Présidence de France Télévisions : Rémy Pflimlin "intéressé" par un deuxième mandat

Partager l'article
Vous lisez:
Présidence de France Télévisions : Rémy Pflimlin "intéressé" par un deuxième mandat
Rémy Pflimlin, le président de France Télévisions
Rémy Pflimlin, le président de France Télévisions © Tristan Paviot / FTV
Le PDG de France Télévisions assure cependant ne pas avoir encore pris sa décision.

Ira, ira pas ? Depuis plusieurs mois, la question de la succession de Rémy Pflimlin à la tête de France Télévisions se pose. Nommé en août 2010 par la précédente majorité, le PDG du groupe audiovisuel public verra son mandat prendre fin en mai prochain. Si les noms de plusieurs candidats à sa succession circulent déjà, le mystère demeure en revanche sur les intentions de Rémy Pflimlin.

À lire aussi
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"

"France Télévisions aura besoin de stabilité managériale et stratégique"

Interrogé par Le Figaro (édition abonnés), ce dernier a pour la première fois semblé faire un pas en direction d'une nouvelle candidature. Interrogé sur un éventuel deuxième mandat, l'actuel PDG a ainsi déclaré : "Cela m'intéresse, mais à ce stade je n'ai pas encore pris position". Ménageant la chèvre et le chou, il a glissé un peu plus loin : "Ce qui est sûr, c'est que pour mener à bien ses missions, France Télévisions aura besoin de stabilité managériale et stratégique".

Au cours de cet entretien, Rémy Pflimlin a aussi tenu à affirmer ses positions dans plusieurs dossiers stratégiques pour France Télévisions. Concernant la publicité, il a ainsi redit la nécessité de son retour après 20 heures sur les antennes du groupe public. "Il faut que France Télévisions puisse avoir quelques espaces publicitaires puissants, entre 20h et 21h et lors d'événements tels que les grandes compétitions sportives que nous offrons gratuitement, pour continuer à séduire les annonceurs. Car aujourd'hui, nous subissons la double peine. Comme il n'y a plus d'écrans après 20 heures, certains grands annonceurs n'achètent plus nos espaces en journée" a-t-il expliqué.

Et Rémy Pflimlin de prendre acte des dernières déclarations de la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, qui a récemment déclaré que le sujet de la publicité sur France Télévisions après 20h n'était pas tabou mais pas non plus à l'ordre du jour.

"Le budget 2015 est le plus compliqué à boucler de l'histoire de FTV"

Dans son interview, Rémy Pflimlin a également soutenu l'idée récemment avancée par François Hollande d'un élargissement de la redevance aux ordinateurs, tablettes et smartphones. Il s'agit selon lui d'une nécessité pour stabiliser les ressources publiques de France Télévisions. "Cela ne rapportera pas d'argent supplémentaire. Mais si l'on n'applique pas cette réforme, le produit de la redevance finira par chuter car les usages évoluent très vite. De plus en plus de gens regardent aujourd'hui les programmes ailleurs que sur un téléviseur. Il s'agit donc avant tout de stabiliser les revenus liés à la redevance et non de les augmenter" a-t-il précisé.

Le PDG de France Télévisions a enfin confié que le budget 2015 en préparation était "le plus compliqué à boucler de l'histoire" du groupe public du fait d'une baisse de 12 millions d'euros des ressources publiques allouées et d'un contexte publicitaire "toujours maussade". Rémy Pflimlin en a aussi profiter pour annoncer que les effectifs de son groupe allaient passer pour la première fois sous la barre des 10.000 collaborateurs d'ici à la fin de l'année. Il a par ailleurs déclaré ne pas craindre le bilan que le CSA s'apprête à faire de son action à la tête de France Télévisions. "Sur chaque sujet, nous sommes au rendez-vous" a-t-il fait savoir.

Rémy Pflimlin
Rémy Pflimlin
France Télévisions : La Cour des comptes épingle la présidence de Rémy Pflimlin
Rémy Pflimlin : "Les plaintes déposées contre la nomination de Delphine Ernotte sont déplacées"
Rémy Pflimlin : "Je pense que j'ai rempli la mission qui m'était fixée"
Présidence de France Télévisions : Rémy Pflimlin candidat à sa succession
Voir toute l'actualité sur Rémy Pflimlin
Autour de Rémy Pflimlin
  • Gulli
  • Alcaline, l'instant / Alcaline, le mag / Alcaline, le concert
Sur le même thème
l'info en continu
Le Daily News n'aura plus de rédaction physique
Presse
Le Daily News n'aura plus de rédaction physique
"La Marseillaise" : "La Provence" ne déposera finalement pas d'offre de reprise
Presse
"La Marseillaise" : "La Provence" ne déposera finalement pas d'offre de reprise
Téléfoot : Mediapro conclut un accord de distribution avec Bouygues
Business
Téléfoot : Mediapro conclut un accord de distribution avec Bouygues
Eric Di Meco : "Une finale de Ligue des champions, ça ne se refuse pas"
Sport
Eric Di Meco : "Une finale de Ligue des champions, ça ne se refuse pas"
Audiences : Bon niveau pour "L'Equipe d'Estelle" sur L'Equipe
Audiences
Audiences : Bon niveau pour "L'Equipe d'Estelle" sur L'Equipe
"Le vrai mag" : A quoi ressemblera le "CFC" de Téléfoot ?
Sport
"Le vrai mag" : A quoi ressemblera le "CFC" de Téléfoot ?
Vidéos Puremedias