Patrick, gagnant de "Nouvelle Star" 2016 : "On a très mal vécu les critiques"

Partager l'article
Vous lisez:
Patrick, gagnant de "Nouvelle Star" 2016 : "On a très mal vécu les critiques"
Patrick, gagnant de "Nouvelle Star" 2016
Patrick, gagnant de "Nouvelle Star" 2016 © FAIDY/AutoFocus/FremantleMedia/D8
Sacré gagnant hier soir face à Mia et Manu, le candidat qui a tenté l'aventure trois fois répond aux questions de puremedias.com

Le gagnant de "Nouvelle Star" 2016, c'est lui. Hier soir, Patrick s'est imposé face à Mia et Manu lors de la finale la moins suivie de l'histoire du télé-crochet de D8. Le jeune homme, qui a séduit le jury chaque semaine et fait verser beaucoup de larmes à Elodie Frégé, revient ce mercredi pour puremedias.com sur son parcours, ses deux premières tentatives d'atteindre les directs de l'émission, les propos un peu durs de Sinclair hier ainsi que sa finale et la probabilité qu'il soit le dernier gagnant de l'histoire de "Nouvelle Star".

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Sport
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Audiences : Gros carton pour l'ouverture de la Coupe du monde féminine sur TF1, France 2 2e, France 3 sous le million
Audiences
Audiences : Gros carton pour l'ouverture de la Coupe du monde féminine sur TF1,...
"Plus belle la vie" : France 3 diffusera exceptionnellement un épisode ce samedi
Séries
"Plus belle la vie" : France 3 diffusera exceptionnellement un épisode ce samedi

Propos recueillis par Charles Decant.

"Je voyais Mia gagner"

Tu es dans quel état d'esprit ce matin ?
Plutôt serein. Fatigué mais plutôt serein, plutôt content, forcément !

Tu t'attendais à gagner hier soir ?
Pas du tout, non, c'était la grande surprise ! Je voyais Mia gagner. Je lui disais encore à l'oreille "Tu vas gagner, on va aller boire des coups après". Donc j'ai été très surpris quand j'ai entendu mon nom.

Pourquoi tu pensais qu'elle allait gagner ?
Je l'admire, elle a fait un parcours magnifique, elle a amené quelque chose de beau. Elle méritait de gagner ! Quand je voyais l'engoument du public, le soutien notamment sur les réseaux sociaux, je me disais que c'était elle, la gagnante.

On a entendu Sinclair dire hier que Mia était "de son temps", moderne, par opposition à toi et Manu du coup...
C'est juste. Moi et Manu, on a plus puisé dans des ressources qui se trouvent derrière, dans le passé, mais dans sa manière d'interpréter, Mia a une grande modernité, elle a quelque chose d'assez unique. Donc c'est tout à fait objectif comme remarque.

"Cette victoire est une revanche personnelle"

Cette saison, c'était ta troisième participation à "Nouvelle Star". Ca valait le coup de s'entêter, finalement ?
Exactement ! C'est une revanche un peu personnelle. Je n'ai jamais vraiment abandonné ce rêve, ça a toujours trotté dans un petit coin de ma tête. Cette émission, je la suivais quand j'étais gamin. La première fois, quand j'avais 16 ans, j'ai été éliminé aux portes du prime et je savais qu'il fallait que je revienne. L'année dernière, j'ai réessayé et ça ne l'a pas fait parce que je ne pouvais pas en raison du timing. Et cette année, j'ai trouvé la motivation de revenir.

Tout le monde a été surpris l'année dernière quand tu es parti. Ca a été une décision difficile ?
C'était difficile parce que j'étais face à deux choses que j'adore. J'ai été sélectionné pour la Montreux Jazz Academy, dix musiciens sélectionnés à travers le monde pour participer à ça, avec les plus grands jazzmen du monde. Pour moi, Montreux, c'est mythique, il y a toutes les grandes légendes qui se sont produites là-bas donc je ne pouvais pas passer à côté de ça. Et en même temps, il y avait cette tentation de "Nouvelle Star", les primes, toute cette aventure que je rêvais de faire.

Tu ne t'es pas dit cette année qu'après l'échec de la saison 4 et le choix de l'an dernier, il s'agissait de signes que cette aventure n'était pas pour toi ?
Non, j'ai toujours gardé cet esprit de battant. Je me suis dit qu'il fallait à nouveau attaquer et que je n'avais rien à perdre, finalement. J'avais la chance d'arriver sur les primes, donc il fallait y aller, même si je savais que ce n'était pas gagné d'avance, qu'il fallait reconquérir le jury dès le départ.

