Pascale Clark répond à Stéphane Bern : "J'aimerais avoir de bons ennemis"

Partager l'article
Vous lisez:
Pascale Clark répond à Stéphane Bern : "J'aimerais avoir de bons ennemis"
Pascale Clark répond à Stéphane Bern
Ce midi dans "La Nouvelle édition" sur Canal+, Pascale Clark a sèchement répondu à Stéphane Bern.

Jusqu'ici, elle n'avait pas réagi. Ce midi, dans "La Nouvelle édition", Pascale Clark est revenue sur les propos tenus à son égard par Stéphane Bern. En septembre dans "C à vous" sur France 5, l'animateur avait expliqué que son ex-collègue de France Inter était une "donneuse de leçons". "Elle est frustrée, elle ne m'a jamais aimé. (...) Je suis aussi parti de France Inter à cause d'elle, elle ne m'a jamais dit bonjour pendant onze ans. Chaque matin, je lui disais bonjour, elle ne me saluait jamais. Je dis les choses franchement, c'est quelqu'un que je n'aime pas et qui ne m'aime pas", avait-il déclaré.

À lire aussi
Gaspard Ulliel est mort
Personnalités
Gaspard Ulliel est mort
Gaspard Ulliel dans un état grave après un accident de ski
Personnalités
Gaspard Ulliel dans un état grave après un accident de ski
Willie Garson ("Sex and the City") est mort
Personnalités
Willie Garson ("Sex and the City") est mort

"J'aimerais avoir de bons ennemis"

"L'époque est au bashing, déjà. Cela a beaucoup évolué... Tout le monde tape sur tout le monde... C'est vite arrivé", a tout d'abord relevé la journaliste de France Inter interrogée par Anne-Elisabeth Lemoine. "Il faut l'accepter quand on fait quelque chose de public. Après ça dépend qui bashe, c'est toujours pareil... Je réclame des bons basheurs et un petit niveau de bashing", a-t-elle lancé en feignant de ne pas savoir qui est Stéphane Bern.

"On peut passer plusieurs minutes sur lui si vous voulez mais ça n'a pas grand intérêt !", a-t-elle enchaîné, jugeant "ridicule" la sortie de son ex-collègue. "Techniquement, lui, il était à la maison de la radio et moi dans d'autres locaux de France Inter. Donc, même si j'avais voulu lui dire bonjour, c'était compliqué", a précisé l'animatrice de "Comme on nous parle". "J'aimerais bien avoir de bons ennemis. Des gens d'un bon niveau qu'on puisse échanger des vrais arguments !", a-t-elle conclu en s'interrogeant sur les leçons qu'elle est accusée de donner. "J'ai pris des coups lors de l'interview politique de 7h50 mais c'était impossible autrement ! (...) En 6 minutes je n'avais pas le temps d'écouter des gens faire du bruit avec leur bouche et qui ne répondaient pas aux questions. J'étais obligée d'être rentre-dedans et ça, ça attire les critiques", a expliqué l'animatrice suite aux réflexions faites à son égard par Henri Guaino ou Marine Le Pen.

"Stéphane Bern a sa carte de presse et fait de la publicité"

"Je suis journaliste", a-t-elle répondu à Anne-Elisabeth Lemoine qui l'interrogeait sur son image de femme militante. "Je suis assez intransigeante avec cette carte de presse qui représente beaucoup pour moi. Vous ne me verrez jamais faire de la publicité par exemple. Alors que Stéphane Bern, qui veut m'attaquer, lui aussi, il a sa carte de presse et il fait de la publicité alors voyez !", a-t-elle lancé en faisant allusion à une récente campagne totalement kitsch pour les campings Yelloh ! Village.

Pascale Clark
Pascale Clark
"En aparté" : Pascale Clark, voix-off historique du programme, trouve "moche" la nouvelle formule sur Canal+
Europe 1 se sépare de Pascale Clark
"C à vous" : Pascale Clark et Anne-Elisabeth Lemoine dénoncent le sexisme dans les interviews politiques
Pascale Clark arrive sur Europe 1 cet été
Voir toute l'actualité sur Pascale Clark
Autour de Pascale Clark
l'info en continu
Une journaliste percutée par une voiture en direct à la télévision américaine
International
Une journaliste percutée par une voiture en direct à la télévision américaine
Quelles sorties sur Netflix, Amazon Prime, Disney+, Salto et myCanal en janvier 2022 ?
SVOD
Quelles sorties sur Netflix, Amazon Prime, Disney+, Salto et myCanal en janvier...
Netflix prévoit un ralentissement de la croissance de son parc d'abonnés
SVOD
Netflix prévoit un ralentissement de la croissance de son parc d'abonnés
Canal+ : Thomas Sénécal nommé directeur des sports du groupe
Sport
Canal+ : Thomas Sénécal nommé directeur des sports du groupe
Accusation d'agression sexuelle : Yannick Jadot annule son interview chez Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV
Politique
Accusation d'agression sexuelle : Yannick Jadot annule son interview chez...
Baromètre des médias : Seuls 38% des 18-24 ans disent s'intéresser à l'actualité
Internet
Baromètre des médias : Seuls 38% des 18-24 ans disent s'intéresser à l'actualité