C à vous" : Retour des dîners à partir de mercredi
TV
"C à vous" : Retour des dîners à partir de mercredi
Vidéos Puremedias