"Il y a quelque chose qui se passe avec Elodie"

Débriefons la finale, à commencer par ta première prestation. Brel, tu maîtrises à 110% ?
On ne maîtrise jamais Brel mais c'est un chanteur que j'ai écouté énormément, j'ai écouté du Brel pendant peut-être douze ans de ma vie, tous les jours. Je suis vraiment un fan absolu. C'est une chanson que je connais vraiment bien mais qui est extrêmement difficile parce qu'elle parle d'une rupture. Je me demandais comment interpréter cette chanson parce que je suis dans une période de ma vie où sentimentalement, ça va bien, je suis heureux... Pour être juste dans l'émotion et l'intensité alors qu'on est bien dans sa vie et dans ses baskets et que tout va bien avec sa nana... Donc j'ai plus essayé de puiser dans d'autres émotions qui sont liées au décès de ma tante, j'avais chanté cette chanson à ses obsèques. C'était une autre manière de l'interpréter.

Quand tu mets tout ça dans ta prestation et qu'à la fin, Sinclair dit qu'il n'a pas ressenti de connexion émotionnelle, ce n'est pas trop difficile ?
Non, ce n'est pas difficile. On ne peut pas aller chercher tout le monde. J'ai senti quand je chantais qu'à un moment, je n'étais plus dedans. Et je comprends qu'il y ait des gens qui ne le ressentent pas. C'est assez subjectif. On ne peut pas cueillir tout le monde. Déjà, on doit se concentrer sur soi-même, essayer d'être le plus juste possible... Je respecte tout à fait sa remarque.

En revanche, il y a une personne que tu cueillais chaque semaine, c'est Elodie Frégé... !
Il y a quelque chose qui se passe, je ne sais pas, c'est peut-être le son de ma voix, ma manière d'interpréter les chansons... Elle est profondément touchée par ce que je fais, et c'est plutôt flatteur.

"Il y a des moments assez désagréables en répétitions"

Pour ta deuxième prestation, tu es passé sur Franz Ferdinand, un registre où on ne t'attendait pas forcément. C'était pour te prouver quelque chose à toi ? Aux autres ?
On m'a reproché souvent d'être dans ce que je savais faire, de rester dans ma "zone de confort", donc forcément, quand tu arrives en finale, il faut leur montrer quelque chose de complètement différent, leur montrer que je suis capable de prendre des risques et essayer de faire des trucs que je ne fais pas d'habitude. Cette prestation, pour moi, elle était sympa. Vocalement, ça collait plutôt bien. Après, j'ai fait pas mal d'erreurs techniques sur cette prestation...

Et tu t'es "sorti le pied de micro du nounours" !
(Rires) Exactement !

Troisième prestation, Yodelice. Encore plus que sur Brel, on a eu l'impression que tu étais dans ton élément et que tu étais hyper à l'aise.
Je n'étais pas 100% à l'aise parce qu'on était en finale et qu'il y avait un enjeu. Ce n'est jamais facile de jouer d'une manière épurée sur un plateau, avec les ears, on a un son un peu particulier dans les oreilles.

Quelle est ta prestation préférée de la saison ?
"Partir un jour" !

C'est vrai ??
Oui ! J'adorais le groove qu'il y avait avec les musiciens, un feeling jazzy. J'avais la banane ! Ca m'a fait marrer ! Pour un premier prime, arriver là, c'était vraiment cool.

D'accord ! Et la prestation que tu as le moins aimée ?
Peut-être "Satisfaction" des Rolling Stones. C'était très dur pour moi. Techniquement, durant les répétitions, il y avait tout le temps les chorégraphes qui arrivaient pour me dire "Il faut que tu bouges, que tu fasses ça". C'est une prestation où il y a cinq personnes qui viennent te dire ce que tu dois faire, finalement, il faut envoyer le truc et pas se poser tant de questions. Ce sont des moments assez désagréables en répétition : tu as le chorégraphe, le coach vocal, le chef d'orchestre, tout le monde te parle en même temps...

Et une fois en direct, tu as suivi leurs conseils ?
Je suis un mec assez réservé, un peu pudique. Je n'arrive pas à me lâcher en répétition, à me lâcher comme un malade alors qu'il n'y a que trois mecs dans la salle qui sont en train de te regarder. Et ça, c'est un truc que les chorégraphes et les coachs ne comprenaient pas. Je suis un mec qui vit dans l'instant présent, je vais ressentir l'énergie du public, cet instant où tu as la magie, le truc qui se passe, les cris, une interaction qui va se faire et je vais tout donner. Mais pas en répétition.

"On a très mal vécu les critiques"

Il est probable que tu sois la dernière "Nouvelle Star", qu'est-ce que ça te fait ?
Je serai le dernier gagnant de "Nouvelle Star" de l'histoire, mais certainement le candidat qui a fait le plus d'épreuves de l'histoire aussi ! (Rires) Je l'aurai méritée, ma victoire. Mais c'est un petit peu dommage. C'est un beau programme, il y a encore des belles choses à faire mais... Je sais pas, on s'est acharné sur ce programme, pour des raisons que je ne trouve pas forcément justifiées. Après, chaque chose a une fin. C'est la vie.

Comment tu as vécu ces critiques ?
Nous, on l'a très mal vécu, les candidats parce qu'on suivait énormément toutes les critiques, toutes les émissions qui débriefaient, tout ce qui se passait sur les réseaux sociaux. Forcément, pour nous, c'était difficile parce qu'on essayait vraiment de donner le maximum pour faire de belles émissions avec de belles prestations. Quand on se faisait démonter dans "Touche pas à mon poste", notamment, ça nous mettait un peu au fond de nos basques. C'était assez démotivant.

Mais tu estimes qu'il y a des critiques, outre celles de "TPMP", qui étaient justifiées ?
Ce qu'on critique souvent, c'est la différence de niveau. On dit que c'est moins bien aujourd'hui. Franchement, si on compare aux premières saisons, je ne pense pas que le niveau soit moins bon. Techniquement, on a eu des grands chanteurs, je pense à Mélanie, je pense à Mia... Je pense que ce qui gêne beaucoup, c'est cette comparaison avec "The Voice". On compare ce qui n'est pas comparable. On compare un concept qui n'est pas comparable, des phases d'émissions qui ne sont pas comparables. Quand on compare une phase de casting où un mec va chanter guitare/voix devant un public de quatre personnes et une presta sur "The Voice", en live, avec des musiciens... Ca n'a pas de sens. Voilà ce qui m'a un peu gêné cette saison.

"Il va falloir être intelligent dans ses choix"

Quand on gagne "Nouvelle Star", ce n'est pas facile de vendre des disques. Ce n'est facile pour personne d'ailleurs. Il faut faire des compromis ?
Bien sûr ! Il va falloir être intelligent dans ses choix. Mais comme il y a un public qui n'est pas énorme mais qui me suit, il va falloir essayer de donner à ce public-là ce que j'ai donné depuis le début de l'émission. Il ne faut pas que je change de ligne. Les gens attendent de moi ce que je leur ai donné, ce style un peu jazzy, sur la retenue, un petit peu coincé. Parfois, on me le reprochait mais c'est ce que les gens ont aimé. Il faut donner un album intimiste, avec ce côté jazzy, variété française.

Il te faut aussi un single pour les radios, la maison de disques te le dira sûrement...
Là non, à la fin du mois, on fait un album avec toutes les chansons que j'ai chantées pendant le prime, et après seulement, on commencera à bosser sur un album.

Emji, qui a un univers très identifié, une voix puissante, est dans une comédie musicale. C'est un compromis que tu es prêt à accepter ?
Ce n'est pas le choix que je ferais en premier, mais si j'ai une proposition de comédie musicale qui me correspond bien, je pourrai accepter ! Tout dépend de ce que c'est. Je ne trouve pas ça péjoratif de faire ça. Je trouve ça plutôt bien ce que fait Emji.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Plouf

La programmation était débile certes mais ça dépendait aussi peut-être d'autres facteurs comme les dispos du jury et de l'équipe de prod, et y avait Voice Kids à l'automne.

La direction de D8, tu parles de laquelle ? le duo Aprikian et ensuite Gandon ou Appietto ? Pas facile d'arriver à avoir une vision à long terme dans ce groupe (cf les articles sur iTele)

Après la logique de groupe, je n'y crois pas tant que ça, ils démontent d'autres prods de Banijay, ils sont plus pro groupe Canal Bolloré que Banijay/Zodiak, même si la rivalité avec Fremantle s'exacerbe, en tout cas, les explications encore ce soir étaient d'un mauvaise foi même plus surprenante ou marrante...



bigtv

Qu'il ne s’inquiète pas trop au sujet des critiques , ds 6 mois on l'aura oublié , d'autres nouveaux candidats " chair a télé " prendront le relai , eux aussi auront des belles voix , eux aussi seront encensés par tous et puis les oubliettes leur tendront vite les bras .......



tom atoes

ça n'a pas aidé, cette bande de nuls ne se rendent même plus compte de leur médiocrité! gifle méritée!
mais le jury n'est pas terrible non plus, Frégé n'a rien à dire, JoeyStarr limite indigent et vulgaire!
il aurait fallu un jury brillant, comme dans les premières années et un peu de modernité dans le choix des chansons, renouveler les décors et lumières qui sentent le rance!



Oasis

Je ne pense pas que ce soit uniquement le fait que Malagré n'ait pas eu la présentation ; l'article d'Ozap sur le sujet résumait bien la situation, en résumé c'est une guéguerre entre 2 boites de production (Banijay et Freemantle).
Après c'est la direction de D8 qui a mis la NS en même temps que The Voice (alors qu'elle aurait pu la décaler à l'automne), c'est elle aussi qui laisse faire CH ce qu'il veut sur la chaîne.



tom atoes

Belle voix et intelligent....bravo!



Plouf

Vu la séquence dans TPMP, tu peux être sûr que non, pas du tout orientée en plus...



Philippe Single

Pour cette dernière émission de la nouvelle star il faut le dire bien bâclée et précipitée vers la finale et bien tâclée avec le clown de service Joe Starr...c'est heureux que le public ait eu la sagesse de choisir cet artiste humble et patient.



Plouf

Je le suis pour lui et ses collègues, comme ceux de la saison précédente, ils perdent leur fenêtre d'exposition à cause d'un gamin capricieux de 40 piges, c'est dégueulasse pour eux. Si c'est uniquement parce que malagruche est pas à la présentation, c'est encore plus grave.



Oasis

Oui on sent même le gars bien, sympa et modeste, lucide sur l'émission et ce qui l'entoure... Limite on a est triste pour lui que NS ait été un tel bide cette année...



pupuce

"la rondelle de ta souris banane"... C'est quoi ??



John Doeuf

Un mec talentueux, raisonné, et humble…….Donc il est pas prêt d'être invité à TPMP



Pseudo007

C'est ton père.



Joss

Fais le malin. Tu sais pas lire ? C'est marqué en haut, là, remonte la rondelle de ta souris banane.



ElRom16

Je suis bien d'accord là dessus.

Et pour une fois qu'il y'en a un qui est un peu axé Jazz, je suis plutôt content.



pupuce

c'est qui ??



Plouf

Ce mec en a dans le cerveau, ça fait limite bizarre.



LeKouign

Il a 100% raison dans ce qu'il dit sur les critiques que l'on fait à NS par rapport à "The Voice" !



stef38

Patrick mérite la victoire et confirme leur ressenti de l'acharnement de TPMP contre le programme (vue de l'intérieur). Sa maturité dépasse allègrement la moyenne de celle des écervelés des fanzouzes



Kiwio

Bravo à lui certe mais très franchement on en a pas entendu parlé cette année et cela le sera encore moins après la Nouvelle Star.

Et aucun intérêt de sortir un album de ses reprises dans l’émission, vu leur programmation musicale cette année...



paul-roger

Bravo à lui (suisse comme moi) et m...e à TPMP -)



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"X-Men : Dark Phoenix" : Le réalisateur Simon Kinberg reconnaît l'échec de son film
Cinéma
"X-Men : Dark Phoenix" : Le réalisateur Simon Kinberg reconnaît l'échec de son...
Fou rire dans la matinale de RMC Sport à cause d'un rugbyman presque nu
TV
Fou rire dans la matinale de RMC Sport à cause d'un rugbyman presque nu
TV Notes 2019 : Votez pour votre magazine préféré !
TV Notes
TV Notes 2019 : Votez pour votre magazine préféré !
"Nos maisons ont une histoire" : France 5 dégaine une série-documentaire avec Stéphane Thebaut le 5 juillet
Programme TV
"Nos maisons ont une histoire" : France 5 dégaine une série-documentaire avec...
Céline Kallmann quitte Europe 1 et rejoint RMC
Exclusivité
Céline Kallmann quitte Europe 1 et rejoint RMC
Audiences samedi : "La chanson de l'année, la suite" et "Le 19/20" en forme, Nagui et Nikos au coude-à-coude en access
Audiences
Audiences samedi : "La chanson de l'année, la suite" et "Le 19/20" en forme, Nagui...
Vidéos Puremedias